FLASHS

Pros

Journal de Bord de Christophe Edaleine, 4ème étape

Publié le 07/07/2004 21:47

Tour de France, retrouvez le Journal de bord de Christophe Edaleine. Ce soir, retour sur cette 4ème étape.
Tour de France, journal de bord de Christophe Edaleine : "C'était une volonté de finir ensemble. Pas de surprise, les gros sont là."

L'Ardèchois Christophe Edaleine (Cofidis) prend le relais de son malheureux coéquipier Frédéric Bessy, pour nous tenir le journal de bord du Tour de France. Chaque soir, Christophe nous dévoilera sa vision de l'intérieur de la course. Avec lui, nous revenons sur ce contre-la-monde plutôt humide entre Cambrai et Arras.

En premier, livres-nous ton analyse au niveau de la performance de l'équipe Cofidis sur ce contre-la-montre par équipes, 19ème à 5'34 (en temps effectif) de l'US Postal.
"On était plutôt bien parti. Mais on n'avait pas vraiment de gros objectif au niveau du classement. Le souhait c'était de ne pas en oublier un en route. Mais bon, il y a eu les chutes, et je fais partie des deux."

Racontes-nous ces difficiles moments, Christophe.
"Comme on n'avait pas reconnu le parcours, c'est notre directeur sportif Francis Van Londersele qui nous informait à l'oreillette des virages où il fallait ralentir. Je pense que sur ce coup-là, il nous a prévenu trop tard. Je suis parti avec mon compagnon de chambrée Jimmy Engoulvent. La seconde, çà s'est passé dans le même virage que la CSC. On a glissé à quatre. C'était une vraie patinoire."

Vous finissez tout de même les huit ensemble. Y en avait-il au dessus du lot ?
"Non, je ne crois pas. Tout le monde était bien. J'en ai parlé après avec Jimmy, il avait aussi de bonnes sensations. C'était une volonté de finir ensemble."

Etre la troisième équipe à en terminer, permettait de vous libérer à 15h45. Un avantage pour la récupération, je suppose ? Une journée intense mais courte.
"Oui et non, puisque l'on était invité au Vélo-club. On a dû retourner à l'hôtel se doucher puis revenir. Pour enfin repartir à l'hôtel. Finalement, nous nous sommes posés à 18h15, et la séance de massage était alors très tard."

On retrouve les six équipes françaises dans les neuf dernières de ce contre-la-montre par équipes. As-tu une explication ?
"Peut être pas de coureurs concernés par le général. Pour la FDJeux.com, à mon avis, ils ont dû avoir un problème. Dommage pour Sandy Casar. Enfin avec le temps compensé, c'est moins grave."

Un mot sur les résultats : 1er Us Postal, 2ème Phonak, 3ème Illes Balears, 4ème T-Mobile, 5ème Team CSC et un Lance Armstrong déjà en jaune.
"Ce n'est pas une surprise. Ils roulaient fort avant. Les gros sont là."

Même pour les Illes Balears ?
"Oui. En Espagne, ils font beaucoup plus de contre-la-montre par équipes. Au Tour de Catalogne par exemple. Les Illes Balears comme les Liberty Seguros se sont bien débrouillées. Armstrong devrait lâcher rapidement son maillot. Il laissera partir."

Justement parlons de la journée de demain. Une étape plate, avec sûrement du vent. Les ambitions de la Cofidis, Stuart O'Grady et Jimmy Casper ?
"Peut être. Mais demain, on annonce des trombes d'eau. Je vois bien une échappée aller au bout. Quatre ou cinq courageux qui prennent les devants."

MAURIENNE TOURISME 3

INSCRIPTION EN LIGNE
samedi 29 août 2020
dimanche 30 août 2020
samedi 05 septembre 2020
dimanche 06 septembre 2020
dimanche 13 septembre 2020
samedi 19 septembre 2020
dimanche 20 septembre 2020

VOIR TOUTES LES EPREUVES