FLASHS

Pros

Dernières brèves du cyclisme

Publié le 05/06/2005 07:58

Armstrong décontracté mais motivé, Rogers dans les Alpes, Heras sans pression, Simoni remporte le Mémorial Pantani.
Lance Armstrong décontracté mais motivé, Michael Rogers dans les Alpes, Roberto Heras sans pression, Gilberto Simoni remporte le Mémorial Pantani.

A 33 ans, l'Américain Lance Armstrong (Discovery Channel) s'apprête à disputer son avant-dernière compétition à l'occasion du Critérium du Dauphiné-Libéré. Pour faire face à la multitude de demandes d'interviews qui ont afflué vers lui à moins d'un mois du départ du Tour de France, le Texan a réuni la presse hier pendant une demi-heure à Aix-les-Bains pour une conférence au cours de laquelle il s'est présenté très décontracté. "Gagner le Tour en se faisant plaisir et en passant un bon moment, je sais que les deux sont possibles, a déclaré Lance Armstrong. Je suis capable de souffrir comme avant et j'ai toujours la même approche professionnelle de mon travail. Mais quand je réalise que c'est bien la dernière fois que je vais vivre cela, je me dis que je veux en profiter, être relax au départ du Tour de France. Cette année, je ne sais pas encore exactement où j'en suis. Je compte bien sur cette semaine de course pour le savoir. J'imagine qu'il est possible que je me présente au départ du Tour sans la moindre victoire, mais j'espère gagner une fois l'un de ces huit prochains jours. Je vais escalader le Mont Ventoux une dernière fois et je me dis que ce serait bien de m'y imposer avant la fin de ma carrière, mais je dois dire que cette montagne continue de me faire peur. Je vais également escalader le col de Joux-Plane à la fin de la semaine et je me souviens y avoir beaucoup souffert dans le Tour de France 2000. Cette étape aussi sera très spéciale." Lance Armstrong, qui a perdu 5 kg depuis le mois de mars, sort de trois jours de reconnaissance dans les Pyrénées et passera quatre jours dans les Alpes à l'issue du Dauphiné-Libéré. Mercredi, il aura à coeur de bien figurer dans le contre-la-montre de Roanne, son point faible pour l'heure.

En l'absence de Richard Virenque, qui visait par le passé victoires d'étapes et Maillot à Pois, l'équipe Quick Step s'appuiera cette année sur Michael Rogers pour briller au classement général. Le double champion du monde du contre-la-montre prend son rôle très au sérieux. Vingt-deuxième de son premier Tour de France l'année dernière, l'Australien s'est déplacé dans les Alpes pour aller reconnaître deux des trois grandes étapes alpestres de la prochaine Grande Boucle. En compagnie de Patrik Sinkewitz, Michael Rogers a effectué vendredi l'étape Grenoble-Courchevel, qui empruntera le 12 juillet prochain les cols du Cormet-de-Roseland et de Courchevel. Hier, il a découvert la grande étape des Alpes, qui liera Courchevel à Briançon le 13 juillet, avec au programme l'ascension du col de la Madeleine et du col du Galibier via le col du Télégraphe.

L'Espagnol Roberto Heras (Liberty Seguros-Würth), qui était passé l'an dernier par la Bicyclette Basque pour préparer son Tour de France, participera cette fois au Critérium du Dauphiné-Libéré. Le grimpeur se sent prêt. Il vient d'achever la reconnaissance des étapes-clés de la prochaine Grande Boucle et abordera le Dauphiné cet après-midi sans la moindre pression. Roberto Heras estime en effet avoir encore le temps d'atteindre sa forme optimale, le Tour de France ne commençant que dans quatre semaines et les étapes de montagne dans cinq semaines. Le triple vainqueur de la Vuelta a admis avoir été impressionné par la difficulté du parcours du Tour de France 2005, dont il a parcouru les étapes des Alpes et des Pyrénées mais aussi le contre-la-montre de Saint-Etienne.

Dans la foulée de sa 2ème place au Giro, le Trentinois Gilberto Simoni (Lampre-Caffita) s'est imposé hier à l'occasion de la seconde édition du Mémorial Pantani. Cette course non référencée au calendrier officiel réunissait quelques-uns des protagonistes du dernier Tour d'Italie. Quarante-sept coureurs se sont lancés à l'assaut des 76,5 kilomètres de cette manifestation organisée autour de Cesena en hommage à Marco Pantani, décédé il y a seize mois d'une overdose. Gilberto Simoni s'est échappé à 5 kilomètres de l'arrivée, accompagné de Luca Mazzanti (Panaria-Navigare), qu'il a vaincu au sprint. Emanuele Sella (Panaria-Navigare) a terminé 3ème. "Cette course, le recueillement au cimetière, la visite des parents de Pantani, tout ça m'a beaucoup fait réfléchir, a déclaré Gilberto Simoni à l'arrivée. Marco et moi n'avons jamais été amis, nous étions rivaux. Il y a quinze ans, nous nous mesurions chez les amateurs, et quand nous sommes passés pros, il a obtenu d'importants résultats, moi non. Je peux dire que j'étais jaloux et peut-être que cela était dû au fait que nous ne sommes jamais devenus amis. Etre là et gagner cette course a une grande signification pour moi. Je veux honorer Marco à ma propre manière. Aujourd'hui, j'ai gagné pour lui."

Classement :

1. Gilberto Simoni (ITA, Lampre-Caffita) les 76,5 km en 2h15'00" (34,0 km/h)
2. Luca Mazzanti (ITA, Panaria-Navigare) m.t.
3. Emanuele Sella (ITA, Panaria-Navigare) à 10 sec.
4. Marco Milesi (ITA, Liquigas-Bianchi) à 30 sec.
5. Massimo Mazzanti (ITA, Team Androni Giocattoli) à 50 sec.
6. Igor Pugaci (MDA, Universal Caffe Styloffice) m.t.
7. Dean Podgornik (SLO, Tenax-Nobili Rubinetterie) m.t.
8. Leonardo Caneschi (ITA, Miche) m.t.
9. Manuele Spadi (ITA, Ceramica Flaminia) m.t.
10. Konstantin Klyuev (RUS, Team Androni Giocattoli) m.t.