FLASHS

Pros

Giro # 3 : Garzelli au punch

Publié le 12/05/2003 19:44

L'Italien Stefano Garzelli s'adjuge la 3ème étape du Giro à Terme Luigiane. Alessandro Petacchi reste en Rose.
L'Italien Stefano Garzelli s'adjuge la 3ème étape du Giro à Terme Luigiane. Alessandro Petacchi reste en Rose.


© Stefano Garzelli
Sous cette entame de canicule de mai, les coureurs s'étaient permis un départ "buissonnier" : 20 minutes de retard. Il était donc 13h47 lorsque les 168 athlètes (Piccoli était non-partant suite à sa mésaventure de la veille), s'élançaient de Policoro. Contrairement aux deux premiers actes, une échappée se dessinait assez rapidement. Huit coureurs s'autorisaient une sortie. Parmi eux, pas moins de quatre sprinters : Andris Naudusz (CCC-Polsat), Moreno Di Biase (Formaggi Pinzolo Fiave), Jan Svorada (Lampre) et Jimmy Casper (FDJeux.com). Le but avoué : atteindre l'Intergiro avant le gros de la troupe. La mission fut accomplie victorieusement : l'Italien Di Biase devança le Balte Naudusz et le Picard Casper.

Une demi-heure plus tard, le peloton était de nouveau compact. Et
comme depuis samedi, l'essaim reprenait son tempo nonchalant. Ce peloton musardait. Il fallait attendre la montée sur le plateau de San Lucia pour entrevoir quelques escarmouches. En deux à-coups, un groupe de neuf coureurs se formait. Nous y retrouvions notamment Paolo Tiralongo (Panaria-Fiordo), Ronny Scholz (Gerolsteiner), Eddy Mazzoleni (Vini Caldirola-Sidermec) et l'actuel meilleur grimpeur de ce Giro Fredy Gonzalez (Colombia-Selle Italia). L'écart ne grandissait guère mais le Colombien en profitait pour consolider son Maillot Vert. S'ensuivit deux côtes non répertoriées au Grand Prix de la Montagne, enfouies dans de denses forêts. C'est sur ces pentes que le peloton se désagrégea.

Les nombreux mouvements à sa tête accélérèrent le rythme : Alexis Rodriguez (Kelme-Costa Blanca), Sandy Casar (FDJeux.com), Denis Lunghi (Alessio) ou Luca Mazzanti (Panaria-Fiordo) flinguèrent en désordre. Un second groupe, avec en tête d'affiche Franco Pellizotti (Alessio), se rapprocha. Cette anarchie se dilua au fil de l'interminable descente vers la Méditerranée, si bien qu'à 15 km de l'arrivée, c'est un gros peloton d'environ 80 unités qui se retrouva en "testa della corsa" . Les derniers kilomètres de ce toboggan étaient des plus sinueux avec la traversée de villages poussiéreux et sans trottoirs. Un numéro d'équilibriste parfaitement maîtrisé par Robbie McEwen (Lotto-Domo), déclassé hier, qui parvenait à prendre plusieurs longueurs d'avance au peloton.

La Fassa Bortolo eut du mal à rassembler ses forces. Finalement, Bruseghin et Cioni ramenèrent le groupe. McEwen était avalé à 6 km de Terme Luigiane. On préparait ce sprint particulier : une montée de 1,5 km avec des passages à 8 %. Une véritable offrande pour puncheur. Le dernier vainqueur ici s' appelait... Laurent Jalabert (en 1999). Les Domina Vacanze-Elitron menaient, non pas pour "Super Mario", en balade plusieurs minutes à l'arrière dans un second groupe, mais pour Giovanni Lombardi et Gabriele Colombo (2ème hier). La flamme rouge était dépassée et la route montait progressivement. Les zébrés étaient encore en tête mais ils semblaient flancher. Le Maillot Rose Petacchi paraissait idéalement placé, à l'image de Garzelli, tapis dans sa roue.

Colombo démarrait. Casagrande était bien présent. Mais l'impression laissée par ce début d'emballage se révélait exacte : Garzelli était un parfait tacticien et on le devinait très fort. Aux 200 mètres, à l'endroit où la pente s'accentuait, le Varésin s'extirpait. Stefano Garzelli (Vini Caldirola-Sidermec) s'imposait aisément. Il laissait Casagrande et Petacchi à deux secondes. Des cassures étaient comptabilisées. Pellizotti, Simoni et Pantani finissaient également bien placés. Alessandro Petacchi pouvait encore rêver en Rose une journée supplémentaire. Mais le classement général prenait une tournure "replacement des meilleurs". Désormais 2ème, "il cobra" Garzelli devançait maintenant Casagrande (3ème), Simoni (7ème), Gonzalez (11ème) et Pantani (17ème).

La 4ème étape, entre Terme Luigiane et Vibo Valentia (170 km), redonnera peut-être une chance aux véritables sprinters. Encore que la Cresta di Zungri (608 m d'altitude, située à 35 km de l'arrivée) pourrait en décourager certains.

Classement 3ème étape :

1. Stefano Garzelli (ITA, Vini Caldirola-Sidermec) les 140 km en 3h34'38" (39,1 km/h)
2. Francesco casagrande (ITA, Lampre) à 2 sec.
3. Alessandro Petacchi (ITA, Fassa Bortolo) m.t.
4. Franco Pellizotti (ITA, Alessio) m.t.
5. Gabriele Colombo (ITA, Domina Vacanze-Elitron) m.t.
6. Paolo Lanfranchi (ITA, Panaria-Fiordo) m.t.
7. Gilberto Simoni (ITA, Team Saeco) m.t.
8. Sergey Honchar (UKR, De Nardi-Colpack) m.t.
9. Andrea Noe (ITA, Alessio) m.t.
10. Graziano Gasparre (ITA, De Nardi-Colpack) m.t.
[ Résultats complets ]

Classement général :

1. Alessandro Petacchi (ITA, Fassa Bortolo) en 13h37'08"
2. Stefano Garzelli (ITA, Vini Caldirola-Sidermec) à 17 sec.
3. Francesco Casagrande (ITA, Lampre) à 27 sec.
4. Gabriele Colombo (ITA, Domina Vacanze-Elitron) m.t.
5. Graziano Gasparre (ITA, De Nardi-Colpack) à 32 sec.
6. Franco Pellizotti (ITA, Alessio) m.t.
7. Gilberto Simoni (ITA, Team Saeco) m.t.
8. Denis Lunghi (ITA, Alessio) à 39 sec.
9. Andrea Noe (Alessio) m.t.
10. Bo Hamburger (DAN, Formaggi Pinzolo Fiave) m.t.

Classement par points :

1. Alessandro Petacchi (ITA, Fassa Bortolo) 61 pts
2. Stefano Garzelli (ITA, Vini Caldirola-Sidermec) 34 pts
3. Gabriele Colombo (ITA, Domina Vacanze-Elitron) 32 pts

Classement de la montagne :

1. Fredy Gonzalez (COL, Colombia-Selle Italia) 8 pts
2. Ruslan Gryshenko (UKR, Landbouwkrediet-Colnago) 3 pts
3. Francesco Casagrande (ITA, Lampre) 2 pts

Classement par équipes :

1. Alessio (ITA) en 40h53'07"
2. Fassa Bortolo (ITA) à 7 sec.
3. Lampre (ITA) à 12 sec.

BIKE SHOW EVENTS

AVIGNON TOURISME

LABORATOIRE FENIOUX
INSCRIPTION EN LIGNE