FLASHS

Pros

Het Volk : la 3ème de Van Petegem

Publié le 02/03/2002 19:01

Le Het Volk, première classique belge de la saison, revient pour la troisième fois à Peter Van Petegem (Lotto).
Le Het Volk, première classique belge de la saison, revient pour la troisième fois à Peter Van Petegem (Lotto).

VDB. Trois lettres qui résonnaient dans le brouhaha de ce matin froid de mars, à Gand. Sur la place du marché, les amateurs de cyclisme étaient bien au rendez-vous et l’on entendait que ces lettres : VDB. Des visages tendus, certains en colère, d’autres émus, des visions différentes de l’avenir du coureur belge le plus populaire. "C’est fini, il ne reviendra pas", racontait un supporter. "Frank reviendra, je vous le garantis", lui répondait en écho un autre supporter.

Dans la brume matinale, les coureurs parlaient peu de l’affaire Vandenbroucke en public. Certains, notamment ceux de l’équipe Domo-Farm Frites, avaient les larmes aux yeux. Le Het Volk, c’était la course de VDB. Il l’avait gagné en 1999 et il voulait triompher aujourd’hui. Mais la justice était revenue fourrer son nez chez le coureur belge et en était ressorti avec des produits tous aussi interdits les uns que les autres. Utilisés ou non par Frank Vandenbroucke, ces produits se trouvaient bel et bien chez lui et n’avaient rien à y faire. Le désespoir régnait au sein de l’équipe Domo-Farm Frites et les supporters belges voulaient déjà tirer un trait sur cette affaire pour ne parler que de sport. Ce que nous allons faire.

La saison belge s’ouvrait donc traditionnellement avec le Het Volk, première classique flandrienne de la saison organisée par le journal du même nom depuis 1945. Pour honorer cette ouverture, le Belge Hans De Meester (Collstrop-Palmans) s’échappait dès le septième kilomètre, en compagnie du Français Pascal Déramé (Bonjour). Jacky Durand (La Française des Jeux) s’élançait derrière eux avec un temps de retard. Il montrait le maillot sans jamais pouvoir rejoindre les deux de tête.

De Meester et Déramé franchissaient ensemble les premiers monts pavés de la journée : le Kluisberg, la côte de Trieu, le Quarémont et le Muziekbos. Malheureusement, après avoir compté jusqu’à 6’16’’ d’avance sur le peloton, ils étaient rejoints dans le Mur de Geraardsbergen, après 77 km de fugue.

Les favoris n’allaient alors plus tarder à se faire entendre. Paolo Bettini (Mapei-Quick Step) et Tom Boonen (US Postal) étaient les premiers à animer la course, suscitant immédiatement une réaction des autres favoris. Après maintes et maintes accélérations, le peloton explosait pour ne plus être composé que d’une vingtaine de coureurs : Andreï Tchmil, Peter Van Petegem, Glenn D'Hollander et Robbie McEwen (Lotto-Adecco), Lazlo Bodrogi, Kevin Hulsmans et Paolo Bettini (Mapei-Quick Step), Steven De Jongh et Karsten Kroon (Rabobank), Max Sciandri (Lampre-Daikin), Michel Van Haecke et Rolf Sörensen (Landbouwkrediet-Colnago), Chris Peers, Jo Planckaert et Cédric Vasseur (Cofidis), Frank Hoj et Raphaël Schweda (Team Coast), Hendrick Van Dijck (Collstrop-Palmans) et Thor Hushovd (Crédit Agricole).

A 45 kilomètres de l’arrivée à Lokeren, on constatait ainsi l’absence en tête des Domo-Farm Frites, des Fassa Bortolo et des Telekom. Cela embêtait peu les coureurs échappés, qui prenait de l’avance au fur et à mesure des kilomètres parcourus. Mais le groupe étant encore trop important, les derniers monts pavés eurent raison des plus fatigués. A 20 km du but, il ne fallait pus compter que sur onze hommes : Andreï Tchmil, Peter Van Petegem, Robbie McEwen, Glenn D'Hollander, Kevin Hulsmans, Paolo Bettini, Chris Peers, Jo Planckaert, Michel Van Haecke, Frank Hoj et Hendrick Van Dijck.

La sélection n’était pas encore terminée. De ces onze rescapés, deux allaient surgir dans les derniers kilomètres. A quinze kilomètres de l’arrivée, le Danois Frank Hoj plaçait une vive accélération. En se retournant, il constatait l’unique présence de Peter Van Petegem, un habitué du Het Volk puisqu’il s’y était révélé par une victoire en 1997 et 1998.

Hoj et Van Petegem roulaient ensemble pour échapper à leurs poursuivants. Ils parvenaient à atteindre l’arrivée ensemble. Au sprint, Van Petegem disposait aisément de son adversaire et venait chercher la troisième victoire de sa carrière dans l’épreuve belge… en attendant le Tour des Flandres et Paris-Roubaix, ses deux prochains objectifs. Auparavant, il y aura Kuurne-Bruxelles-Kuurne, demain, la seconde épreuve belge du calendrier.

Classement :

1. Peter Van Petegem (BEL, Lotto-Adecco) les 202 km en 4h52'30" (41,4 km/h)
2. Frank Hoj (DAN, Team Coast) à 4 sec.
3. Michel Vanhaecke (BEL, Landbouwkrediet-Colnago) à 16 sec.
4. Robbie McEwen (AUS, Lotto-Adecco) m.t.
5. Paolo Bettini (ITA, Mapei-Quick Step) m.t.
6. Kevin Hulsmans (BL, Mapei-Quick Step) m.t.
7. Andreï Tchmil (BEL, Lotto-Adecco) m.t.
8. Hendrick Van Dijck (BEL, Landbouwkrediet-Colnago) m.t.
9. Jo Planckaert (BEL, Cofidis) m.t.
10. Chris Peers (BEL, Cofidis) m.t.

CAMPAGNOLO

INSCRIPTION EN LIGNE