FLASHS

Pros

Interview de Francis Van Londersele, directeur sportif de Cofidis

Publié le 01/08/2006 00:05

Interview de Francis Van Londersele : "on a fait un temps d'antenne intéressant à la télé, et on a montré que l'équipe était bien."
Interview de Francis Van Londersele : "on a fait un temps d'antenne intéressant à la télévision, et on a montré que l'équipe était bien."

Francis, le Tour 2006 se termine, comment jugez-vous ce cru ?
"Surtout, on retient la victoire de Jimmy Casper, qui nous fait très plaisir dans l'étape de Strasbourg. Ensuite, des étapes où Moreni aurait pu gagner, notamment à Mâcon où il aurait pu battre Tossato mais il est tombé sur plus fort que lui, malheureusement. On retient aussi la chute de Rik Verbrugghe, dans l'étape de Gap, où il aurait pu défendre sa chance avec réussite. Une autre phase où on est un peu déçu, c'est la place de 4 de Sylvain Chavanel où il est piégé tactiquement sur la fin d'étape de Montélimar. C'est dommage, surtout pour la première attaque. Quand il a attaqué, il a quelque peu commis l'erreur de ne pas insister suffisamment, et il a enchaîné des fautes graves
derrière. Enfin, les chutes de Sylvain et de Parra dans le Télégraphe, car Chavanel et Parra étaient 17ème et 21ème au général et on pensait pouvoir améliorer notre position. Tout ça pour dire qu'on a été très actifs, sur beaucoup d'échappées à l'image de Wiggins et de Chavanel. On a été positionné pour remporter une étape, c'est le bon côté. On a fait un temps d'antenne intéressant à la télévision, et on a démontré que l'équipe était bien, qu'elle était très solidaire, malgré la chute de Rik qui est un catalyseur de l'équipe. On a fait un bon Tour de France et on a rebondi. Autre chose à ajouter, David Moncoutié n'a pas été à la hauteur de ce que le public pouvait attendre mais il est parti au Tour avec seulement vingt-sept jours de course, et deux mois d'arrêt consécutifs. Il est arrivé à 80 % de ses possibilités et a beaucoup souffert. Il a passé une journée de Gap, très difficile, s'est refait un petit peu après, mais pas assez."

David Moncoutié fera-t-il le Tour d'Espagne ?
"Oui, ce serait bien. Il devrait y être bien et faire une bonne Vuelta."

Vous avez le sentiment que Sylvain Chavanel a progressé sur ce Tour ?
"Je pense qu'il a passé un cap. Il a démontré qu'il est capable de faire de belles choses, notamment à l'arrivée à l'Alpe où il fait une très belle place dans une redoutable étape de montagne. Et ce d'autant qu'au Dauphiné, il n'avait pas très bien monté l'Izoard. Là, il s'est amélioré et rentre dans une confiance. Il faut qu'il travaille pour ne pas trop bloquer sur les arrivées. Il doit figer des choses dans sa tête et a besoin de se libérer quand on arrive dans un final. Il lui manque cette sérénité, cette confiance pour se libérer totalement dans un final, c'est dans ce type de situation qu'on s'améliore. Il faut s'en approcher, tirer les conséquences, positiver, c'est ce que nous lui demandons de faire. Il nous a démontré qu'il passe un vrai palier. A force de se frotter au ProTour, Sylvain a franchi un cap supplémenatire."

Quelles sont les nouvelles de Rik Verbrugghe ?
"Il doit rentrer chez lui. Il a été très touché sur sa chute. Double fracture du fémur, l'opération a duré trois heures, donc il a flotté une journée ou deux. Mais là, tout rentre dans l'ordre. Il faut qu'il soit patient, prendre le temps de se reconstruire. Je pense qu'en février-mars 2007, il devrait être opérationnel."

Propos recueillis au Creusot le 22 juillet 2006.

Sport 101 Facebook V4

INSTAGRAM

La Drômoise
INSCRIPTION EN LIGNE
vendredi 20 septembre 2019
samedi 21 septembre 2019
dimanche 22 septembre 2019
samedi 28 septembre 2019
dimanche 29 septembre 2019
dimanche 13 octobre 2019
samedi 19 octobre 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES