FLASHS

Pros

Tour # 6 : Boonen dans la pagaille

Publié le 09/07/2004 19:54

Le Belge Tom Boonen s'impose dans la 6ème étape du Tour de France. Thomas Voeckler conserve le Maillot Jaune.
Le Belge Tom Boonen s'impose dans la 6ème étape du Tour de France. Thomas Voeckler conserve le Maillot Jaune.

"Prenez le mental de Voeckler et les jambes de Chavanel, et vous obtenez le futur vainqueur du Tour de France". La formule de Jean-René Bernaudeau au soir du championnat national commence à prendre toute sa valeur. Sacré Maillot Jaune à Chartres hier, le mental de guerrier de Thomas Voeckler (Brioches La Boulangère) a été récompensé. Reste maintenant à savoir si l'Alsacien pourra emprunter les jambes de son camarade afin de prolonger son rêve le plus longtemps possible. C'est justement ce qui préoccupe les suiveurs ce matin au départ de Bonneval. Dans le village, en salle de presse ou sur le bord des routes, le débat porte à l'unisson sur la durée du règne du petit prince du cyclisme français. Thomas Voeckler possède 9'35" d'avance sur Lance Armstrong (US Postal-Berry Floor), plus de dix minutes sur les autres favoris du Tour.Au vu de sa motivation, de ses qualités athlétiques et de l'expérience de sa formation, il n'est pas inconcevable de penser que Thomas puisse conserver son Maillot Jaune au-delà des Pyrénées. A moins que Sandy Casar (FDJeux.com), 3ème à 4'06", ne vienne y mettre son grain de sel du côté de La Mongie ou du Plateau de Beille.

Mais toutes ces préoccupations sont bien avancées car nous sommes encore loin d'apercevoir les cimes pyrénéennes ! Pour l'heure, les seules flèches piquant le ciel nébuleux sont celles des cathédrales. Celles d'Amiens, Beauvais, Mantes et Chartres hier, celle d'Angers encore aujourd'hui. La sixième étape du Tour de France, longue de 196 km, emprunte un parcours touristique. La caravane fait le tour des châteaux et cela inviterait volontiers à la paresse, si les échappés n'avaient ce petit espoir d'atteindre la ligne avant le peloton, aujourd'hui à Angers. En effet, deux purs sprinters viennent de quitter la course. Marqués par les nombreuses chutes qui ont secoué les concurrents depuis le départ de Wallonie, Mario Cipollini (Domina Vacanze) et Alessandro Petacchi (Fassa Bortolo) ont tiré leur révérence.

Cela laisse des opportunités aux attaquants. Comme d'habitude, les premiers kilomètres sont menés tambour battant. Le temps maussade apporte toujours son once de nervosité et après plusieurs tentatives d'échappée avortées, le peloton finit par se retrouver les quatre fers en l'air. Quinze kilomètres après le départ de Bonneval, une chute collective envoie à terre une partie du paquet. Cette fois, Lance Armstrong n'échappe pas au gadin. Le Texan vient caresser le bitume avec douceur. Il repart sans casse corporelle, c'est l'essentiel. Dès lors, on décide de laisser filer une échappée, histoire d'offrir un peu de répit aux corps meurtris. Après 21 km de course, Alessandro Bertolini (Alessio), Carlos Da Cruz (FDJeux.com) et Marc Lotz (Rabobank) font la différence, bientôt rejoints par Jimmy Engoulvent (Cofidis) et Juan-Antonio Flecha (Fassa Bortolo) et enfin par Kurt-Asle Arvesen (Team CSC).

A Angers, un amas de matériel et d'hommes brisés s'amoncelle sur la chaussée.

Six coureurs forment l'échappée du jour. La formation Brioches La Boulangère assume son rôle. En tant qu'équipiers du Maillot Jaune, les rouge et blanc donnent le ton et choisissent un rythme de croisière. L'équipe de Jean-René Bernaudeau se montre déterminée à conserver le Maillot Jaune dans ses rangs. Elle ne relâche pas son effort et ne se permet pas d'offrir plus de 4'30" d'avance aux six hommes de tête. La journée se déroule ainsi. Sans heurts. Leur travail de temporisation terminé, les Brioches La Boulangère passent la main aux équipes de sprinters, Quick Step-Davitamon pour Tom Boonen, Lotto-Domo pour Robbie McEwen et Ag2r Prévoyance pour Jean-Patrick Nazon. L'allure du peloton s'intensifie et l'avance des échappés commence à fondre. Il ne fait bientôt plus aucun doute que Arvesen, Bertolini, Da Cruz, Engoulvent, Flecha et Lotz seront revus avant l'arrivée à Angers.

