FLASHS

Pros

Hew Cyclassics Cup : Paolo Bettini roi du peloton

Publié le 03/08/2003 19:36

Bettini se relance en Coupe du Monde en s'imposant dans la Hew Cyclassics Cup devant Davide Rebellin et Ullrich.
Paolo Bettini se relance en Coupe du Monde en s'imposant dans la Hew Cyclassics Cup devant Davide Rebellin et Jan Ullrich.

Un grand dimanche de sport se déroule en Allemagne avec le Grand Prix de Formule 1 à Hockenheim, la dernière journée des championnats du monde sur piste à Stuttgart et la 6ème manche de la Coupe du Monde de cyclisme à Hambourg. L'Allemagne est en fête en ce premier dimanche d'août et, dans la fournaise matinale, le centre de Hambourg s'anime. La 8ème Hew Cyclassics Cup accueille les grandes vedettes nationales (Jan Ullrich, Erik Zabel, Jens Voigt, Jörg Jaksche) mais aussi quelques-uns des meilleurs coureurs du monde, neuf des vingt premiers du classement UCI ayant pris soin de se déplacer pour venir glaner quelques points UCI dans cette manche de reprise de la Coupe du Monde.

D'ailleurs, puisque l'on en est à évoquer le classement UCI, deux hommes sont amenés à s'affronter avant l'actualisation du classement mondial demain. Le champion d'Italie Paolo Bettini (Quick Step-Davitamon) a chassé le champion d'Allemagne Erik Zabel (Telekom) du trône au début du mois de juillet, et l'écart entre les deux ne cesse de s'accroître. Zabel, longtemps numéro un mondial, voit son règne s'achever. Il ne domine plus Milan-San Remo (que Bettini s'est justement accaparé en début de saison), n'endosse plus le Maillot Vert du Tour de France, où il ne parvient d'ailleurs plus à s'imposer. Erik Zabel est sur la pente descendante mais se rappelle, au moment du départ, qu'il avait vaincu à Hambourg il y a deux ans.

La course du jour peut donc se résumer en un match pour le statut si gratifiant de numéro un mondial. Le parcours allemand ne présente pas de difficulté insurmontable et tous les coups sont permis. Mais avant d'entrer dans le vif du sujet, les favoris doivent céder la vedette à deux coureurs téméraires. Le Palois Stéphane Augé (Crédit Agricole) passe le grand plateau 5 km après le départ et voit l'Allemand Roberto Lochowski (Team Wiesenhof) lui apporter son soutien. Les deux coureurs ne représentent aucun danger car il est fort improbable qu'ils parviennent à atteindre Hambourg les premiers après une fugue de 248 km. Le peloton ne prend donc pas le tandem franco-allemand au sérieux et lui lâche un bon paquet de minutes : 16'10" au meilleur de l'aventure.

Astarloa, Bettini, Celestino, Rebellin, Ullrich : un quinté d'or lancé vers Hambourg

L'équipée d'Augé et de Lochowski s'achève sous la canicule, à 58 km de l'arrivée, par une sympathique poignée de main. Le peloton s'est alors engagé sur le circuit final, constitué de deux boucles de 41 km. Les petits raidillons s'enchaînent et les muscles des puncheurs sont sollicités. Les favoris montent en première ligne et commencent à se tester. Si Erik Zabel attend patiemment le sprint final, Paolo Bettini ne tient plus en place. Il s'éjecte du peloton à 48 km de l'arrivée, emmenant dans sa roue onze coureurs : Paolo Bossoni (Vini Caldirola-So.Di), Bram De Groot (Rabobank), Andy Flickinger (Ag2r Prévoyance), George Hincapie, Matthew White (US Postal-Berry Floor), Matthias Kessler (Telekom), Cristian Moreni (Alssio), Raphaël Schweda (Team Bianchi), Fabian Wegmann (Gerolsteiner), Stefano Zanini (Team Saeco) et le leader de la Coupe du Monde Peter Van Petegem (Lotto-Domo).

Malheureusement pour ce groupe de tête, il reste encore beaucoup de kilomètres à voir défiler et les longues portions planes permettent au peloton de rester dans le coup. Malgré l'insistance de Bettini et de Hincapie, tout se regroupe à 29 km du but. Zabel pousse un soupir de soulagement mais Bettini a plus d'un tour dans son sac. A 15 km de l'arrivée, Igor Astarloa (Team Saeco) attaque au pied de la côte de Waseberg, dernière difficulté de la journée. Jan Ullrich (Team Bianchi) se dresse sur les pédales et, emmenant un braquet de bûcheron, parvient à rejoindre l'Espagnol avec... Bettini dans son sillage. Ils ne sont que deux, Mirko Celestino (Team Saeco) et Davide Rebellin (Gerolsteiner), à pouvoir accompagner Astarloa, Ullrich et Bettini. A 15 km de Hambourg, la course prend donc une configuration proche de celle de l'édition précédente, où 7 coureurs avaient trouvé l'ouverture, parmi lesquels Astarloa (2ème), Rebellin (3ème) et Bettini (4ème). Ullrich et Celestino ne sont pas non plus des néophytes de l'épreuve, l'ayant accroché à leur palmarès en 1997 et 1999.

Le terme "échappée royale" colle bien ici à ce quinté d'or, lancé vers Hambourg avec une vingtaine de secondes d'avance sur le peloton. Astarloa, Bettini, Celestino, Rebellin et Ullrich ne se permettent aucun coup bas et unissent leurs forces jusque dans le dernier kilomètre, où un sprint finit par les départager. Paolo Bettini est maître dans l'art et ne permet à personne de lui dicter sa loi. Il lance le sprint et s'impose devant deux éternels placés : Davide Rebellin et Jan Ullrich. Le numéro un mondial conforte ainsi sa place au sommet de la hiérarchie, tandis qu'Erik Zabel (6ème) gagne le sprint du peloton 3 petites secondes plus tard. Vainqueur de Milan-San Remo et de la Hew Cyclassics Cup, Paolo Bettini rejoint le vainqueur du Tour des Flandres et de Paris-Roubaix au classement de la Coupe du Monde. Van Petegem rejoint ? Pas tout à fait. En terminant 23ème aujourd'hui, le Belge sauve pour 3 points son maillot de leader de la Coupe du Monde. Un maillot qui ne tient plus qu'à un fil avant deux manches aoûtiennes destinées aux costauds.

Classement :

1. Paolo Bettini (ITA, Quick Step-Davitamon) les 253,2 km en 5h58'20" (42,4 km/h)
2. Davide Rebellin (ITA, Gerolsteiner) m.t.
3. Jan Ullrich (ALL, Team Bianchi) m.t.
4. Igor Astarloa (ESP, Team Saeco) m.t.
5. Mirko Celestino (ITA, Team Saeco) m.t.
6. Erik Zabel (ALL, Telekom) à 3 sec.
7. Fabio Baldato (ITA, Alessio) m.t.
8. Giovanni Lombardi (ITA, Domina Vacanze-Elitron) m.t.
9. Stefano Zanini (ITA, Team Saeco) m.t.
10. Andrea Ferrigato (ITA, Alessio) m.t.

Classement Coupe du Monde # 6 :

1. Peter Van Petegem (BEL, Lotto-Domo) 203 pts
2. Paolo Bettini (ITA, Quick Step-Davitamon) 200 pts
3. Michael Boogerd (PBS, Rabobank) 140 pts
4. Mirko Celestino (ITA, Team Saeco) 127 pts
5. Davide Rebellin (ITA, Gerolsteiner) 123 pts
6. Dario Pieri (ITA, Team Saeco) 117 pts
7. Alexandre Vinokourov (KAZ, Telekom) 100 pts
8. Frank Vandenbroucke (BEL, Quick Step-Davitamon) 92 pts
9. Erik Zabel (ALL, Telekom) 86 pts
10. Fabio Baldato (ITA, Alessio) 83 pts

Classement Coupe du Monde par équipes # 6 :

1. Team Saeco (ITA) 53 pts
2. Quick Step-Davitamon (BEL) 42 pts
3. Fassa Bortolo (ITA) 31 pts
4. Alessio (ITA) 31 pts
5. Telekom (ALL) 24 pts
6. Rabobank (PBS) 22 pts
7. Gerolsteiner (ALL) 20 pts
8. FDJeux.com (FRA) 20 pts
9. Lampre (ITA) 13 pts
10. Brioches La Boulangère (FRA) 8 pts

BIKE SHOW EVENTS

INSCRIPTION EN LIGNE