FLASHS

Pros

Polynormande : Ladagnous crée l'exception

Publié le 02/08/2009 21:58

La 7ème édition de la Polynormande revient au sprint à Mathieu Ladagnous devant Stefan Van Dijck et Wesley Sulzberger.
La 7ème édition de la Polynormande revient au sprint à Mathieu Ladagnous devant le Néerlandais Stefan Van Dijck et l'Australien Wesley Sulzberger.

A l'heure où reprend la Coupe de France aujourd'hui dans la Manche, le débat est ouvert. Un peu comme hier sur la Clasica San Sebastian, on s'interroge sur les chances des uns et des autres au départ de la Polynormande. Et une constante revient. Elle veut que les coureurs qui sortent tout droit du Tour de France soient favorisés vis-à-vis de ceux qui ont bouffé du kilomètre à l'entraînement au mois de juillet. Il y a débat entre ceux ayant acquis le rythme de compétition et ceux vantant une certaine fraîcheur athlétique. Or de débat, il n'y en eut guère jusqu'à présent puisque les six premiers vainqueurs de la Polynormande (version course officielle) furent tous issus du peloton du Tour de France. On pense que la tradition doit être respectée aujourd'hui à Saint-Martin-de-Landelles, fief de Daniel Mangeas, où se dispute la 9ème manche de la Coupe de France.
Autrefois un critérium, la Polynormande a conservé son format de course en circuit. Dix boucles d'un circuit de 12,5 kilomètres sont au programme de la journée. C'est l'occasion pour les plus avenants de tenter leur chance de loin, comme le fait Pierre Rolland (Bbox Bouygues Telecom) en compagnie de plusieurs coureurs audacieux. L'échappée du jour se maintiendra un long moment en tête de course, trois rescapés de la fugue prolongeant l'effort dans les derniers instants de la course : Diego Tamayo (Carmioroo-A-Style), Anthony Delaplace (Besson Chaussures-Sojasun) et Jean-Luc Delpech (Bretagne-Schuller). Or les trois derniers attaquants ont laissé beaucoup de forces dans leur longue chevauchée et le peloton, réduit à une cinquantaine d'éléments, se reforme dans la dernière révolution pour s'avancer tout droit vers une arrivée massive. Place est faite aux sprinteurs !

A 2 kilomètres de l'arrivée, les meilleurs finisseurs se replacent en tête de peloton. A Saint-Martin-de-Landelles, un sprint massif clôt la Polynormande. Et pour la toute première fois, les coureurs du Tour de France s'inclinent. Le Béarnais Mathieu Ladagnous (Française des Jeux) crée en effet l'exception en s'imposant sur le fil devant le Néerlandais Stefan Van Dijck (Vérandas Willems) et l'Australien Wesley Sulzberger (Française des Jeux). Tout récent 4ème du Tour de Wallonie, Mathieu Ladagnous témoigne qu'il ne suffit plus de disputer le Tour de France pour marcher sur la Polynormande. Si la photo-finish aura été nécessaire pour départager les deux premiers, le Français s'impose au pays de Daniel Mangeas et offre à sa formation Française des Jeux une nouvelle victoire dans cette épreuve après Gilbert, Vaugrenard et Gérard.

La dixième manche de la Coupe de France aura lieu le dimanche 30 août sur la Classic de l'Indre.

Classement :

1. Mathieu Ladagnous (FRA, Française des Jeux) les 157 km en 3h45'23"
2. Stefan Van Dijck (PBS, Vérandas Willems) m.t.
3. Wesley Sulzberger (AUS, Française des Jeux) m.t.
4. Bert De Waele (BEL, Landbouwkrediet-Colnago) m.t.
5. Julien El Farès (FRA, Cofidis) m.t.
6. Freddy Bichot (FRA, Agritubel) m.t.
7. Daniele Colli (ITA, Carmiooro-A-Style) m.t.
8. Steven Tronet (FRA, Roubaix Lille Métropole) m.t.
9. Lloyd Mondory (FRA, Ag2r La Mondiale) m.t.
10. Renaud Dion (FRA, Ag2r La Mondiale) m.t.
Classement complet

BIKE SHOW EVENTS