FLASHS

Pros

Jan Ullrich renonce au Tour de France

Publié le 07/05/2002 13:23

Toujours souffrant du genou, l'Allemand Jan Ullrich renonce à participer au Tour de France. Il reporte sa rentrée.
Toujours souffrant du genou, l'Allemand Jan Ullrich renonce à participer au Tour de France. Il reporte sa rentrée.


© Jan Ullrich
On craignait cette nouvelle mais les jours derniers n'ont rien apporté de très rassurant. Jan Ullrich (Telekom) souffre toujours, physiquement et moralement, et vient d'annoncer ce matin qu'il ne participerait pas au Tour de France en juillet, repoussant son retour à la compétition à une date encore inconnue, bien après la Grande Boucle en tout cas. Vous étiez pourtant nombreux (73% selon notre dernier sondage) à croire en son retour, mais Jan Ullrich a bien dû se soumettre à la réalité et avouer que sa douleur tenace au genou droit n'avait jamais disparu.

Elle avait commencé à l'embêter début février, quelque jours après son début de saison tonitruant au Tour du Qatar, où le champion du monde contre-la-montre avait démontré une
condition physique exceptionnelle, fruit d'un énorme travail hivernal. Ce même travail qui allait se retourner contre lui dès février, qui allait gâcher toute sa saison 2002, sa huitième dans les pelotons.

Cette douleur qui le contraint à déclarer forfait au Tour de Valence, fin février, survient au cours d'un stage d'entraînement en Afrique du Sud. Inquiété par l'intensité du mal, Jan Ullrich rentre d'urgence en Allemagne, pour y effectuer des examens auprès de spécialistes. On lui décèle alors une inflammation des ligaments croisés, liée au surmenage et nécessitant un peu de repos. Ullrich prend donc une dizaine de jours de relâchement, avant de retourner s'entraîner en Afrique du Sud, accompagné de son entraîneur Peter Becker.

Mais après quelques kilomètres, le visage de l'Allemand s'assombrit. Son genou le lâche à chaque tour de pédale, lui donnant comme de vifs coups de poignards. Tétanisé, Ullrich rentre pour de bon en Allemagne. Il tire un trait sur le mois de mars. Mais au fur et à mesure que les jours passent et que les courses se déroulent, Jan Ullrich ne voit pas les choses s'arranger. Son entourage, resté confiant jusque-là, tire la sonnette d'alarme, déclarant que si Ullrich n'est pas remonté sur son vélo avant le mois d'avril, sa participation au Tour de France sera fort compromise.

La douleur revient le 30 avril, Jan Ullrich craque le 1er mai

De son côté, Lothar Heinrich, le médecin de l'équipe Telekom, préconise un repos total pendant quatre semaines, de mars à avril. Pendant un mois, Jan Ullrich ne met plus les roues sur une chaussée. Il se prive de vélo pour compenser avec des longueurs en piscine. La douleur doit finir par disparaître... Et l'on annonce le retour du champion pour début mai.

Fin avril, Jan Ullrich a en effet repris l'entraînement et Telekom déclare que son coureur est définitivement guéri. La date de retour de l'Allemand est cependant repoussée de quelques jours : on parle maintenant du Tour de Bavière, le 22 mai. Son programme est annoncé, le retour d'Ullrich devient concret : Tour de Bavière, Tour d'Allemagne, Tour de Suisse, championnat d'Allemagne et Tour de France. Néanmoins, la décision de repousser de quelques jours la rentrée de Jan Ullrich laisse planer quelques doutes sur la réelle condition du coureur.

Effectivement, tout n'est pas rose pour le champion olympique et l'intensité de ses sorties réveille le mal. Nous sommes le mardi 30 avril. Jan Ullrich a réalisé un effort intense dans la journée et son genou n'a pas supporté. Le moral flanche et Ullrich tente d'oublier ses soucis dans l'alcool, le soir-même. Avec un taux d'alcoolémie d'1,4 mg/L de sang, Ullrich prend le volant de sa voiture et est victime d'un accrochage avec délit de fuite qui fait la Une en Allemagne.

Cet incident est surprenant de la part d'un champion tel que Jan Ullrich. Les doutes s'amplifient. Ullrich est-il vraiment guéri ? La réponse tombe finalement ce matin. Au cours d'une conférence de presse, l'équipe Telekom annonce officiellement le forfait de Jan Ullrich pour le Tour de France. La fin, en partie, d'un suspens dont le monde du cyclisme se serait bien passé. Reste maintenant à savoir si Jan Ullrich sera un jour débarrassé de cette tendinite au genou.

C'est en tout cas tout ce qu'on lui souhaite. Bon rétablissement et surtout bon courage à Jan Ullrich dans cette douloureuse épreuve.

Maillon_Octobre 2019

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE