FLASHS

Pros

Tour de Romandie : Zülle revigoré, Frigo réhabilité

Publié le 05/05/2002 18:02

Comme en 2001, Dario Frigo remporte le Tour de Romandie. Alex Zülle, finalement 2ème, gagne le chrono.
Comme en 2001, Dario Frigo (Tacconi Sport) remporte le Tour de Romandie. Alex Zülle, finalement 2ème, gagne le chrono.


Dario Frigo - © Tour de Romandie
Personne n'y croyait et pourtant il l'a fait. A 28 ans, l'Italien Dario Frigo (Tacconi Sport) a rajouté une ligne à son palmarès aujourd'hui en enlevant d'une main de maître le 56ème Tour de Romandie. Même si l'on sait depuis le 6 juin 2001 avec quels "remèdes" Frigo est parvenu à s'imposer sur l'épreuve suisse l'an dernier, on ne peut que constater aujourd'hui les énormes qualités du coureur italien :un vrai champion.
Après avoir purgé ses six mois de suspension pour utilisation de produits dopants, Dario Frigo est revenu sur Paris-Nice le 10 mars dernier avec une condition inimaginable de la part d'un "condamné". Dans les dix premiers du prologue, il s'était accroché jusqu'au bout pour enlever au col d'Eze la victoire d'étape. La clé de ce succès ? "Un énorme travail hivernal", confiait-il. Alors, à l'approche du Giro, qu'il était en mesure de remporter il y a un an lorsque les carabiniers avaient frappé à sa porte, Frigo ne pouvait que se montrer en grande forme.

Vainqueur jeudi de la seconde étape, l'Italien s'est alors emparé du Maillot Jaune du Tour de Romandie, qu'il a honorablement défendu dans l'étape de montagne, hier. Mais il demeurait un point d'interrogation quelques heures avant le départ du contre-la-montre final de Lausanne, long de 18,3 km et difficile à négocier avec ses nombreux virages serrés et ses côtes pavées, longues et raides (plus de 10 %). Le premier temps de référence était celui de David Millar (Cofidis), un coureur cloué au lit pendant plusieurs mois en raison d'une mononucléose mais déjà dans le bain après seulement quelques jours de course.

Le temps de David Millar résistait à tous les spécialistes de l'effort chronométré, quelque peu déstabilisés par un tel parcours. Malheureusement, le Suisse Alex Zülle (Team Coast), tombé dans la désuétude après l'affaire Festina de 1998 et qui se redécouvre des qualités de champion cette saison (vainqueur du Tour de Valence avec une étape, de l'étape-reine du Tour de Romandie et d'une étape du Tour d'Algarve), réalisait un chrono canon, à près de 44 km/h de moyenne, pour signer de loin le meilleur temps de la journée : la 65ème victoire de sa carrière.

De son côté, Dario Frigo gommait les doutes et rassurait rapidement son entourage. Il menaçait même Alex Zülle jusqu'à quelques hectomètres de l'arrivée, restant constamment à quatre secondes du Suisse. Mais la dernière côte était fatale à Dario Frigo, qui cédait finalement vingt-quatre secondes au Suisse et s'imposait finalement au classement général du Tour de Romandie.

Parmi les performances du jour, il était à noter celles de Cadel Evans (Mapei-Quick Step), 4ème à 45 secondes et finalement 3ème, Laszlo Bodrogi (Mapei-Quick Step), 6ème à 48 secondes, Levi Leipheimer (Rabobank), 7ème à 55 secondes et Alexandre Moos (Phonak), 8ème à 56 secondes. Quant à David Moncoutié (Cofidis), il représentait brillamment la France, au lendemain de sa seconde place à Leysin. Le Français signait le 18ème temps du chrono (à 1'16" de Zülle) pour finalement prendre la 19ème place du classement général final, 3'26" après Dario Frigo.

Classement 5ème étape :

1. Alex Zülle (SUI, Team Coast) les 18,3 km en 24h59" (43,9 km/h)
2. Dario Frigo (ITA, Tacconi Sport) à 24 sec.
3. David Millar (GBR, Cofidis) à 40 sec.
4. Aitor Gonzalez (ESP, Kelme-Costa Blanca) à 42 sec.
5. Cadel Evans (AUS, Mapei-Quick Step) à 45 sec.
6. Laszlo Bodrogi (HON, Mapei-Quick Step) à 48 sec.
7. Levi Leipheimer (USA, Rabobank) à 55 sec.
8. Alexandre Moos (SUI, Phonak) à 56 sec.
9. Carlos Sastre (ESP, CSC-Tiscali) m.t.
10. Andrea Peron (ITA, CSC-Tiscali) m.t.

Classement général final :

1. Dario Frigo (ITA, Tacconi Sport) en 15h53'44"
2. Alex Zülle (SUI, Team Coast) à 47 sec.
3. Cadel Evans (AUS, Mapei-Quick Step) à 51 sec.
4. Santiago Perez (ESP, Kelme-Costa Blanca) à 1'04"
5. Carlos Sastre (ESP, CSC-Tiscali) à 1'05"
6. Andrea Noe' (ITA, Mapei-Quick Step) à 1'14"
7. Alexandre Moos (SUI, Phonak) à 1'15"
8. Aïtor Gonzalez (ESP, Kelme-Costa Blanca) à 1'17"
9. Eddy Mazzoleni (ITA, Tacconi Sport) à 1'22"
10. Iñigo Cuesta (ESP, Cofidis) à 1'37"

Maillon_Octobre 2019

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE