FLASHS

Pros

GP de Villers-Cotterêts : Lefèvre radieux

Publié le 20/05/2002 20:06

Le Nordiste Laurent Lefèvre apporte un 2ème succès à Jean Delatour en enlevant le GP de Villers-Cotterêts.
Le Nordiste Laurent Lefèvre apporte un 2ème succès à Jean Delatour en enlevant le GP de Villers-Cotterêts.


© Jean Delatour
C’est dans une véritable explosion de joie que Laurent Lefèvre (Jean Delatour) a franchi en tête la ligne d’arrivée du Grand Prix de Villers-Cotterêts, dixième manche de la Coupe de France. Equipier valeureux, l’ancien champion de France juniors, vainqueur à deux reprises auparavant depuis ses débuts pros en 1997 (une étape du Tour du Chili et le GP Villafranca en 1997), avait perdu depuis longtemps le goût de la victoire.

Annoncé il y a peu de temps encore comme le grand champion Français de demain (4ème des Quatre Jours de Dunkerque et 8ème du Critérium International en 1999, 8ème du Grand Prix du Midi-Libre en 2000), Laurent Lefèvre n’a
jamais pu concrétiser les espoirs portés en lui. Si bien qu’il était redevenu un coureur anonyme, bon rouleur mais peu dangereux. En résumé, le peloton ne lui portait plus de crédit.

Et il en fut de même aujourd'hui lorsque le Nordiste prit les bonnes roues dans le 4ème des 14 tours de 13,8 km, soit après 50 km de course. Avec Laurent Lefèvre, on notait en tête la présence de dix coureurs : Nicolas Vogondy et Sandy Casar (La Française des Jeux), Kurt-Asle Arvesen (EDS-Fakta), Laurent Paumier (Oktos-Saint-Quentin), Michael Rasmussen (CSC-Tiscali), Laurent Estadieu (Ag2r Prévoyance), Bram Schmitz (Bankgiroloteij-Batavus), Jérôme Pineau (Bonjour) et Patrice Halgand (Jean Delatour).

Les onze de tête comptaient suffisamment d'avance, au fil des tours de circuit, pour comprendre que la victoire les concernerait aujourd'hui. L'harmonie entre les échappés était conviviale et beaucoup pensaient jouer leur chance au tout dernier moment, c'est-à-dire dans le dernier tour. Mais Laurent Lefèvre ne l'entendait pas de cette oreille. En forme, il se portait à la hauteur de Patrice Halgand à 35 km de l'arrivée. "J'ai vraiment de bonnes sensations depuis le début de la course. Je me sens capable d'attaquer. Couvre-moi."

Aussitôt dit, aussitôt fait. Laurent Lefèvre surprit ses compagnons d'échappée en lançant son offensive. Personne ne prit sa roue et Patrice Halgand se contenta de gêner l'organisation des poursuivants pour permettre à son coéquipier de creuser l'écart. Laurent Lefèvre se portait ainsi une minute devant ses anciens compagnons d'échappée, ce qui lui permit de rallier l'arrivée en tête sous une clameur d'applaudissements.

Nicolas Vogondy réglait au sprint une minute et sept secondes plus tard le Danois Kurt-Asle Arvesen et le Français Patrice Halgand, pour rejoindre sur le podium un vainqueur radieux, fier d'offrir à son équipe sa deuxième victoire de la saison, la deuxième en deux semaines. La Coupe de France, elle, restait appropriée à Franck Bouyer (Bonjour) avant la 11ème des 15 manches, A Travers le Morbihan, le samedi 1er juin.

Classement :

1. Laurent Lefèvre (FRA, Jean Delatour) les 193,2 km en 4h18'24" (44,9 km/h)
2. Nicolas Vogondy (FRA, La Française des Jeux) à 1'07"
3. Kurt-Asle Arvesen (NOR, EDS-Fakta) m.t.
4. Patrice Halgand (FRA, Jean Delatour) m.t.
5. Michael Rasmussen (DAN, CSC-Tiscali) à 1'52"
6. Bram Schmitz (HOL, Bankgiroloteij-Batavus) à 1'53"
7. Jérôme Pineau (FRA, Bonjour) m.t.
8. Laurent Paumier (FRA, Oktos-Saint-Quentin) m.t.
9. Laurent Estadieu (FRA, Ag2r Prévoyance) m.t.
10. Sandy Casar (FRA, La Française des Jeux) m.t.
INSCRIPTION EN LIGNE