FLASHS

Pros

La dernière envolée d'Andreï Kivilev

Publié le 12/03/2003 11:24

Tombé dans la 2ème étape de Paris-Nice, Andreï Kivilev est décédé ce matin des suites de ses blessures.
Tombé dans la 2ème étape de Paris-Nice, Andreï Kivilev (Cofidis) est décédé ce matin des suites de ses blessures.

C'est le chagrin qui nous submerge ce matin après la terrible nouvelle qui nous est parvenue. Andreï Kivilev n'est plus. A 29 ans, le coureur Kazakh est décédé ce matin à l'hôpital Bellevue de Saint-Etienne, où il avait été admis hier soir dans un état critique. Tout avait pourtant si bien commencé. 3ème du Tour du Haut-Var il y a deux semaines, Andreï Kivilev était déterminé à bien faire dans Paris-Nice. Il savait qu'il représentait l'un des soutiens principaux de Nico Mattan et de David Moncoutié et avait repéré une étape parmi les autres sur son road-book : l'étape La Clayette-Saint-Etienne.

Comme son ami Alexandre Vinokourov, c'est à Saint-Etienne qu'Andreï avait fait ses classes. Passé professionnel en 1998 chez
Festina, il s'y était fait remarquer en terminant 10ème du Tour Méditerranéen puis 5ème du championnat de Zurich et 7ème du Critérium International en 1999. Après un court passage chez Ag2r Prévoyance en 2000 (6ème du Tour Méditerranéen, 7ème de la Classique des Alpes, 8ème de la Clasica San Sebastian et du championnat de Zurich, 9ème du Dauphiné-Libéré), le grimpeur Kazakh avait ouvert son palmarès en 2001 chez Cofidis. Vainqueur d'une étape du Dauphiné-Libéré et de la Route du Sud, Andreï Kivilev avait achevé le Tour de France au pied du podium, intégrant depuis ce jour le Top 50 du classement UCI.

Encore 3ème de la Route du Sud, 4ème de Paris-Nice, 4ème de la Clasica San Sebastian et 5ème du Dauphiné-Libéré en 2002, Andreï Kivilev devait continuer sur sa lancée cette saison. Il souhaitait notamment se mettre en valeur sur la 2ème étape de Paris-Nice. Il rêvait de gagner à Saint-Etienne sous les yeux de sa famille et s'était mis en queue de peloton au pied du col de Chaubouret, à 35 km de l'arrivée. Il savait que l'ascension allait rapidement égrener le peloton, écartant les risques de chute. Aussi, se croyant à l'abri de tout danger, il venait de retirer son casque et s'apprêtait à reprendre sa place à l'avant, lorsqu'une chute brutale le propulsa au sol.

Gisant inanimé au milieu de la route, son état de santé alarma les médecins de la course, qui le conduisirent d'urgence à l'hôpital de Saint-Chamond. Là, le diagnostic ne fut pas plus rassurant : sombrant dans le coma, Kivilev souffrait d'un traumatisme crânien et d'une fracture de l'os frontal. Son état de santé s'est aggravé durant la nuit, obligeant les médecins à intervenir. Malgré tous les efforts mis en place, Andreï Kivilev n'a pu être sauvé par le service de réanimation du professeur Zeni. Aujourd'hui, deux mois après le décès de Denis Zanette, le monde du cyclisme est de nouveau en deuil. Pour honorer sa mémoire, l'équipe Cofidis a décidé de poursuivre sa route sur Paris-Nice. Ce matin, Vélo 101 s'associe à la douleur des proches d'Andreï Kivilev.

OISANS TOURISME

MAURIENNE TOURISME 3

INSCRIPTION EN LIGNE
samedi 29 août 2020
dimanche 30 août 2020
samedi 05 septembre 2020
dimanche 06 septembre 2020
dimanche 13 septembre 2020
vendredi 18 septembre 2020
samedi 19 septembre 2020
dimanche 20 septembre 2020

VOIR TOUTES LES EPREUVES