FLASHS

Pros

Giro # 18 : Simoni & Frigo... dans le froid

Publié le 29/05/2003 18:24

Dario Frigo s'impose dans la 18ème étape du Giro devant Simoni, confortable leader. Garzelli et Pantani ont chuté.
Dario Frigo s'impose dans la 18ème étape du Giro devant Simoni, confortable leader. Garzelli et Pantani ont chuté.

Cette 18ème escale, présentée par beaucoup comme "l'étape-reine" de ce Giro, ne laissait pas indifférent. Certains l'attendaient avec impatience, d'autres (sûrement la majorité), la redoutaient. Pour éviter ce genre de psychose, quel meilleur moyen que d'anticiper sur les favoris. Très tôt, en deux vagues, 30 coureurs se retrouvaient projetés à l'avant. Mais ce trop grand nombre en dérangeait quelque-uns. Neuf coureurs repartaient de plus belle. Le peloton laissait faire. L'écart à l'Intergiro de Caraglio (km 53), remporté par Fortunato Baliani (Formaggi Pinzolo Fiave), était de 1'25" sur leurs 21 ex-compagnons, et 5'54" sur le peloton.

Dans l'ascension du Colle d'Esischie, les 30 téméraires se regroupaient en plusieurs fractions. Quelques noms intéressants étaient relevés. Les plus dangereux au général étaient ceux de Wladimir Belli (Lampre), 12ème, et Dariusz Baranowski (CCC-Polsat), 14ème. Mais les deux hommes pointaient tout de même à plus de 12 minutes de Simoni. Présents également, Pietro Caucchioli (Alessio), Fredy Gonzalez (Colombia-Selle Italia), Constantino Zaballa (Kelme-Costa Blanca), Marius Sabaliauskas (Team Saeco), Steve Zampieri (Vini Caldirola-So.Di) ou Gianni Faresin (Gerolsteiner).

Le premier grand fait de cette étape se déroulait au km 94 avec l'abandon de Francesco Casagrande, 6ème du général. Le retrait du Toscan pénalisait de plus sa formation Lampre en tête du classement par équipes. A l'approche du sommet, cinq coureurs s'étaient regroupés. Georg Totschnig (Gerolsteiner) sortait du groupe Maillot Rose pendant que Marco Pantani (Mercatone Uno-Scanavino) en était décramponné mais revenait. La neige parsemée sur les pâturages et la pluie intermittente reflétaient le rude climat de cette journée. Au passage à la Cima Coppi (2366 mètres), Fredy Gonzalez venait asseoir un peu plus son Maillot Vert de meilleur grimpeur. Il devançait Zaballa, Lanfranchi, Baranowski et Sunderland. Le peloton accusait un retard de 4'35".

La pluie glacée et la route désormais blanchie rendaient cette montée du Colle Sampeyre surréaliste. Dans l'échappée matinale, beaucoup chaviraient. Aux 5 km, le "maglia rosa" Simoni attaquait. Franco Pellizotti (Alessio) parvenait à s'accrocher. Dans un violent effort, Dario Frigo (Fassa Bortolo) rentrait sur le duo. La chaussée étroite, les ravins et le brouillard nous donnaient des images d'un autre temps. Cela devenait un "chacun pour soi". Garzelli trouvait le soutien de son fidèle Mazzoleni. Mais Yaroslav Popovych (Landbouwkrediet-Colnago) quittait ce groupe pour se rapprocher de la tête. Les derniers échappées étaient avalés. Au Grand Prix de la Montagne du Colle Sampeyre, Gilberto Simoni passait en compagnie de Frigo et Totschnig. Popovych les avait en point de mire. Le groupe Garzelli affichait un débit de 43 secondes.

Nous craignions la descente : étroitesse de la route, goudron en plaques et neige fondue. A mi-descente (km 144), Garzelli et Pantani chutaient. Le Varésin pouvait repartir mais le Romagnol perdait plus de temps. Devant, Popvych faisait un numéro. L'Ukrainien avait rejoint puis distancer le trio leader. Au début de l'ascension (en paliers et d'un pourcentage modeste), Yaroslav décidait d'attendre Frigo, en contre quelques secondes derrière lui. Simoni et Totschnig naviguaient à une vingtaine de secondes. Nous nous trouvions avant Casteldelfino à plus de 15 km de l'arrivée. Quelque chose comme un no man's land s'était formé en amont. Un groupe de six comprenant le duo d'Alessio, Noe-Pellizotti, et le Lituanien Rumsas, se trouvait à 2'08", tandis que Mazzoleni tirait un Garzelli souffrant à plus de trois minutes.

