FLASHS

Pros

Interview de Francis Van Londersale, directeur sportif de Cofidis

Publié le 08/07/2004 22:08

Interview de Francis Van Londersale : "on a des soucis sur ce Tour. Aujourd'hui la roue tourne et c'est bien."
Interview de Francis Van Londersale : "on a des soucis sur ce Tour. Aujourd'hui la roue tourne et c'est bien."

Francis, quelle est votre première réaction par rapport à la victoire de Stuart O'Grady ?
"C'est une super victoire, on est super contents. Avec cette victoire, on a déjà rempli notre contrat. C'était prévu à Wasquehal, il y a deux jours, pour mon anniversaire. C'est décalé de deux jours, mais c'est toujours le bienvenu."

Avez-vous angoissé dans les cinq derniers kilomètres, avec toutes ces attaques ?
"On angoisse toujours un peu. Sur le papier, Stuart était le plus fort, mais après une telle échappée, avec des conditions météo exécrables, ça nivelle les valeurs, mais Stuart a le métier. Il fallait se méfier de Jakob Pill, qui est très fort dans les derniers kilomètres, de Magnus Backstedt, très puissant, et puis Thomas Voeckler a prouvé que la victoire d'étape était son objectif en plus du Maillot Jaune."

Depuis le départ de ce Tour, vous êtes l'équipe à rebondissements : Farazijn en dernière minute, le Maillot à Pois manqué par Janek Tombak, l'abandon malheureux de Frédéric Bessy, on vous attend à Wasquehal et vous êtes là à Chartres...
"On a des soucis sur ce Tour, c'est certain, mais toutes les équipes en ont. Aujourd'hui, pas une chute, pas de crevaisons chez Cofidis, la roue tourne et c'est bien."

C'était la stratégie du jour, attaquer et profiter du relâchement après les pavés et le contre-la-montre par équipes ?
"Oui, dès le premier coup de huit, Janek était dedans, et Stuart a embrayé et puis voilà, le groupe s'est bien relayé, les chutes dans le peloton ont ralenti la chasse, ça nous a servis. La victoire est belle, pour nous tous, et pour la maison Cofidis qui nous fait confiance et qui aime le cyclisme et le prouve."

On est dans la région : ce soir ça va être la vie de château ?
"Oui, on va tout fêter : la victoire, mon anniversaire, même après deux jours, on va fêter ça. C'est fantastique pour tout l'encadrement également, maintenant qu'on est libérés, on va pouvoir encore plus jouer les coups à fond, comme on aime."

Propos recueillis le 8 juillet 2004.

Maillon_Octobre 2019

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE