FLASHS

Pros

Interview de Denis Menchov (Rabobank)

Publié le 10/06/2005 18:05

Interview de Denis Menchov : "je ne suis pas encore à 100 %, je suis ici uniquement en préparation pour le Tour."
Interview de Denis Menchov : "je ne suis pas encore à 100 %, je suis ici uniquement en préparation pour le Tour."

Denis Menchov, jeune talent Russe agé de 27 ans, défend depuis le début de la saison les couleurs de l'équipe Rabobank. Pendant les quatre années passées au sein de l'équipe Banesto (devenu Illes Balears), il s'est profilé comme un futur vainqueur d'un des trois grands tours. Avec des grandes qualités de rouleur et de grimpeur, il est à l'aise sur tous les types de terrain. Ces multiples places d'honneur dans des épreuves comme le Tour de Burgos, le Tour d'Aragon ou le Tour du Pays-Basque en sont l'illustration. Vêtu du maillot orange hollandais, il s'est illustré cette année dans le Tour de Romandie, où il a pris place sur la troisième marche du podium dans le classement final. Sur le Critérium du Dauphiné-Libéré, il porte le dossard 101.
Denis, quelles sont vos impressions sur ce Dauphiné ?
"Je ne suis pas encore à 100 %. Je suis venu ici uniquement en préparation pour le Tour. Ma condition est croissante, mais pas encore au top. Peut-être que je vais me tester vraiment un de ces jours, mais ça reste à voir. Je n'ai aucune intention de jouer la gagne. Je suis dans le respect du tableau de marche qui m'a été fixé par le coach."

Vous avez déjà gagné sur le Mont Ventoux, dans cette même course en 2002, quelle est la recette pour une victoire ?
"Ah, si je le savais ! Premièrement, il faut aimer cette ascension, et c'est mon cas. C'est mythique et ça m'inspire. Puis il faut surtout une bonne dose de chance et de réussite. Sans oublier les bonnes jambes, bien-sûr."

Quelles y ont été vos sensations cette année ?
"J'étais très bien. Je me suis retrouvé avec le groupe de tête derrière Van Huffel, qui était encore échappé. Par la suite, j'ai un peu rétrogradé, sans pour autant avoir puisé dans mes réserves. L'écart au sommet n'est pas considérable. La course est loin d'être jouée."

Quelle impression vous a donné Lance Armstrong ces cinq premiers jours de course ?
"Je ne le fixe pas particulièrement. Chacun fait sa course. Il devrait être là en juillet, je n'ai aucun doute là-dessus. De toutes les façons je ne suis pas son principal rival."

Vous pensez à qui en disant cela ?
"Je pense à Jan Ullrich et qui sait un Levi Leipheimer, qui semble au point à ce que je vois."

Comment vous sentez-vous dans votre nouvelle équipe, après les quatre années passées en Espagne ?
"C'est très différent, c'est pas vraiment comparable. Mais j'aime beaucoup, il y a une bonne ambiance dans le groupe. L'équipe est vraiment bien, je suis très content de mes programmes d'entraînement et du choix des épreuves. Puis le staff est vraiment bien, vraiment des grands professionnels."

Et cette équipe sera construite autour de vous pendant le Tour de France...
"Je l'espère ! Normalement, je serai l'unique homme pour le classement général, et l'équipe sera composée en fonction de ça. Mais pour ça il faut que je sois à 100 %. Alors pour l'instant, rien n'est décidé vraiment. On verra à l'issu de ce Dauphiné où j'en suis, et en fonction de ça, Rabobank choisira les huit autres coureurs. Un coureur comme Michel Boogerd peu aisément disposer de cette fonction en cas de problème. De toutes façons je me mettrai aussi au service du collectif lorsqu'il le faudra."

La préparation entamée lors du Critérium International, du Tour du Pays-Basque et du Tour de Romandie a-t-elle été satisfaisante ?
"On peut dire comme cela. Je n'avais aucune pression sur les épaules. Le coach a tout lieu d'être satisfait. J'ai fait un bon Tour du Pays-Basque et un excellent Tour de Romandie. Le tableau de marche est respecté. Chez Rabobank, rien n'est laissé au hasard."

Quel sera votre programme entre le Dauphiné et le départ du Tour ?
"Une reconnaissance de certains cols du prochain Tour. Une ou deux étapes des Alpes et aussi les cols pyrénéens près de chez moi."

Participerez-vous au championnat national de votre pays qui se déroulera fin juin ?
"On me le demande. Je ne crois pas. L'objectif premier est d'arriver à point pour le Tour."

Propos recueillis le 9 juin 2005.

OISANS TOURISME

MAURIENNE TOURISME 3

INSCRIPTION EN LIGNE
samedi 08 août 2020
dimanche 09 août 2020
samedi 29 août 2020
dimanche 13 septembre 2020
vendredi 18 septembre 2020
samedi 19 septembre 2020
dimanche 20 septembre 2020
dimanche 27 septembre 2020

VOIR TOUTES LES EPREUVES