FLASHS

Pros

Paris-Nice # 5 : Petacchi poursuit son show

Publié le 15/03/2002 19:03

La 5ème étape de Paris-Nice revient au sprint à Alessandro Petacchi. Vinokourov reste en jaune-blanc.
La 5ème étape de Paris-Nice revient au sprint à Alessandro Petacchi. Vinokourov reste en jaune-blanc.

Au lendemain d’une étape décisive pour le classement général final, les suiveurs du 60ème Paris-Nice ont fait les comptes, ce matin, au village-départ de Toulon. En une seule ascension, celle du Mont Faron, un grand nombre de favoris ont d’ores et déjà déclaré forfait pour la victoire finale. Le Mont Faron devait être l’un des points clés de cette "course au soleil", et il a effectué plus de dégâts que prévu. Au départ de Toulon, on ne cherchait donc plus à déterminer qui étaient les perdants mais qui étaient les gagnants, ceux-ci étant désormais minoritaires.

Benoît Salmon (Phonak), Bobby Julich (Telekom), Nico Mattan (Cofidis), Ivan Basso (Fassa Bortolo), Laurent Brochard (Jean Delatour), Axel Merckx (Domo-Farm Frites) et Jean-Cyril Robin (La Française des Jeux) avaient dépassé le point de non retour. Andreas Klöden (Telekom), bien avant le pied du Mont Faron, avait retiré son dossard. Et Richard Virenque (Domo-Farm Frites), Alex Zülle (Team Coast) et Dario Frigo (Tacconi Sport) n’en menaient pas bien large au classement général.

On se posait donc maintenant des questions concernant les aptitudes d’Alexandre Vinokourov (Telekom), quatrième leader de Paris-Nice en cinq jours, à contenir ses adversaires durant les trois étapes restantes. Ses équipiers partaient avec l’objectif d’emmener leur leader le plus longtemps possible. Roulant à vive allure, ils étiraient le peloton dès le départ, ne parvenant malheureusement pas à neutraliser une échappée de huit coureurs, lancée au km 50, dans laquelle on retrouvait Serge Baguet (Lotto-Adecco), Paolo Bossoni (Tacconi Sport), Kim Kirchen (Fassa Bortolo), Christophe Oriol (Ag2r Prévoyance), Lazlo Bodrogi (Mapei-Quick Step), Richard Virenque et Axel Merckx (Domo-Farm Frites).

De ces huit fuyards, deux trouvaient bientôt l’ouverture : Kim Kirchen et Axel Merckx. Ils prenaient les devants dans la Garde-Freinet (km 65), tandis que les CSC-Tiscali de Laurent Jalabert et les Telekom d’Alexandre Vinokourov commençaient à rouler en tête du peloton. L’écart restait stable, autour des deux minutes, et Axel Merckx se débarrassait de Kim Kirchen dans l’ascension du col de Bourigaille (1re catégorie), à moins de cinquante kilomètres de Cannes.

Merckx poursuivait donc seul jusque dans le col du Tanneron (2ème catégorie), où le peloton se rapprochait à vue d’oeil. En pleine ascension, le sprinter Jo Planckaert (Cofidis) sortait en contre, accompagné de Sylvain Chavanel (Bonjour) et de Peter Luttenberger (Tacconi Sport). Les favoris étaient aux aguets et commençaient à fondre sur les derniers hommes de tête.

Impressionnant, Jo Planckaert revenait sur Axel Merckx et poursuivait seul l’ascension du Tanneron, franchissant le sommet, à 14,5 km de l’arrivée, avec une avance confortable sur le peloton. Celui-ci était désormais conduit par les Fassa Bortolo, qui voyaient là une nouvelle occasion pour leur sprinter Alessandro Petacchi de remporter une étape. A quatre kilomètres du but, Axel Merckx était rejoint. Restait à revenir sur Planckaert qui subitement, voyant un peloton d’une soixantaine de coureurs lancé à ses trousses, se relevait, permettant à Alessandro Petacchi de s’imposer royalement devant Angel Vicioso (Kelme-Costa Blanca) et Nico Mattan (Cofidis).

Au classement général, Alexandre Vinokourov préservait cinq secondes d’avance sur Laurent Jalabert, à la veille de l’étape décisive du col d’Eze (175 km). "L'étape du Col d'Eze sera décisive pour la victoire finale mais je connais bien ces routes alors j'ai bon espoir !", concluait le maillot jaune-blanc de l’équipe Telekom.

Classement 5ème étape :

1. Alessandro Petacchi (ITA, Fassa Bortolo) les 188,5 km en 4h40’41" (40,3 km/h)
2. Angel Vicioso (ESP, Keme-Costa Blanca) m.t.
3. Nico Mattan (BEL, Cofidis) m.t.
4. François Simon (FRA, Bonjour) m.t.
5. Jo Planckaert (BEL, Cofidis) m.t.
6. Jens Voigt (ALL, Crédit Agricole) m.t.
7. Unaï Etxebarria (ESP, Euskaltel-Euskadi) m.t.
8. Laurent Jalabert (FRA, CSC-Tiscali) m.t.
9. Alexandre Vinokourov (KAZ, Telekom) m.t.
10. Alexandre Botcharov (RUS, Ag2r Prévoyance) m.t.

Classement général :

1. Alexandre Vinokourov (ALL, Telekom) en 22h14'04"
2. Laurent Jalabert (FRA, CSC-Tiscali) à 5 sec.
3. Didier Rous (FRA, Bonjour) à 49 sec.
4. Sandy Casar (FRA, La Française des Jeux) à 54 sec.
5. Jens Voigt (ALL, Crédit Agricole) à 56 sec.
6. Andreï Kivilev (KAZ, Cofidis) à 58 sec.
7. Mario Aerts (BEL, Lotto-Adecco) à 1'08"
8. Aïtor Garmendia (ESP, Team Coast) à 1'22"
9. Stéphane Heulot (FRA, BigMat-Auber 93) à 1'29"
10. Félix Garcia Casas (ESP, BigMat-Auber 93) à 2'03"