FLASHS

Pros

Giro # 9 : le Giro met le cap à l'Est

Publié le 15/05/2006 18:07

Bettini lève les bras mais c'est Tomas Vaitkus qui s'adjuge au sprint la 9ème étape du Giro. Ivan Basso reste en Rose.
Paolo Bettini lève les bras mais c'est le Lituanien Tomas Vaitkus qui s'adjuge au sprint la 9ème étape du Giro. Ivan Basso reste en Rose.

Au lendemain de deux premières étapes montagneuses, les coureurs du Giro bénéficient d'une neuvième étape propice à la récupération. Sur les rives de l'Adriatique, 127 kilomètres seulement sont au programme de la journée de plaine d'aujourd'hui, dessinée entre Francavilla al Mare et Termoli. Un magnifique ciel bleu se reflète dans la paisible mer Adriatique. Une étape favorable à la détente, mais uniquement sur le papier. En effet, si cette journée de course est cataloguée dans la catégorie des étapes de plaine, elle comporte tout de même quelques bons vallons dans sa partie finale. Des bosses suffisamment abruptes pour encourager les attaquants à passer à l'offensive. Beaucoup de baroudeurs ont en tout cas pointé ces côtes sur le road-book pour échauffauder un plan en cours de route, l'objectif étant d'éviter un sprint massif.

Mais avant d'aller chercher les routes accidentées de la fin d'étape, une longue procession le long de la mer s'annonce à l'entame de la seconde semaine de course du Tour d'Italie. Deux coureurs rompent d'emblée la monotonie. Le Français Cyrille Monnerais (Française des Jeux) et l'Ukrainien Yuriy Krivtsov (Ag2r Prévoyance) démarrent après 5 kilomètres de course. Les beaux rivages de l'Adriatique ne perturbent pas la concentration des deux attaquants, qui unissent leurs efforts pour porter leur avance au-delà des quatre minutes au 60ème kilomètre. Un coureur Français et deux groupes sportifs tricolores représentés en tête de course, voilà qui fait plaisir à voir. Malheureusement, les Italiens ne l'entendent pas ainsi, à commencer par Paolo Bettini (Quick Step-Innergetic), qui fait rouler ses hommes derrière le duo.

Le champion olympique a lui aussi repéré les bosses de la fin de parcours et s'est mis en tête de faire sauter les sprinters et surtout Robbie McEwen (Davitamon-Lotto) en imprimant un tempo exagérément élevé en tête de peloton. Cette tactique nuit aux deux échappés. Yuriy Krivtsov insiste néanmoins, faisant céder Cyrille Monnerais à 41 kilomètres de l'arrivée. Mais le rouleur Ukrainien ne peut plus lutter seul face à un peloton emmené à toute allure par les coureurs de Quick Step, et il s'incline à son tour à 29 kilomètres du but, au terme d'une échappée de 93 kilomètres. Le peloton quitte alors les bords de mer pour s'engager dans les terres escarpées de l'Italie. Et l'allure s'intensifie à l'approche des premiers vallons, que le peloton aborde le nez dans le guidon, dans une file indienne qui s'étend, s'étend, et se rompt soudain.

Robbie McEwen saute à 20 kilomètres du but et y laisse du jus.

Première victime de ce coup de force des Quick Step-Innergetic, le triple vainqueur d'étape Robbie McEwen laisse filer les meilleurs puncheurs. L'Australien ne panique pas. Bien qu'esseulé, il franchit la bosse à son rythme pour entamer la poursuite dans la descente, n'hésitant pas à prendre lui aussi des relais. Paolo Bettini est momentanément débarrassé de Robbie McEwen mais il reste du monde sur le porte-bagage. Des coureurs décidés eux aussi à saisir leur chance. Deuxième du classement général, José-Enrique Gutierrez (Phonak Hearing Systems) se permet d'insister au sommet de la côte, à 20 kilomètres du terme de l'étape. Le Team CSC réagit aussitôt mais cela en dit long sur la volonté du coureur Espagnol, qui intègre maintenant pleinement la liste des grands favoris de ce Tour d'Italie. Sûr qu'on reparlera de lui ces prochains jours.

A défaut de permettre à un favori de s'échapper, le final ultra rapide de cette neuvième étape permet à nombre d'attaquants de passer à l'offensive. Stef Clement (Bouygues Telecom), Scott David (T-Mobile), Staf Scheirlinckx (Cofidis) et José Serpa (Selle Italia-Diquigiovanni) s'échappent à moins de 20 bornes du but mais sont revus dans une nouvelle petite côte et le peloton est à nouveau groupé à 9 kilomètres de l'arrivée. A leur tour, Alexandre Kolobnev (Rabobank), Rémi Pauriol (Crédit Agricole) et Matthew White (Discovery Channel) s'essaient sur la route menant à Termoli. Le Néerlandais Stef Clement est encore très actif sur la fin mais toutes ces tentatives d'échappée restent vaines et c'est groupé que le peloton en termine, Robbie McEwen étant parvenu à rentrer sur le peloton après une longue poursuite.

Tous les sprinters sont donc réunis pour un quatrième sprint massif dans ce Tour d'Italie. Mais tous n'ont plus les mêmes forces après ce final éreintant en raison d'un parcours en dents de scie exploité sans retenue par les attaquants. Robbie McEwen a laissé du jus dans sa longue chasse et manque de tonus dans l'emballage final, que le Lituanien Tomas Vaitkus (Ag2r Prévoyance) s'attache à régler sur le fil devant Paolo Bettini et Olaf Pollack (T-Mobile). A 24 ans, Tomas Vaitkus décroche à Termoli la plus belle victoire de sa jeune carrière. Le privilège de lever les bras revient toutefois à Paolo Bettini. Convaincu d'avoir franchi la ligne en tête, bien que battu d'une dizaine de centimètres tout de même, le Toscan commet l'erreur de dresser deux bras dans le ciel en lieu et place de Tomas Vaitkus. Ivan Basso conserve quant à lui le Maillot Rose de leader.

Demain mardi, la dixième étape devrait donner une chance aux échappées entre Termoli et Peschici (187 km).

Classement 9ème étape :

1. Tomas Vaitkus (LIT, Ag2r Prévoyance) les 127 km en 3h05'13"
2. Paolo Bettini (ITA, Quick Step-Innergetic) m.t.
3. Olaf Pollack (ALL, T-Mobile) m.t.
4. Robbie McEwen (AUS, Davitamon-Lotto) m.t.
5. Philippe Gilbert (BEL, Française des Jeux) m.t.
6. Alexandre Botcharov (RUS, Crédit Agricole) m.t.
7. Manuele Mori (ITA, Saunier Duval-Prodir) m.t.
8. Maximiliano Richeze (ARG, Panaria-Navigare) m.t.
9. Leonardo Duque (COL, Cofidis) m.t.
10. Alessandro Spezialetti (ITA, Liquigas) m.t.
Classement complet

Classement général :

1. Ivan Basso (ITA, Team CSC) en 34h46'30"
2. José-Enrique Gutierrez (ESP, Phonak Hearing Systems) à 1'34"
3. Damiano Cunego (ITA, Lampre-Fondital) à 1'48"
4. Paolo Savoldelli (ITA, Discovery Channel) à 2'35"
5. Serhiy Honchar (UKR, T-Mobile) à 2'43"
6. Danilo Di Luca (ITA, Liquigas) à 2'48"
7. Gilberto Simoni (ITA, Saunier Duval-Prodir) à 3'20"
8. Giampaolo Caruso (ITA, Liberty Seguros-Würth) à 3'23"
9. Tom Danielson (USA, Discovery Channel) à 3'31"
10. José-Luis Rubiera (ESP, Discovery Channel) à 3'39"
Classement complet

Classement par points :

1. Robbie McEwen (AUS, Davitamon-Lotto) 89 pt
2. Paolo Bettini (ITA, Quick Step-Innergetic) 83 pt
3. Olaf Pollack (ALL, T-Mobile) 68 pt
4. Paolo Savoldelli (ITA, Discovery Channel) 61 pt
5. Tomas Vaitkus (LIT, Ag2r Prévoyance) 59 pt
6. José-Enrique Gutierrez (ESP, Phonak Hearing Systems) 50 pt
7. Stefan Schumacher (ALL, Gerolsteiner) 46 pt
8. Philippe Gilbert (BEL, Française des Jeux) 41 pt
9. Ivan Basso (ITA, Team CSC) 38 pt
10. Leonardo Duque (COL, Cofidis) 36 pt

Classement de la montagne :

1. Ivan Basso (ITA, Team CSC) 15 pt
2. Staf Scheirlinckx (BEL, Cofidis) 13 pt
3. Damiano Cunego (ITA, Lampre-Fondital) 10 pt
4. José-Enrique Gutierrez (ESP, Phonak Hearing Systems) 9 pt
5. Juan-Manuel Garate (ESP, Quick Step-Innergetic) 9 pt
6. Sandy Casar (FRA, Française des Jeux) 7 pt
7. Rik Verbrugghe (BEL, Cofidis) 5 pt
8. Moises Aldape (MEX, Panaria-Navigare) 5 pt
9. Amael Moinard (FRA, Cofidis)5 pt
10. Francisco-Javier Vila (ESP, Lampre-Fondital) 5 pt

Classement par équipes :

1. Discovery Channel (USA) en 103h14'26"
2. Lampre-Fondital (ITA) à 3 sec.
3. Phonak Hearing Systems (SUI) à 1'19"
4. Liquigas (ITA) à 1'49"
5. Team CSC (DAN) à 6'06"
6. Panaria-Navigare (ITA) à 7'02"
7. Saunier Duval-Prodir (ESP) à 7'45"
8. Liberty Seguros-Würth (ESP) à 10'49"
9. Crédit Agricole (FRA) à 11'21"
10. T-Mobile (ALL) à 20'45"