FLASHS

Pros

GP du Midi-Libre : présentation

Publié le 21/05/2002 00:05

La 54ème édition du Grand Prix du Midi-Libre se dispute de mercredi à dimanche en présence d'Armstrong.
La 54ème édition du Grand Prix du Midi-Libre se dispute de mercredi à dimanche en présence d'Armstrong.

Le triple vainqueur du Tour de France Lance Armstrong (US Postal) a-t-il conscience des enjeux de cette 54ème édition du Grand Prix du Midi-Libre ? Sans doute lui en a-t-on déjà touché un mot. Car si, à six semaines du Tour de France, le Grand Prix du Midi-Libre constitue l'une des dernières occasions de courir sur le territoire français (la dernière interviendra avec le Critérium du Dauphiné-Libéré), personne n'y attendait encore Lance Armstrong en début de saison.

Et pourtant, l'Américain a modifié son programme pour venir se frotter au gratin du cyclisme français, rendant de ce fait le sourire aux organisateurs de l'épreuve. Ce sourire, ils l'avaient perdu ces derniers mois, galérant à la recherche de sponsors afin d'organiser le Grand Prix du Midi-Libre. Parvenus, non sans mal, à boucler leur parcours, ils n'ont pas caché leur pessimisme face au futur lors de la présentation de l'épreuve, mi-avril. "On ne peut demeurer étranger à ce qui se passe sur la course et un journal ou un groupe de presse ne peut prendre le risque d'entacher son image", déclarait alors d'un ton ferme Noël-Jean Bergeroux, président du Directoire du Groupe des Journaux du Midi. "Concernant l'avenir de la course, nous prendrons une décision à l'issue de l'édition 2002. Mais notre souhait est de continuer."

Les mots de Bergeroux sont clairs. A la moindre affaire de dopage sur son épreuve, il ferme la boutique. C'est donc dans ce climat que participeront pendant cinq jours les coureurs à la 54ème édition, dessinée par le double vainqueur du Tour de France (1975-1977) Bernard Thévenet. "Les routes du Midi Libre, sont casse-pattes et il n’y a pas d’étape facile, déclarait-il le 17 avril dans les colonnes du Midi-Libre. Les 19 km du chrono sont assez sélectifs pour faire quelques écarts mais pas assez longs pour provoquer de grands écarts avant la double montée du Saint-Clair le lendemain et surtout celle sur l’Aigoual-Espérou le dimanche. Si Lance Armstrong veut faire la course, et je ne vois pas pourquoi il ne la ferait pas, ça risque d’exploser de partout".

Les prophéties de Bernard Thévenet se vérifieront-elles ? C'est ce que nous verrons les jours prochains. Deuxième du Critérium International, Lance Armstrong n'a pas encore course gagnée dans le Languedoc. Laurent Jalabert (CSC-Tiscali), Richard Virenque (Domo-Farm Frites) et Christophe Moreau (Crédit Agricole) feront tout pour déstabiliser leur grand adversaire américain. Attention aussi à des coureurs moins surveillés, tels qu'Iban Mayo (Euskaltel-Euskadi), vainqueur surprise en 2001.

Les étapes :
  • 1ère étape (mercredi 22 mai) : Salses-le-Château-Carcassonne (190 km)
  • 2ème étape (jeudi 23 mai) : Carcassonne–Villefranche de Rouergue (205,5 km)
  • 3ème étape (vendredi 24 mai) : Onet-le-Château–Rodez (19 km CLM)
  • 4ème étape (samedi 25 mai) : Saint-Léons/Micropolis–Sète/Mont Saint-Clair (199 km)
  • 5ème étape (dimanche 26 mai) : Anduze–L'Espérou/Mont Aigoual (162 km)
Les équipes :
  • Ag2r Prévoyance (FRA)
  • BigMat-Auber 93 (FRA)
  • Bonjour (FRA)
  • Cofidis (FRA)
  • Crédit Agricole (FRA)
  • CSC-Tiscali (DAN)
  • Domo-Farm Frites (BEL)
  • Euskatel-Euskadi (ESP)
  • Fassa Bortolo (ITA)
  • La Française des Jeux (FRA)
  • iBanesto.com (ESP)
  • Jean Delatour (FRA)
  • ONCE-Eroski (ESP)
  • Oktos-Saint-Quentin (FRA)
  • US Postal (USA)
Les derniers vainqueurs :

2001 : Iban Mayo (ESP)
2000 : Didier Rous (FRA)
1999 : Benoît Salmon (FRA)
1998 : Laurent Dufaux (SUI)
1997 : Alberto Elli (ITA)
1996 : Laurent Jalabert (FRA)
1995 : Miguel Indurain (ESP)
1994 : Jan Svorada (RTC)
1993 : Maurizio Fondriest (ITA)
1992 : Luc Leblanc (FRA)
INSCRIPTION EN LIGNE