FLASHS

Pros

UCI ProTour # 11 : le retour de Botero

Publié le 02/05/2005 16:52

Le Colombien Santiago Botero est de retour au top grâce à son succès dans le ProTour, au Tour de Romandie.
Le Colombien Santiago Botero est de retour au top grâce à son succès dans le ProTour, au Tour de Romandie.

Le portrait du vainqueur :

Né à Medellin, en Colombie, le 27 octobre 1972, Santiago Botero (Phonak Hearing Systems) se veut tout à fait atypique. D'abord parce que ses yeux bleus et ses cheveux blonds le différencient nettement des autres Colombiens, mais aussi parce qu'il n'a découvert le cyclisme sur route qu'à l'âge de 20 ans, sa priorité ayant été donnée à ses études et... au VTT, qu'il pratiquait le week-end. C'est donc au terme de ses études (il a décroché un diplôme d’administration et de conseiller économique d’entreprise), et sans être passé par les rangs amateurs auparavant, que Santiago Botero a intégré les rangs professionnels, en rejoignant à 24 ans l'équipe réserve de la Kelme-Costa Blanca en 1996. Intégré dans l'équipe numéro une de la Kelme en 1998, le Colombien n'a pas tardé à se faire connaître, remportant une étape de Paris-Nice, qu'il termina 3ème, en 1999. Cette année-là, il fut toutefois condamné à six mois de suspension pour un taux de testostérone supérieur aux normes, mais naturel selon lui. De retour en 2000, il fait des débuts remarquables sur le Tour de France. Celui qui a élu résidence à Alicante s'adjuge une victoire d'étape à Briançon et termine 7ème du Tour de France, le Maillot à Pois sur les épaules. Il termine de nouveau dans les dix premiers de la Grande Boucle en 2001 (8ème) avant de s'adjuger les deux contre-la-montre de la Vuelta (18ème) et la médaille de bronze du Championnat du Monde du contre-la-montre à Lisbonne.

Santiago Botero semble être une valeur sûre quand arrive l'été. En 2002, toujours pour le compte de la Kelme-Costa Blanca, le Colombien remporte la Classique des Alpes, le premier contre-la-montre du Tour à Lorient puis une étape de montagne aux Deux-Alpes. Il termine 4ème du Tour et devient champion du monde du contre-la-montre à Zolder. L'équipe Telekom, qui cherche à combler le départ de Jan Ullrich, fait appel à ses services. Dès lors, une page se tourne. En 2003, Santiago Botero commence sa saison le plus tard possible, début mai, mais il échoue dans le Tour de France, affaibli par une infection stomacale bactérienne, et met un terme à sa saison. Après cette année sans splendeur, le Colombien met du temps à retrouver son niveau en 2004. Il termine 8ème du contre-la-montre des Jeux Olympiques mais ne parvient pas à apporter à T-Mobile les mêmes satisfactions que sous le maillot de la Kelme. Du coup, Santiago Botero décide de rejoindre pour un an la formation Phonak Hearing Systems, au sein de laquelle il vient enfin de rebondir, pour la première fois depuis son titre mondial du contre-la-montre acquis en octobre 2002. A 32 ans, il vient de remporter sa première course par étapes : le Tour de Romandie.

Le mot du vainqueur :

"Cette victoire est incontestablement celle de toute l'équipe", a tenu à souligner Santiago Botero (Phonak Hearing Systems) au terme de son succès dans le Tour de Romandie. Avec peu de compétitions dans les jambes, le Colombien a comblé ses lacunes en parcourant pas moins de 16000 kilomètres chez lui dans la région de Medellin, à 2600 mètres d'altitude. "J'ai pris davantage conscience de mon corps, j'ai réalisé que je devais avoir une condition physique parfaite pour renouer avec les meilleurs coureurs mondiaux", a poursuivi l'ancien champion du monde du contre-la-montre, qui a perdu 7 kg en l'espace de deux mois. "Mes parents et ma femme m'ont soutenu dans les bons moments comme dans les mauvais. Et ma fille de quatre mois m'insuffle encore davantage d'énergie. Quant à l''ambiance dans l'équipe, elle est géniale et toutes les personnes qui nous encadrent m'ont traité comme une star." A 32 ans, Santiago Botero a maintenant le Tour de France en ligne de mire.

Dans la roue des Français :

S'ils étaient parvenus à tirer leur épingle du jeu dans les classiques en prenant part à toutes sortes d'échappées, les Français ont fait grise mine la semaine dernière au Tour de Romandie. Sébastien Joly (Crédit Agricole) a bien tenté d'empêcher les sprinters de s'expliquer dans la première étape en ligne mercredi mais son effort s'est voulu inutile. Bien que victime d'une gastro-entérite, le champion de France Thomas Voeckler (Bouygues Telecom) a montré le maillot samedi dans la grande étape de montagne, imité par le Lotois David Moncoutié (Cofidis). Mais tous deux se sont éclipsés dans le final. Le Sarthois Laurent Brochard (Bouygues Telecom) a quant à lui pris une très belle 7ème place à 49 seconces de Botero hier dans le contre-la-montre, mais pas de quoi effacer sa perte de temps dans la montagne. Du coup, au terme du Tour de Romandie, Laurent Brochard termine 19ème et premier Français à 5'01" du vainqueur. Suivent David Moncoutié 35ème à 9'40" et Francis Mourey (Française des Jeux) 40ème à 11'18".

Les classements :

L'Italien Danilo Di Luca (Liquigas-Bianchi), qui a marqué une pause après un excellent mois d'avril, conserve la tête du classement de l'UCI ProTour après le Tour de Romandie. Il devance toujours le Belge Tom Boonen (Quick Step) de 19 points tandis que l'Italien Alessandro Petacchi (Fassa Bortolo) double Oscar Freire (Rabobank) pour se repositionner en troisième position, grâce à ses deux victoires d'étapes en Romandie. Autre fait notable au sein du classement mondial, l'arrivée en dixième position de l'Espagnol Alberto Contador (Liberty Seguros-Würth), 4ème du Tour de Romandie et vainqueur d'étape aux Paccots. Grâce à son succès final, le Colombien Santiago Botero (Phonak Hearing Systems) se classe 13ème à 80 points de Danilo Di Luca. Au classement par équipes, la formation Rabobank prend les rênes et devance désormais l'équipe CSC de 4 points et Davitamon-Lotto de 6 points.

Classement UCI ProTour # 11 :

1. Danilo Di Luca (ITA, Liquigas-Bianchi) 131 pts
2. Tom Boonen (BEL, Quick Step) 112 pts
3. Alessandro Petacchi (ITA, Fassa Bortolo) 95 pts
4. Oscar Freire (ESP, Rabobank) 94 pts
5. Davide Rebellin (ITA, Gerolsteiner) 86 pts
6. Michael Boogerd (PBS, Rabobank) 80 pts
7. Bobby Julich (USA, Team CSC) 75 pts
-. George Hincapie (USA, Discovery Channel) 75 pts
9. Jens Voigt (ALL, Team CSC) 72 pts
10. Alberto Contador (ESP, Liberty Seguros-Würth) 67 pts
...
41. Laurent Brochard (FRA, Bouygues Telecom) 25 pts
57. Patrice Halgand (FRA, Crédit Agricole) 5 pts
60. Jérôme Pineau (FRA, Bouygues Telecom) 3 pts
62. Arnaud Coyot (FRA, Cofidis) 1 pt
69. David Moncoutié (FRA, Cofidis) 1 pt

Classement UCI ProTour par équipes # 11 :

1. Rabobank (PBS) 170 pts
2. Team CSC (DAN) 166 pts
3. Davitamon-Lotto (BEL) 164 pts
4. Fassa Bortolo (ITA) 148 pts
5. Phonak Hearing Systems (SUI) 144 pts
6. Saunier Duval-Prodir (ESP) 127 pts
7. Liberty Seguros-Würth (ESP) 125 pts
8. Quick Step (BEL) 116 pts
9. Liquigas-Bianchi (ITA) 111 pts
10. Gerolsteiner (ALL) 106 pts
...
13. Crédit Agricole (FRA) 101 pts
14. Cofidis (FRA) 95 pts
16. Bouygues Telecom (FRA) 76 pts
17. Française des Jeux (FRA) 64 pts

Classement UCI ProTour par nations # 11 :

1. Italie (ITA) 398 pts
2. Espagne (ESP) 314 pts
3. Belgique (BEL) 214 pts
4. Allemagne (ALL) 189 pts
5. Etats-Unis (USA) 150 pts
6. Pays-Bas (PBS) 112 pts
7. Australie (AUS) 90 pts
8. Suisse (SUI) 61 pts
8. Norvège (NOR) 55 pts
10. Colombie (COL) 51 pts
...
14. France (FRA) 35 pts

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 15 décembre 2019
dimanche 02 février 2020
dimanche 01 mars 2020
dimanche 08 mars 2020
dimanche 05 avril 2020
dimanche 12 avril 2020
dimanche 10 mai 2020

VOIR TOUTES LES EPREUVES