FLASHS

Pros

GP de Francfort : Zabel, une histoire de popularité

Publié le 01/05/2002 18:30

L'Allemand Erik Zabel s'impose au sprint au terme du Grand Prix de Francfort. Il devance Planckaert et Ivanov.
L'Allemand Erik Zabel s'impose au sprint au terme du Grand Prix de Francfort. Il devance Planckaert et Ivanov.


© Team Telekom
Le Grand Prix de Francfort reste une énigme dans l'Histoire de la Coupe du Monde UCI. L'Union Cycliste Internationale, désireuse d'ouvrir la Coupe du Monde aux pays en voie de développement en matière de cyclisme, comme il en fut le cas avec l'Allemagne dans les années 90, a toujours préféré la Hew-Cyclassics Cup au Grand Prix de Francfort. C'est bien là le mystère. Car la Hew-Cyclassics n'a jamais suscité de véritable passion en Allemagne. L'épreuve est née en 1996 et reste peu captivante, alors que le Grand Prix de Francfort, au
calendrier depuis 1962, est bien plus intéressant et tellement plus populaire.

Aujourd'hui encore, le public a témoigné de son admiration aux 196 coureurs issus de... 26 équipes ! Un réel succès lorsque l'on sait que la traditionnelle épreuve du 1er mai est concurrencée aujourd'hui par le Tour de Romandie, le Tour des Apennins et le Trophée des Grimpeurs. Et malgré le froid (8°) au départ de Francfort, ce matin, les allemands étaient dans la rue pour encourager les coureurs, allemands bien sûr, mais aussi étrangers.

C'est d'ailleurs un Polonais, Piotr Przydzial (CCC-Polsat), qui lançait la course en début de matinée. Accompagné dans son geste du Slovène Gorazd Stangelj (Fassa Bortolo) et du Belge Dave Bruylandts (Domo-Farm Frites), il contraignait les équipes allemandes à rouler derrière lui. L'écart entre le trio de tête et le peloton se maintenait autour des trois minutes jusqu'au 80ème kilomètre, où les Gerolsteiner et les Telekom décidèrent de mener la chasse.

L'avance de Przydzial, Stangelj et Bruylandts se réduisit alors progressivement et Davide Rebellin (Gerolsteiner) termina le travail en attaquant dans le final pour rejoindre les échappés. Il y parvint mais ne s'attarda pas avec eux et poursuivit seul son effort, bientôt rattrapé par Steffen Wesemann (Telekom), Nicki Sörensen(CSC-Tiscali), Michele Bartoli et Sergei Ivanov (Fassa Bortolo), le duo gagnant de l'Amstel Gold Race, dimanche dernier.

Ce groupe royal entra en tête sur le circuit final de l'épreuve (trois tours de 5,5 kilomètres à couvrir) mais le peloton revint très vite et c'est vers un sprint massif que s'achemina la compétition. Devant une foule digne du Grand Prix de Francfort, le sprint fut violent et c'est Erik Zabel (Telekom), le coureur le plus populaire du pays, qui vint l'emporter devant le décidément maudit Jo Planckaert (Cofidis) et Serguei Ivanov.

Erik Zabel, bandana sur la tête, inscrivait ainsi son nom pour la seconde fois au palmarès du Grand Prix de Francfort (il l'avait déjà gagné en 1999). Le coureur allemand le plus populaire offrait un superbe clin d'oeil aux amateurs de la course allemande... la plus populaire.

Classement :

1. Erik Zabel (ALL, Telekom) les 206,5 km en 5h00'16" (41,3 km/h)
2. Jo Planckaert (BEL, Cofidis) m.t.
3. Serguei Ivanov (RUS, Fassa Bortolo) m.t.
4. Oscar Freire (ESP, Mapei-Quick Step) m.t.
5. Alessandro Petacchi (ITA, Fassa Bortolo) m.t.
6. Davide Rebellin (ITA, Gerolsteiner) m.t.
7. Kurt-Asle Arvesen (NOR, EDS-Fakta) m.t.
8. Marcus Ljungqvist (SUE, EDS-Fakta) m.t.
9. Dmitri Konychev (RUS, Fassa Bortolo) m.t.
10. Marc Lotz (HOL, Rabobank) m.t.

INSTAGRAM

Sport 101 Facebook V4

La Drômoise
INSCRIPTION EN LIGNE
vendredi 20 septembre 2019
samedi 21 septembre 2019
dimanche 22 septembre 2019
samedi 28 septembre 2019
dimanche 29 septembre 2019
dimanche 13 octobre 2019
samedi 19 octobre 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES