FLASHS

Pros

Dernières brèves du cyclisme

Publié le 10/12/2005 10:29

Nouveau système de sélection sur le Tour, l'UCI s'oppose aux grands tours, Glenn Bak chez Unibet, Bettini porte la flamme.
Nouveau système de sélection sur le Tour, l'UCI s'oppose aux grands tours, Glenn Bak chez Unibet, Paolo Bettini porte la flamme.

Décidément, le cyclisme évolue sur un terrain miné. Hier, les organisateurs des trois grands tours ont annoncé leur décision de ne plus faire de concessions envers le ProTour, qui n'aura plus lieu d'être sur leurs épreuves. Onze courses de très haut-niveau vont donc disparaître du calendrier du ProTour en 2006. Ces onze grandes épreuves organisées par ASO, RCS et Unipublic s'inscriront l'an prochain dans un calendrier mondial qui regroupera également les courses de l'UCI ProTour, les Championnats du Monde et les Jeux Olympiques (selon la vision des organisateurs). De nouvelles règles de participation ont été concoctées par les organisateurs du Tour, du Giro et de la Vuelta. Ceux-ci ont décidé de s'en remettre au modèle du "bon vieux temps" et à un système ouvert faisant reposer la sélection sur des critères sportifs et éthiques. Ainsi, quatorze équipes seront sélectionnées sur la base du classement par équipes de l'UCI ProTour 2005 pour la saison prochaine, les organisateurs disposant de huit wild-cards. Dans le futur, ces quatorze équipes seront sélectionnées suivant un barème de points valorisant les performances de chaque formation dans les différents classements mis en jeu sur les grands tours. Les organisateurs ont mis l'accent sur le droit de participation, et non sur l'obligation. Pour 2006 seulement, chaque équipe du ProTour recevra une wild-card pour les épreuves organisées par ASO, RCS et Unipublic. Celles-ci décideront alors si elles souhaitent participer ou non à l'épreuve en question. Mais afin de les inciter à s'engager, une indemnité de 100000 euros sera versée aux équipes participant aux trois grands tours et un Trophée des trois Grands Tours sera mis en place, fort d'une dotation de deux millions d'euros et récompensant les sept meilleures équipes.

Depuis longtemps, l'Union Cycliste Internationale (UCI) estimait que le Tour, le Giro et la Vuelta ne pourraient pas survivre sans l'UCI ProTour. C'est ce qu'on verrra, ont semblé dire les organisateurs des trois grands tours en déclarant la guerre au nouveau circuit. Mais les choses ne seront pas si simples, l'UCI s'opposant déjà aux projets des organisateurs. "Etant le seul acteur de cette réforme, sans intérêts économiques à défendre ou à promouvoir, l'UCI ne pourra jamais partager une telle vision, obsolète et dangereuse, des conditions de développement du cyclisme, a déclaré l'UCI dans un communiqué. Etablir et modifier les règlements régissant le sport cycliste est du ressort exclusif de la Fédération internationale. Aucun nouveau classement, notamment le Trophée des trois Grands Tours ne pourra être créé sans son autorisation, conformément à l'article 1.2.026 du règlement de l'UCI, qui stipule que tout classement basé sur les épreuves du calendrier international doit être expressément autorisé par l'UCI. Concernant l'établissement du système de participation qui devrait s'appliquer à leurs courses, les organisateurs des trois grands tours attribuent beaucoup plus d'importance aux aspects commerciaux et financiers qu'aux critères sportifs et à la stabilité économique du mouvement dans son ensemble."

Le Danois Glenn Bak rejoindra le cyclisme professionnel en 2006. Il a conclu un accord verbal avec la formation belge Unibet.com-Davo. Coureur prometteur, le coureur de 24 ans devra toutefois attendre août 2006 pour effectuer son entrée chez les professionnels. Membre de l'équipe amateur italienne Bianchi, il pourra alors prouvé en tant que stagiaire qu'il a les qualités pour réaliser une belle carrière chez les professionnels. Cette saison, Glenn Bak a gagné deux courses au Danemark : le Grand Prix Alleröd et le Post Cup Odder. En 2003, il avait terminé cinquième de Liège-Bastogne-Liège Espoirs. Il s'est également classé dans les quinze premiers du Paris-Roubaix Espoirs.

Le Toscan Paolo Bettini (Quick Step-Innergetic), actuel champion olympique de cyclisme sur route, aura l'honneur de porter la flamme olympique des Jeux de Turin le 13 décembre prochain. La torche est arrivée à Rome ce week-end et reprendra la direction de Turin la semaine prochaine, via un long périple. Les porteurs se succéderont jusqu'à la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques d'hiver de Turin, le 10 février 2006. Paolo Bettini aura donc l'honneur de recevoir le flambeau mardi prochain à 14 heures. Il effectuera alors 5 kilomètres de Fattoria Carli à Piazza Liberta, à Cecina. Pas à pied, mais à vélo ! En effet, Paolo Bettini fera entrer la flamme olympique dans la province de Livourne sur sa machine. "Pour moi, porter la flamme olympique est un grand honneur, d'autant plus que cela s'effectuera sur le pas de ma porte, a précisé Paolo Bettini. Ma victoire aux Jeux d'Athènes est et restera toujours le point culminant de ma carrière. Le voyage de la flamme olympique en Italie engendre un vif intérêt en Italie et pas seulement."