Le climat était devenu plus clément et même le soleil se permettait quelques intrusions. Simoni était maintenant revenu sur Frigo et Popovych. Le jeune Ukrainien allait connaître un gros coup de bambou. Il cédait aux dix kilomètres. Dario Frigo, sur un terrain qu'il affectionne (pente à 4-5%), relayait parfaitement le leader du Giro. Tous deux étaient gagnants : le Milanais rêvait d'une superbe victoire d'étape, rattrapant son début de Giro raté, tandis que le Trentinois s'assurait quasiment son second Tour d'Italie. Les écarts continuaient de se creuser. Popovych, très mal, était dépassé par un Totschnig splendide. L'Autrichien était devant depuis l'escalade du Colle d'Esischie. Dario Frigo démarrait dans le final, un sprint que, d'ailleurs, ne lui disputait pas Simoni.

Dario s'imposait à Chianale, signant tout simplement la 8ème victoire d'étape de la Fassa Bortolo dans ce Giro (six de Petacchi, une de Gonzalez, une de Frigo). De plus, le Lombard s'assurait une belle remontée au général : 7ème. Totschnig finissait 3ème à 2'38", Popovych 4ème à 3'12". Stefano Garzelli, encore une fois, faisait preuve d'une remarquable ténacité. En terminant 9ème à 5'08", dans le même groupe que le prometteur Français Sandy Casar, il parvenait à conserver sa seconde place. Pantani lâchait près de 16 minutes. Avec 7 minutes de bénéfice, Gilberto Simoni avait de grandes raisons de sourire, sur le podium. Un second Giro s'offrait à lui.

L'étape de demain, 239 km (la plus longue) entre Canelli et la Cascata del Toce, ne lui sera pas défavorable. De la plaine sur 200 km avant une "course de col" : la montée sèche vers la Cascata del Toce, à Formazza (1675 mètres).

Classement 18ème étape :

1. Dario Frigo (ITA, Fassa Bortolo) les 174 km en 5h23'43" (32,3 km/h)
2. Gilberto Simoni (ITA, Team Saeco) à 10 sec.
3. Georg Totschnig (AUT, Gerolsteiner) à 2'38"
4. Yaroslav Popovych (UKR, Landbouwkrediet-Colnago) à 3'12"
5. Raimondas Rumsas (LIT, Lampre) à 4'01"
6. Andrea Noe (ITA, Alessio) m.t.
7. Franco Pellizotti (ITA, Alessio) à 4'04"
8. Stefano Garzelli (ITA, Vini Caldirola-So.Di) à 5'08"
9. Serhiy Honchar (UKR, De Nardi-Colpack) m.t.
10. Sandy Casar (FRA, FDJeux.com) m.t.
[ Résultats complets ]

Classement général :

1. Gilberto Simoni (ITA, Team Saeco) en 79h24'54"
2. Stefano Garzelli (ITA, Vini Caldirola-So.Di) à 7'08"
3. Yaroslav Popovych (UKR, Landbouwkrediet-Colnago) à 7'19"
4. Andrea Noe (ITA, Alessio) à 9'19"
5. Georg Totschnig (AUT, Gerolsteiner) à 9'29"
6. Raimondas Rumsas (LIT, Lampre) à 10'14"
7. Dario Frigo (ITA, Fassa Bortolo) à 12'27"
8. Franco Pellizotti (ITA, Alessio) à 13'48"
9. Serhiy Honchar (UKR, De Nardi-Colpack) à 14'48"
10. Vladimir Belli (ITA, Lampre) à 19'36"

Classement par points :

1. Stefano Garzelli (ITA, Vini Caldirola-So.Di) 138 pts
2. Jan Svorada (RTC, Lampre) 131 pts
3. Gilberto Simoni (ITA, Team Saeco) 129 pts

Classement de la montagne :

1. Fredy Gonzalez (COL, Colombia-Selle Italia) 100 pts
2. Constantino Zaballa (ESP, Kelme-Costa Blanca) 65 pts
3. Gilberto Simoni (ITA, Team Saeco) 63 pts

Classement par équipes :

1. Team Saeco (ITA) en 239h10'54"
2. Lampre (ITA) à 1'42"
3. Alessio (ITA) à 10'50"

Maillon_Octobre 2019

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE