FLASHS

Pros

Paris-Nice à nouveau dans l'œil du cyclone

Publié le 27/02/2008 10:32

L'UCI a appelé les équipes au boycott de Paris-Nice, dont la 66ème édition se déroulera en marge du calendrier international.
L'UCI a appelé les équipes au boycott de Paris-Nice, dont la 66ème édition se déroulera du 9 au 16 mars en marge du calendrier international.

Le cyclisme n'en a pas fini avec ses querelles internes ! Un an après la grave crise qui avait failli provoquer l'annulation de Paris-Nice, le monde du vélo est en train de subir une rechute. Dans onze jours à présent, la course au soleil partira d'Amilly pour rallier Nice en huit étapes via la vallée du Rhône. Or, depuis leur retrait du calendrier ProTour au cours de l'hiver, Paris-Nice et les courses majeures organisées par ASO (Tour de France), RCS (Giro) et Unipublic (Vuelta) ne figurent plus dans aucun calendrier officiel de l'Union Cycliste Internationale. Pour avoir lieu dans une dizaine de jours, la course au soleil devra donc se disputer sous couvert de la Fédération Française de Cyclisme. Une convention doit être signée entre les organisateurs et la FFC, ce qui pose dès lors le problème de la participation, soulevé par l'Union Cycliste Internationale.
Dans un communiqué, la fédération internationale a appelé les équipes invitées sur Paris-Nice au boycott. "La démarche des organisateurs de Paris-Nice est profondément irrégulière, a déclaré l'UCI. Sous la formule retenue, l'épreuve ne peut être considérée comme une épreuve du calendrier national français. Nous sommes confiants dans le fait que les équipes comprendront la gravité de la situation et refuseront de participer à Paris-Nice, ce qui, au-delà des sanctions auxquelles elles s'exposeraient, contribuerait à compromettre l'image et la stabilité du cyclisme." Et voilà comment d'une situation apaisée, le cyclisme se retrouve à nouveau plongé dans une guerre dont on ne verra décidément jamais la fin. Paris-Nice aura lieu, c'est une évidence, mais les équipes privilégieront-elles le prestige de l'épreuve aux menaces de la fédération ?

Hier soir, les organisateurs de la course ont assuré le bon déroulement de leur épreuve, du 9 au 16 mars, laquelle sera organisée selon les règles techniques de la Fédération Française de Cyclisme, en application de la loi française. Mais une fois de plus, ce sont les coureurs qui devront trancher dans ce dilemme dont ils sont à nouveau les victimes. "Les coureurs sont profondément choqués et lassés par le conflit qui s'éternise et n'a que trop duré, a déclaré l'Association Internationale des Coureurs (CPA). Indéniablement, les règlements en vigueur doivent être respectés par toutes les parties prenantes du cyclisme, ceci étant un gage indispensable de stabilité." Les équipes se réuniront prochainement pour savoir quelle position adopter : l'illégalité au profit de la sauvegarde de l'histoire ou la légalité au profit de l'absurdité d'une situation épuisante.

MAURIENNE TOURISME 3

INSCRIPTION EN LIGNE
samedi 29 août 2020
dimanche 30 août 2020
samedi 05 septembre 2020
dimanche 06 septembre 2020
dimanche 13 septembre 2020
samedi 19 septembre 2020
dimanche 20 septembre 2020

VOIR TOUTES LES EPREUVES