FLASHS

Pros

Dernières brèves du cyclisme

Publié le 02/05/2007 11:28

T-Mobile enquête, l'ADN en vigueur en Allemagne, Basso confiant, Maaskant en tête de l'Europe Tour, Subida al Naranco.
T-Mobile enquête, l'ADN en vigueur en Allemagne, Basso confiant, Martijn Maaskant en tête de l'UCI Europe Tour, Subida al Naranco.

La formation allemande T-Mobile a décidé de mener son enquête suite à la mise en cause de deux de ses médecins dans un livre publié par Jeff D'Hondt, un ancien soigneur employé par Telekom entre 1992 et 1996. Dans ses accusations, le soigneur dénonce Lothar Heinrich et Andreas Schmid, les accusant d'avoir procédé à des injections d'EPO. Le soigneur a également mis en cause Jan Ullrich et Bjarne Riis. L'équipe T-Mobile n'a pas voulu prendre cette histoire à la légère et a d'ores et déjà convoqué ses deux médecins pour faire le point avec eux. "Nous allons faire des recherches et une fois tous les éléments en main, nous prendrons une décision", a expliqué l'équipe allemande par la voix de Christian Frommert, qui a également annoncé qu'elle tâcherait de rencontrer le soigneur accusateur pour faire la lumière sur ses propos.

Les coureurs allemands ont appris hier qu'ils devraient montrer pâte blanche s'ils désiraient participer aux prochains Jeux Olympiques à Pékin en 2008. La Fédération Allemande de Cyclisme a en effet annoncé que les coureurs allemands qui seront sélectionnés pour les JO devront fournir un échantillon d'ADN à l'université de Fribourg, qui l'analysera pour le vérifier. Cette mesure est la première prise dans ce sens par une fédération sportive. Elle affectera tous les coureurs allemands, y compris ceux évoluant sous casaque étrangère, comme Andreas Klöden et Matthias Kessler. "Le dopage nous poursuit comme la peste depuis 2006, a regretté le président de la fédération allemande Rudolf Scharping. Nos mesures contre le dopage seront adoptées comme une norme à l'échelle internationale." L'Allemand Jan Ullrich a été le premier athlète de l'histoire à être convaincu de dopage suite à une analyse ADN.

A son tour, Ivan Basso se retrouve au chômage, lui qui avait été le mieux loti des coureurs impliqués dans l'affaire Puerto, avec la signature d'un contrat de trois ans chez Discovery Channel. Mais une nouvelle convocation cet après-midi devant le CONI a contraint l'Italien à renoncer temporairement à son métier de coureur. "Cela fait cinq jours que je ne m'entraîne plus et je n'ai certainement pas la tête à penser à la défense de mon Maillot Rose, a-t-il annoncé dans la Gazzetta dello Sport. Sur le vélo, j'espère y remonter jeudi, à mon retour de Rome. Mais convocation ou non, je suis en paix avec ma conscience. Je ne serais de toute façon pas au Giro. A partir du moment où je me séparais de la Discovery, j'avais déjà décidé de ne pas le courir. Je suis sûr que lorsque j'aurai clarifié ma position avec la justice sportive, je trouverai encore la porte ouverte."
Le Russe Mikhail Ignatiev (Tinkoff Credit Systems) cède son Maillot Blanc de leader de l'UCI Europe Tour au Néerlandais Martijn Maaskant (Rabobank Espoirs) à la sortie du mois d'avril. En effet, le jeune hollandais de 23 ans a conquis la tête du classement du challenge continental à la suite d'un très bon premier trimestre. Martijn Maaskant s'est classé 2ème de la Beverbeek Classic, 15ème des Trois Jours des Flandres Occidentales, 1er du Tour de Normandie, 2ème du Triptyque des Monts et Châteaux, 6ème du Grand Prix Pino Cerami et 1er du Tour de Drenthe ! Il prend ainsi la tête du classement européen, sa 2ème place finale au Tour de Bretagne n'ayant pas encore été comptabilisée. Fin avril, Martijn Maaskant devance donc Robert Hunter (Barloworld) de 39 points et Mikhail Ignatiev de 40,5 points. Premier Français classé, Nicolas Vogondy (Agritubel) occupe la 11ème place de l'UCI Europe Tour.

Classement UCI Europe Tour au 25 avril 2007 :

1. Martijn Maaskant (PBS, Rabobank Espoirs) 210 pt
2. Robert Hunter (AFS, Barloworld) 171 pt
3. Mikhail Ignatiev (RUS, Tinkoff Credit Systems) 169,5 pt
4. Michele Scarponi (ITA, Acqua & Sapone-Caffe Mokmabo) 151,4 pt
5. Luca Solari (ITA, Team LPR) 150 pt
6. Javier Benitez (ESP, Benfica) 149 pt
-. Nico Eeckhout (BEL, Chocolade Jacques-Topsport Vlaanderen) 149 pt
-. Andrey Klyuev (RUS, Moscow Stars) 149 pt
9. Grega Bole (SLO, Sava) 146 pt
10. Yury Trofimov (RUS, Moscow Stars) 144 pt

La 41ème édition de la Subida al Naranco s'est disputée hier en Espagne. Cette course de côte a été avancée de sept semaines au calendrier. Prévue initialement le 20 juin, elle s'est disputée le 1er mai, ce qui lui a permis d'obtenir un peloton de qualité, avec la présence d'une forte équipe Saunier Duval-Prodir au départ. Néanmoins, la course s'est jouée comme d'ordinaire dans la dernière ascension, celle conduisant à la ligne d'arrivée. L'Espagnol Koldo Gil (Saunier Duval-Prodir) a attaqué à cet endroit pour mettre ses adversaires KO. Il a précédé au sommet le repenti Francisco Mancebo (Relax-Gam), 2ème à 10 secondes, et Pedro Arreitunandia (Barloworld), 3ème à 22 secondes. Koldo Gil n'avait pas encore gagné cette saison, terminant 2ème du Tour de Castille-Leon, 4ème du Tour de Murcie et 10ème du Tour du Pays-Basque.
Classement :

1. Koldo Gil (ESP, Saunier Duval-Prodir) en 4h06'05"
2. Francisco Mancebo (ESP, Relax-Gam) à 10 sec.
3. Pedro Arreitunandia (ESP, Barloworld) à 22 sec.
4. Jesus Ramirez (ESP, Extremadura-Spiuk) à 28 sec.
5. Giampaolo Cheula (ITA, Barloworld) à 31 sec.
6. Marcos Serrano (ESP, Karpin-Galicia) à 34 sec.
7. Jaume Rovira (ESP, Espagne) m.t.
8. Daniel Andonov (BUL, Benfica) m.t.
9. David Bernabeu (ESP, Fuerteventura-Canarias) à 36 sec.
10. Javier Moreno (ESP, Extremadura-Spiuk) à 47 sec.
Classement complet

Campagnolo Août

INSTAGRAM

Sport 101 Facebook V4

La Drômoise
INSCRIPTION EN LIGNE
vendredi 20 septembre 2019
samedi 21 septembre 2019
dimanche 22 septembre 2019
samedi 28 septembre 2019
dimanche 29 septembre 2019
dimanche 13 octobre 2019
samedi 19 octobre 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES