FLASHS

Pros

Nokere Koerse : Clerc au finish

Publié le 20/03/2002 20:44

La Nokere Koerse revient au jeune Aurélien Clerc. Le Suisse s'impose au finish devant Jans Koerts et De Jongh.
La Nokere Koerse revient au jeune Aurélien Clerc. Le Suisse s'impose au finish devant Jans Koerts et De Jongh.


© Nokere Koerse
Rien ne les arrête, ces jeunes de l'équipe Espoirs de la Mapei-Quick Step ! Née à l'intersaison, l'équipe de réserve de la grande et prestigieuse Mapei est déjà très performante. A tel point qu'elle concurrence déjà son aînée. C'est bien simple : des treize coureurs appartenant à l'équipe, de qui n'avez-vous encore jamais entendu parler cette année ? Fabian Cancellara, Gian-Paolo Cheula, Aurélien Clerc, Allan Davis, Bernhard Eisel, Graziano Gasparre, Dmitri Muravyev, Evgueni Petrov, Filippo Pozzato, Michael Rogers, Patrick Sinkewitz, Frederick Willems, Pavel Zerzan ?

Question difficile à laquelle vous ne trouverez sans doute pas de réponse. En effet, tous ces noms ont été un jour ou l'autre évoqués dans nos compte-rendus 2002, que ce soit au Tour Down Under, au Tour de Rhodes, au Tour de Cuba, au Tour du lac Majeur ou au Grand-Prix Erik Breukink. Bref, il est rare de ne pas parler des Mapei-Quick Step Espoirs lorsqu'ils s'alignent au départ d'une course.

Aujourd'hui encore, sur 193,2 km disputés autour de Nokere (45,2 km puis dix tours d'un circuit de 14,8 km), les Mapei-Quick Step Espoirs n'ont pas perdu un instant pour se montrer face aux coureurs belges et néerlandais. Les conditions de course, au départ, étaient pourtant guère encourageantes. Les rayons de soleil qui perçaient péniblement l'épaisse couche de nuages permettaient au thermomètre d'afficher quatorze degrés. Un peu frisquet pour un premier jour de printemps.

Les Mapei-Quick Step Espoirs ne se souciaient guère de la température. L'important était de se montrer. Ainsi, dès qu'une échappée prit forme, à 90 km de l'arrivée, composée de Wesley Van Speybroeck (Lotto-Adeco), Mathew Hayman (Rabobank), Björnar Vestöl (Team Fakta) et Mario Bolz (Team Cologne), Bernhard Eisel se mêla au groupe de tête.

Les cinq ne parvinrent cependant pas à distancer le peloton, relégué à 1'50" au maximum. Et le renfort apporté plus loin par Gorik Gardeyn (Lotto-Adecco), Ludovic Capelle (Ag2r Prévoyance), Roy Sentjens (Rabobank) et Hendrik Van Dijck (Collstrop-Palmans) n'arrangeait en rien les affaires des échappés.

A quatorze kilomètres du but, tout se regroupait et le peloton s'exposait alors à de violentes contre-attaques. Trois coureurs parvenaient à sortir dans les dix derniers kilomètres : Roy Sentjens de nouveau, accompagné de Roger Hammond (Collstrop-Palmans) et d'Aurélien Clerc. Le trio se maintenait quelques mètres devant le peloton et passait en tête sous la flamme rouge.

Le sprint était lancé derrière les trois de tête et Sentjens et Hammond se relevaient. Aurélien Clerc, 23 ans, poursuivait seul, mettant ici en évidence des qualités de sprinter qui lui avaient permis d'enlever cinq étapes au Tour de Cuba. Sur la ligne, Aurélien Clerc conservait trois secondes d'avance sur Jans Koerts (Domo-Farm Frites) et le reste du peloton. Le Suisse signait là la plus belle victoire de sa carrière.

Classement :

1. Aurélien Clerc (SUI, Mapei-Quick Step Espoirs) les 193,2 km en 4h27'00" (43,4 km/h)
2. Jans Koerts (HOL, Domo-Farm Frites) à 3 sec.
3. Steven De Jongh (HOL, Rabobank) à 5 sec.
4. Hendrick Van Dijk (BEL, Collstrop-Palmans) m.t.
5 Coen Boerman (HOL, Rabobank) m.t.
6 Jo Planckaert (BEL, Cofidis) m.t.
7 Rudi Kemna (HOL, Bankgiroloterij-Batavus) m.t.
8 Nico Eeckhout (BEL, Lotto-Adecco) m.t.
9 Mark Vlijm (HOL, Axa Cycling Team) m.t.
10 Martin Van Steen (HOL, Van Hemert Groep) m.t.