Néanmoins, les six échappés refusent d'abdiquer sans avoir tout tenté. Jimmy Engoulvent, le régional de l'étape, rompt l'harmonie du groupe de tête à 26 km du but. Dans son élan, il n'entraîne que Da Cruz, Flecha et Lotz. A quatre, la collaboration reprend. Cette échappée n'a pas la saveur de la fugue princière de Chartres, mais elle a au moins le mérite d'être pulsée par l'envie de vaincre. Et contre toute attente, les échappés matinaux vont manquer de peu de damer le pion aux sprinters. Préférant la solitude, l'Espagnol Juan-Antonio Flecha flingue en costaud à 6 km du but. Il entre dans Angers en tête avec une mince avance sur ses poursuivants. Derrière, ça chasse ferme, et il apparaît bientôt flagrant que le peloton est prisonnier, tassé sur une route étroite entre deux rangées de barrières. Ca sent la chute à plein nez... Et bing ! A l'instant précis où le valeureux Juan-Antonio Flecha rend les armes après un raid de 170 km, le peloton s'affale sous la flamme rouge.

Une chute massive se produit à hauteur du vingt-cinquième homme. Pendant qu'un petit groupe s'en va jouer la victoire d'étape, un amas de matériel et d'hommes brisés s'amoncelle sur la chaussée. Les vélos sont broyés, les cuissards déchirés. Robbie McEwen (Lotto-Domo), Gilberto Simoni (Team Saeco) et René Haselbacher (Gerolsteiner) sont les plus touchés. Heureusement, la gamelle collective s'étant produite à l'entame du dernier kilomètre, aucune cassure ne sera comptabilisée. Jan Ullrich (T-Mobile), seul favori à être passé entre les gouttes, ne gagne rien à parvenir avec les premiers. La victoire d'étape se joue en petit comité mais, à l'exception de McEwen et Nazon, tous les sprinters sont là. Et c'est Tom Boonen (Quick Step-Davitamon) qui se montre le plus rapide dans le faux-plat de la plus belle avenue d'Angers. Au terme de ce final mouvementé, qui voit le peloton en finir au ralenti par groupes dispersés, le Belge devance Stuart O'Grady (Cofidis), nouveau Maillot Vert, et Erik Zabel (T-Mobile). Thomas Voeckler poursuit quant à lui son Tour en Jaune. Il n'aura cependant pas l'honneur de rouler en Vendée, à deux pas de là, vêtu de la sorte. Car demain, le Tour amorce son virage vers la Bretagne, direction Saint-Brieuc.

Classement 6ème étape :

1. Tom Boonen (BEL, Quick Step-Davitamon) les 196 km en 4h33'41" (42,9 km/h)
2. Stuart O'Grady (AUS, Cofidis) m.t.
3. Erik Zabel (ALL, T-Mobile) m.t.
4. Danilo Hondo (ALL, Gerolsteiner) m.t.
5. Baden Cooke (AUS, FDJeux.com) m.t.
6. Sergio Marinangeli (ITA, Domina Vacanze) m.t.
7. Jérôme Pineau (FRA, Brioches La Boulangère) m.t.
8. Julian Dean (NZL, Crédit Agricole) m.t.
9. Janek Tombak (EST, Cofidis) m.t.
10. Samuel Dumoulin (FRA, Ag2r Prévoyance) m.t.
[Classement complet]

Classement général :

1. Thomas Voeckler (FRA, Brioches La Boulangère) en 24h37'30"
2. Stuart O'Grady (AUS, Cofidis) à 3'01"
3. Sandy Casar (FRA, FDJeux.com) à 4'06"
4. Magnus Backstedt (SUE, Alessio-Bianchi) à 6'06"
5. Jakob Piil (DAN, Team CSC) à 6'58"
6. Lance Armstrong (USA, US Postal-Berry Floor) à 9'35"
7. George Hincapie (USA, US Postal-Berry Floor) à 9'45"
8. Floyd Landis (USA, US Postal-Berry Floor) à 9'51"
9. José Azevedo (POR, US Postal-Berry Floor) à 9'57"
10. José-Luis Rubiera (ESP, US Postal-Berry Floor) à 9'59"
[Classement complet]

Classement par points :

1. Stuart O'Grady (AUS, Cofidis) 115 pts
2. Robbie McEwen (AUS, Lotto-Domo) 113 pts
3. Danilo Hondo (ALL, Gerolsteiner) 111 pts

Classement de la montagne :

1. Paolo Bettini (ITA, Quick Step-Davitamon) 19 pts
2. Janek Tombak (EST, Cofidis) 14 pts
3. Jens Voigt (ALL, Team CSC) 9 pts

Classement des jeunes :

1. Thomas Voeckler (FRA, Brioches La Boulangère) en 24h37'30"
2. Sandy Casar (FRA, FDJeux.com) à 4'06"
3. Matthias Kessler (ALL, T-Mobile) à 10'49"

Classement par équipes :

1. Team CSC (DAN) en 71h46'54"
2. Alessio-Bianchi (ITA) à 2'04"
3. Brioches La Boulangère (FRA) à 3'16"

Maillon_Octobre 2019

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE