FLASHS

Pros

Dernières brèves du cyclisme

Publié le 19/09/2001 09:00

Le médecin de la FdJeux suspendu, Gotti quitte la Vuelta, Jalabert aux Nations, Marco Pantani parle.
Le médecin de la Française des Jeux suspendu, Ivan Gotti quitte la Vuelta, Laurent Jalabert aux Nations, Marco Pantani parle.

Ca ne pouvait pas tomber plus mal. Alors que la société La Française des Jeux annoncera dans les jours à venir sa décision concernant son partenariat avec l'équipe de Marc Madiot, le médecin Gérard Guillaume vient d'être suspendu par le Tribunal Arbitral du Sport (TAS). Contrôlé positif aux corticoïdes, puis condamné à trois mois de suspension fin 2000, Emmanuel Magnien avait avoué que son médecin lui avait injecté du Kenacort par voie intramusculaire et non par voie intra-articulaire. L'UCI a donc décidé de pousuivre Gérard Guillaume, démis de ses fonctions dans le cyclisme pour les trois prochains mois.

87ème à 32'31'' de Beloki, l'Italien Ivan Gotti (Alessio) a quitté la course hier par la petite porte. Sans ambitions au classement général, lui qui, par le passé, avait remporté deux Tours d'Italie, Gotti a prétendu abandonner afin de rejoindre sa femme, malade, à Montecarlo. De son côté, Steve De Wolf (Domo-Farm Frites) est lui aussi rentré chez lui pour retrouver sa femme : il vient d'être papa de deux jumeaux. Félicitations !

Le Grand Prix des Nations accueillera samedi en Seine-Maritime de grands champions. Sur les 74 km contre-la-montre autour de Saint-Romain-de-Colbosc, vingt-six coureurs se livreront à la bataille, parmi lesquels Laurent Jalabert (CSC-Tiscali), Jens Voigt (Crédit Agricole), Nico Mattan (Cofidis), Lazlo Bodrogi (Mapei-Quick Step), Christophe Moreau et Florent Brard (Festina). L'an dernier, c'est Lance Armstrong (US Postal) qui s'y était imposé.

L'Italien Marco Pantani a lâché quelques mots hier sur la Vuelta. Actuellement 117ème du classement général à 1h06'39'' de Beloki, Pantani a avoué : "Les choses ne se sont pas passées tel que je l'espérais et j'ai échoué sur mon propre terrain. Il y aussi un peu de tension dans l'équipe, avec tous nos plans de restructuration pour 2002". A propos de 2002, Pantani déclare : "Je continuerai de courir en 2002, avec dignité et principe. Il aurait été plus simple d'arrêter, mais je suis fier et c'est pourquoi j'ai décidé de pousuivre, même si je ne suis pas souvent dans ma meilleure forme."

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE