FLASHS

Pros

Interview d'Alain Fadié, directeur général de Brioches La Boulangère

Publié le 08/07/2004 15:08

Interview d'Alain Fadié : "le cyclisme était le sport pour nous. C'est un excellent outil de relations publiques."
Interview d'Alain Fadié : "le cyclisme était le sport pour nous. C'est un excellent outil de relations publiques."

L'annonce de votre retrait a surpris. Pourquoi quitter le cyclisme après deux ans de partenariat seulement ?
"La mise en place de l'UCI-ProTour a des conséquences budgétaires importantes, avec un effectif de 25 coureurs au minimum et une envergure plus internationale. Nous ne pouvions pas suivre financièrement, et c'est pourquoi nous nous retirons."

Vous auriez pu suivre en tant que co-sponsor ?
"Etre sponsor numéro deux quand on s'appelle La Boulangère, c'est injouable. Essayez de prononcer un nom puis Brioches La Boulangère, et le peloton est déjà passé ! Non, il nous faut être annonceur en position une."

Quel bilan tirez-vous de ces deux années dans le vélo ?
"Le cyclisme était véritablement le sport pour nous. C'est un excellent outil de relations publiques comme nous l'utilisons ici sur le Tour, où nous invitons les distributeurs et principaux clients. Par ailleurs, notre notoriété a fait un bond énorme. Nous sommes passés en notoriété assistée de 32 à 43 points. Aucun autre investissement, à ce prix, n'aurait permis une telle progression."

Allez-vous vous tourner vers d'autres sports ?
"Pour l'instant, aucun choix n'est fait. Nous attendrons les bilans du Tour. Après, on avisera."

Propos recueillis le 5 juillet 2004.

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE