FLASHS

Pros

Dernières brèves du cyclisme

Publié le 08/01/2008 11:02

Richard Virenque quitte Stéphanie, Ag2r en stage, l'Espagne ne jugera pas Iban Mayo, Paride Grillo accidenté en voiture.
Le Varois Richard Virenque quitte Stéphanie, Ag2r en stage, l'Espagne ne jugera pas Iban Mayo, l'Italien Paride Grillo accidenté en voiture.

L'ancien meilleur grimpeur du Tour de France Richard Virenque a annoncé qu'il avait divorcé à l'amiable de son épouse Stéphanie. Le divorce par consentement mutuel a été prononcé fin décembre, après dix-sept ans de vie commune. Agé de 38 ans, le Varois avait fait la connaissance de Stéphanie, plus jeune que lui de sept ans, à l'âge de 21 ans. Les deux amants s'étaient mariés en 1997, leur union donnant lieu à la naissance de deux enfants, Clara (9 ans) et Dario (6 ans). Ensemble, Richard et Stéphanie Virenque auront affronté de lourdes situations, l'épouse du champion se montrant présente aux côtés de son mari lors de l'affaire Festina, au moment de ses aveux de dopage et il y a un an encore après la grave chute dont aura été victime le grimpeur. Le couple n'a pas évoqué les raisons de sa séparation.
L'équipe Ag2r-La Mondiale se réunira dans le sud de la France à l'occasion d'un stage d'entraînement du lundi 21 au mardi 29 janvier. Tous les coureurs seront présents, à l'exception des sept participants au Tour Down Under et de John Gadret, retenu par sa saison de cyclo-cross, et qui disputera notamment les manches de Coupe du Monde de Liévin et de Hoogerheide, les 13 et 20 janvier. Christophe Riblon sera lui aussi absent puisqu'il se consacre actuellement aux épreuves sur piste en vue d'une qualification olympique. Au programme de ce stage hivernal, travail de force et travail technique en relais, endurance en côte (avec cols) et sorties de récupération. Manqueront à l'appel Sylvain Calzati, Renaud Dion, Martin Elmiger, Yuriy Krivtsov, Laurent Mangel, Lloyd Mondory et Stéphane Poulhiès, qui s'envoleront aujourd'hui pour l'Australie.

La Fédération Espagnole de Cyclisme (RFEC) a annoncé qu'elle ne jugerait pas son coureur Iban Mayo dans le cadre du contrôle positif à l'EPO dont il a fait l'objet sur les routes du dernier Tour de France. Innocenté par la contre-expertise mais à nouveau mis en cause par une troisième analyse n'ayant aucune valeur au regard du règlement, Mayo ne devrait donc pas être jugé, ce qui l'autorisera à poursuivre sa carrière cette saison, s'il trouve un employeur consentant bien évidemment. Le coureur espagnol n'est toutefois pas sorti d'affaire. L'Union Cycliste Internationale, qui avait pris la responsabilité de faire procéder à la seconde analyse de l'échantillon B, a décidé de saisir le Tribunal Arbitral du Sport (TAS), qui se prononcera prochainement sur la suite formelle à donner à ce recours.

Le sprinter italien Paride Grillo (CSF Group-Navigare) a été victime d'un grave accident de la route mardi dernier, le Jour de l'An. "Je ne me souviens de rien, a déclaré l'Italien. Mes souvenirs se sont effacés entre le dîner du réveillon et le 1er janvier à 15 heures, lorsque je me suis réveillé à l'hôpital." Secouru par les pompiers, Paride Grillo a été transféré au service des soins intensifs avec un traumatisme crânien, des coupures au visage et un gros hématome au genou droit. Les dernières analyses ont soulagé le coureur, traité par résonance magnétique. Mais Paride Grillo revient de loin. "J'ai vu les photos de la voiture et ça m'a beaucoup effrayé, a expliqué le coureur. Je n'ai aucune idée de ce qui m'est arrivé. Mes parents m'ont dit qu'il avait fallu de nombreux efforts des pompiers pour me dégager de la carcasse."

Sport 101 Facebook V4

INSTAGRAM

La Drômoise
INSCRIPTION EN LIGNE
samedi 28 septembre 2019
dimanche 29 septembre 2019
dimanche 13 octobre 2019
samedi 19 octobre 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES