FLASHS

Pros

Dernières brèves du cyclisme

Publié le 20/03/2002 00:05

Ullrich annule la Catalane, Moreau de retour, Sacchi se justifie, procès Ferrari, GP des Mousquetaires 2002.
Ullrich annule la Catalane, Moreau de retour, Sacchi se justifie, procès Ferrari, GP des Mousquetaires 2002.

Il n'y aura pas de Jan Ullrich (Telekom) au départ de la Semaine Catalane, lundi prochain, comme espéré depuis plusieurs semaines. Embêté par une douleur au niveau du genou droit depuis le début de la saison, l'Allemand reste donc convalescent deux semaines supplémentaires. Jan Ullrich, qui vise cette année le Tour de France, paie aujourd'hui ses efforts de l'hiver. Alors qu'il s'était imposé un entraînement draconien au cours de l'intersaison, reprenant dans une excellente condition au Tour du Qatar (21 au 25 janvier), Jan Ullrich a ensuite dû déclarer forfait pour le Tour de Valence, fin février, puis pour le Tour de Murcie et maintenant pour la Semaine Catalane. La rentrée européenne du champion olympique est désormais reportée au Circuit de la Sarthe (9 au 12 avril). Mais rien n'est encore sûr à 100 % et son entourage n'exclut pas de retarder encore la rentrée d'Ullrich, s'il n'est pas totalement remis de son genou.

Sept semaines après sa chute dans le Grand Prix d'Ouverture, qui lui avait causé une fracture de la clavicule, le Français Christophe Moreau (Crédit Agricole) fera son grand retour à la compétition dimanche sur Cholet-Pays-de-Loire. Motivé comme jamais, cette mésaventure lui apparaît aujourd'hui comme un bénéfice : "cette blessure m’aura en fait permis de prolonger ma préparation hivernale et de consacrer plus de temps à ma famille, que je me contente souvent de croiser entre deux avions une fois la saison lancée", a-t-il écrit sur son site internet. Aujourd'hui, Christophe Moreau se veut rassurant concernant les séquelles de sa chute : "j’ai retrouvé une mobilité totale de mon épaule ainsi que la totalité de mes moyens". Si aucun grain de sable ne se glisse désormais dans la machine Moreau, le Français arrivera à point pour le Tour de France, qu'il commencera à préparer à partir de mai.

Le sprinter italien Fabio Sacchi (Saeco-Longoni Sport), trouvé en possession de produits hormonaux lors d'une perquisition menée chez lui par les carabiniers italiens, dimanche matin, et suspendu sur le champ par son équipe, a pu se justifier de la présence de tels produits chez lui. C'est en fait son coéquipier Mirko Celestino qui l'a défendu. Grand ami de Sacchi, Celestino a expliqué que ces produits, de la gonadotrophine (produit hormonal permettant une meilleure fertilité) et du Profasi (médicament stimulant l'ovulation), étaient destinés à la femme du coureur, enceinte. Ces affirmations devraient être validées dans les prochains jours, permettant le retour de Sacchi au sein de l'équipe Saeco-Longoni Sport. Il sera néanmoins entendu lundi matin par le Comité Olympique Italien (CONI).

Un nouvel épisode de l'interminable procès Ferrari s'est déroulé hier à Bologne. Au cours de cette nouvelle journée, le Docteur Ferrari a été appelé à témoigner. Accusé d'avoir administré des substances illégales à des sportifs, dont des cyclistes, Michele Ferrari s'est exprimé pendant une heure à la barre du tribunal. "Etre un coureur cycliste professionnel est un métier connu pour être mauvais pour la santé. Et il existe des produits, pas obligatoirement des substances dopantes, qui peuvent limiter ces dommages", a-t-il déclaré. En réponse à de telles déclarations, des experts ont démontré que les clients de Ferrari présentaient des taux de fer et d'hématocrite largement supérieurs à la normale. La prochaine journée du procès Ferrari se déroulera le mardi 9 avril prochain.

Le Grand Prix des Mousquetaires s'élancera aujourd'hui du Portugal pour la sixième année de suite. Promue en troisième catégorie cette année, la compétition comptera quatre étapes, les deux premières réservées aux sprinters, la troisième aux grimpeurs et la dernière, longue de 23,5 kilomètres, aux rouleurs. Les deux dernières étapes seront donc décisives pour la victoire finale. Quinze équipes, dont onze portugaises, deux espagnoles, une russe et une française (Cofidis) prendront le départ de l'épreuve. Les années passées, différents vainqueurs se sont succédés : le Lituanien Saulius Sarkauskas a ouvert le palmarès en 1997, suivi du Portugais Candido Barbosa (1998), de l'Italien Paolo Lanfranchi (1999), du Portugais José Azevedo (2000) et de l'Espagnol Igor Gonzalez de Galdeano, vainqueur l'an passé grâce au contre-la-montre final. Sarkauskas et Barbosa sont les seuls vainqueurs au départ.

La participation :
  • Barbot-Torrié (POR) : Victor Gamito, Carlos Pinho (POR)
  • Cantanhede (POR) : Paulo Ferreira (POR), Saulius Sarkauskas (LIT)
  • Carvalhelhos-Boavista (POR) : Joaquim Gomes, Jaquim Sampaio (POR)
  • CCC-Mat (POL) : Ondrej Sosenka (RTC), Andreï Teteriouk (KAZ)
  • Euskaltel-Euskadi (ESP) : Ruben Diaz de Cerio, Alberto Lopez de Munain (ESP)
  • Itera (RUS) : Pavel Brutt, Alexei Markov (RUS)
  • Kelme-Costa Blanca (ESP) : Aitor Gonzalez, Antonio Tauler (ESP)
  • Cofidis (FRA) : Claude Lamour, Jérôme Neuville (FRA)
  • LA-Pecol (POR) : Candido Barbosa (POR), Andrei Zintchenko (RUS)
  • Matesica-Abobada (POR) : Manuel Liberato (POR), Antonio Martin (ESP)
  • Milaneza-MSS (POR) : Fabian Jeker (SUI), Joan Horrach (ESP)
  • Ovarense-Piepolim (POR) : Marc Soares, Humberto Oliveira (POR)
  • Paredes (POR) : Celio Sousa (POR), Alberto Benito (ESP)
  • ASC-Vila do Conde (POR) : Oscar Serrano, Rafael Fernandez (ESP)
  • Porta da Ravessa (POR) : Hugo Sabido, Ricardo Costa (POR)
Les étapes :
  • 1re étape (mercredi 20 mars) : Oeiras -Marinha Grande (184,5 km)
  • 2ème étape (jeudi 21 mars) : Marinha Grande-Pombal (172,7 km)
  • 3ème étape (vendredi 22 mars) : Pombal-Penhas de Saude (200,4 km)
  • 4ème étape (samedi 23 mars) : Tortosendo-Covilha (23,3 km CLM)