FLASHS

Pros

Paris-Nice # 2 : Pellizotti fait de l'ombre aux sprinters

Publié le 13/03/2007 16:44

L'Italien Franco Pellizotti s'empare du Maillot Jaune de Paris-Nice après sa victoire en puncheur dans la 2ème étape.
L'Italien Franco Pellizotti s'empare du Maillot Jaune de Paris-Nice après sa victoire en puncheur dans la 2ème étape de la course au soleil.

Avant de prendre un virage en direction de la côte d'Azur demain, la course au soleil se poursuit aujourd'hui plein sud dans de magnifiques conditions printanières. Pour la première fois dans l'histoire de Paris-Nice, la course prend le Massif Central à revers, le contournant cette année par l'ouest. La deuxième étape s'approche tout doucement du massif montagneux. Avant d'y faire son entrée dans vingt-quatre heures, elle conduit les coureurs de Vatan (Indre) à Limoges (Haute-Vienne). La deuxième étape, longue de 177 kilomètres, est à nouveau propice à une arrivée au sprint, mais la présence de sérieux faux-plats dans le centre-ville de Limoges promet un final haut en couleurs. A cela s'ajoute la méforme de Tom Boonen (Quick Step-Innergetic), souffrant des intestins et nettement moins à la fête qu'il y a un an, ce qui a pour effet de saper un peu le moral de ses coéquipiers, d'ordinaires les gardiens du peloton.

Contrairement à hier, la deuxième étape de Paris-Nice est tout de suite très enjouée. La course démarre sur des bases très élevées, favorisées par l'attaque de dix-sept coureurs au 8ème kilomètre. Arrieta (Ag2r Prévoyance), Augé et Duclos-Lassalle (Cofidis), Fernandez (Saunier Duval), Fofonov (Crédit Agricole), Jalabert (Agritubel), Ladagnous (Française des Jeux), Loosli (Lampre), Mugerli (Liquigas), Ongarato (Team Milram), Ordowski (Gerolsteiner), Paulinho (Discovery Channel), Perez (Caisse d'Epargne), Perez (Euskaltel), Pineau (Bouygues Telecom), Roesems (Predictor) et Van de Walle (Quick Step) s'échappent de bon matin, semant la panique au sein du peloton. Ce n'est pas dans ses habitudes, mais le Team CSC s'est fait piéger, et le voilà contraint de rouler derrière les dix-sept hommes de tête pendant une bonne trentaine de kilomètres. La brèche est colmatée au 41ème kilomètre de course.

Aussitôt, quatre coureurs se portent à l'avant. Le Palois Stéphane Augé (Cofidis) est à nouveau dans le coup, accompagné cette fois par le Brésilien Murilo Fischer (Liquigas), le Belge Philippe Gilbert (Française des Jeux) et l'Alsacien Thomas Voeckler (Bouygues Telecom). Cette fois, le danger est moindre pour le peloton, qui accepte de concéder jusqu'à 6'40" au quatuor de tête. Puis la chasse s'organise tout doucement, sous un soleil franc, bien décidé à briller sur Paris-Nice tout au long de la semaine. Les échappés perdent logiquement du terrain à mesure de leur approche de Limoges. Fatigués par un raid de 120 bornes, Augé et Gilbert sont les premiers à se laisser décrocher à 15 kilomètres de l'arrivée. Plus tenaces, Murilo Fischer et Thomas Voeckler continuent à penser qu'ils n'ont pas fait tout ce chemin en vain. Et leur insolence paie ! Le peloton tarde à rentrer sur les deux réfractaires, qui entrent en tête dans Limoges.

Malheureusement, deux faux-plats interminables viennent freiner l'ardeur du duo de tête. Moins rapide que le véloce Murilo Fischer en cas de confrontation au sprint, Thomas Voeckler choisit l'attaque. Il place deux démarrages successifs pour se défaire de son adversaire brésilien et s'attaquer en tête au dernier kilomètre. Mais le peloton a refait son retard dans le premier faux-plat et avale subitement l'Alsacien à 600 mètres de l'arrivée. De peloton, il n'en est toutefois plus vraiment question. Le paquet s'est effiloché dans les derniers faux-plats et c'est un groupe en lambeaux et totalement désorganisé, une fois de plus, qui entame les 500 derniers mètres de l'étape. Profitant de l'indécision régnant en tête de paquet, Franco Pellizotti (Liquigas) saisit sa chance. Il attaque avant le lancement du sprint et parvient à conserver 2 secondes sur la ligne d'arrivée pour s'adjuger l'étape et revêtir, au jeu des bonifications, le Maillot Jaune de leader.

Demain mercredi, la troisième étape se corse légèrement entre Limoges et Maurs (215,5 km).

Classement 2ème étape :

1. Franco Pellizotti (ITA, Liquigas) les 177 km en 3h57'36" (44,7 km/h)
2. Daniele Bennati (ITA, Lampre-Fondital) à 2 sec.
3. Luca Paolini (ITA, Liquigas) m.t.
4. William Bonnet (FRA, Crédit Agricole) m.t.
5. Joaquin Rodriguez (ESP, Caisse d'Epargne) m.t.
6. Tomas Vaitkus (LIT, Ag2r Prévoyance) m.t.
7. Davide Rebellin (ITA, Gerolsteiner) m.t.
8. Jérôme Pineau (FRA, Bouygues Telecom) m.t.
9. Patrick Calcagni (SUI, Liquigas) m.t.
10. Thomas Voeckler (FRA, Bouygues Telecom) m.t.
Classement complet

Classement général :

1. Franco Pellizotti (ITA, Liquigas) en 8h33'12"
2. David Millar (GBR, Saunier Duval-Prodir) à 6 sec.
3. Daniele Bennati (ITA, Lampre-Fondital) m.t.
4. Roman Kreuziger (TCH, Liquigas) à 7 sec.
5. Sébastien Joly (FRA, Française des Jeux) à 8 sec.
6. Luis-Leon Sanchez (ESP, Caisse d'Epargne) m.t.
7. Francisco-José Ventoso (ESP, Saunier Duval-Prodir) à 10 sec.
8. Thomas Voeckler (FRA, Bouygues Telecom) à 11 sec.
9. Davide Rebellin (ITA, Gerolsteiner) à 13 sec.
10. Jérôme Pineau (FRA, Bouygues Telecom) à 14 sec.

Maillon_Octobre 2019

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE