FLASHS

Pros

Dernières brèves du cyclisme

Publié le 01/03/2007 10:46

Erwin Vervecken à Trévise, l'UCI menace les équipes, Paolo Bettini à Paris pour le Vélo d'Or, 3 questions à Laurent Brochard.
Erwin Vervecken à Trévise, l'UCI menace les équipes, l'Italien Paolo Bettini à Paris pour le Vélo d'Or, trois questions à Laurent Brochard.

La saison de cyclo-cross est close et ses pratiquants songent déjà à la saison prochaine. En 2008, le Belge Erwin Vervecken (Fidea) remettra en jeu son maillot arc-en-ciel sur le circuit italien de Trévise. Onze mois avant l'événement, le triple champion du monde a rendu visite aux organisateurs afin de découvrir une nouvelle fois le parcours des Mondiaux. Lundi et mardi, Erwin Vervecken et son épouse Liesbeth ont reconnu le circuit du prochain Championnat du Monde de cyclo-cross. Le Flamand, sacré champion du monde de cyclo-cross en 2001, 2006 et 2007, est déjà concentré sur un quatrième succès dans la course mondiale. "Quant je suis venu à Trévise en novembre dernier pour la Coupe du Monde, j'ai été vraiment impressionné par la beauté des paysages, en particulier le parc autour du lac où le circuit a été dessiné. J'ai ainsi décidé de venir y passer d'agréables vacances qui me seront utiles pour mon travail."

C'est demain à Bruxelles que se tiendra la réunion des équipes du ProTour concernant leur participation à Paris-Nice, une épreuve désormais inscrite au calendrier national français et donc réglementairement interdite aux formations professionnelles. Déjà, l'Union Cycliste Internationale a fait tout ce qui était en son pouvoir pour peser dans le choix des équipes en brandissant des menaces auprès des groupes sportifs qui pourraient prendre part à Paris-Nice, remettant en cause l'autorité de la fédération internationale. "Si vous prenez la décision, en violation du règlement, de participer malgré tout à Paris-Nice, le règlement imposera la prise de sanctions très lourdes à votre encontre", a menacé l'UCI dans son courrier adressé aux équipes du ProTour. La fédération internationale n'a pas précisé la nature de ses éventuelles sanctions. Plusieurs équipes ont d'ores et déjà affirmé qu'elles seraient au départ de Paris-Nice dans une semaine, parmi lesquelles les équipes françaises Ag2r Prévoyance, Bouygues Telecom, Cofidis et Française des Jeux. Les autres formations se prononceront demain.

Elu Vélo d'Or mondial par un jury de journalistes spécialisés du monde entier fin 2006, l'Italien Paolo Bettini (Quick Step-Innergetic) recevra son trophée des mains de la rédaction de Vélo Magazine demain à Paris. "C'est un prix prestigieux que je n'ai pas été loin de remporter par le passé, a rappelé le champion du monde. Ce prix représente en cyclisme ce que représente le Ballon d'Or en football. Je suis enchanté de l'avoir gagné." Paolo Bettini est le troisième coureur italien à s'adjuger le Vélo d'Or mondial après Marco Pantani en 1998 et Mario Cipollini en 2002. Sacré champion du monde et lauréat du Tour de Lombardie l'année passée, le Toscan est de retour du Tour de Californie, où il a étrenné son maillot arc-en-ciel en s'adjugeant une étape au sprint. Accompagné de sa femme Monica, il se rendra demain matin à Paris pour une récompense qui lui sera adressée à 16h00. Paolo Bettini en profitera ensuite pour faire un peu de tourisme dans les rues de la capitale jusqu'à dimanche.

A 38 ans, le Sarthois Laurent Brochard (Bouygues Telecom) a vécu l'an passé son expérience la plus douloureuse. Souffrant d'une hernie discale, il a été indisponible durant une bonne partie de la saison. Son retour à la compétition sur les routes du Tour de France s'est soldé par un échec. De nouvelles douleurs dans le bas du dos l'ont empêché de poursuivre plus loin sa saison 2006. Et c'est donc avec la volonté de revanche que l'ancien champion du monde a repris la compétition en 2007, avec déjà de bons résultats.

Laurent, vous avez été opéré d'une hernie discale en 2006, comment va votre santé aujourd'hui ?
"Ma santé va bien et je suis très content de retrouver la compétition, il est vrai un peu plus tôt que d'habitude, car
n'ayant pas beaucoup couru en 2006, il a fallu pour moi retrouver les routes d'entraînement et une condition acceptable. Mais tout se passe bien. J'ai débuté au Tour Down Under, où j'ai ramené le maillot du classement par points. Pour moi, c'était une belle épreuve. J'ai continué sur l'Etoile de Bessèges, où j'ai été très présent. Je prends la 7ème place au classement final à 44 secondes du vainqueur Nick Nuyens. Pour moi, c'est un très bon début de saison 2007."

L'équipe Bouygues Telecom vous laisse-t-elle revenir en forme tout doucement ?
"Je ne vais pas dire qu'elle me laisse revenir en forme tout doucement car elle me fait courir plus tôt que d'habitude. Mais la condition physique est revenue rapidement. J'ai une grosse envie de compétition et même de haute compétition. Maintenant, une sélection au Tour de France fera partie de mes objectifs et je verrai à ce moment-là comment je me situe, car ce n'est pas toujours évident."

Par où va passer la suite de votre programme ?
"Je vais faire les classiques et les épreuves de la Coupe de France. Après le Tour du Haut-Var, je vais participer au Tour de Valence en Espagne, puis je poursuivrai sur Tirreno-Adriatico, les Ardennaises et le Circuit de la Sarthe. Je ne participerai pas à Paris-Nice cette année. C'est un choix. Je l'ai fait à plusieurs reprises et j'avais envie de changer de programme et de retrouver Tirreno-Adriatico, qui est très bien pour les classiques a venir."

Propos recueillis au Mans par Pascal Linget le 20 février 2007.

INSTAGRAM

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE
samedi 28 septembre 2019
dimanche 29 septembre 2019
dimanche 13 octobre 2019
samedi 19 octobre 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES