FLASHS

Pros

Vattenfall Cyclassics : Freire, roi de la fête

Publié le 30/07/2006 18:42

L'Espagnol Oscar Freire s'impose dans le Vattenfall Cyclassics. Il règle au sprint Erik Zabel et Filippo Pozzato.
L'Espagnol Oscar Freire s'impose dans le Vattenfall Cyclassics. Il règle au sprint l'Allemand Erik Zabel et l'Italien Filippo Pozzato.

Une semaine après l'arrivée du Tour de France sur les Champs-Elysées, et alors que le sort du vainqueur de la Grande Boucle dépend à présent des laboratoires parisiens, l'élite du cyclisme se retrouve en Allemagne pour le début de la deuxième partie de la saison. Dans le peloton, on parle de l'affaire Landis évidemment. On parle aussi des premiers transferts d'une intersaison qui commence de plus en plus tôt. Un peu moins de l'UCI ProTour qui bat son plein à l'approche d'un mois d'août décisif. Ces prochaines semaines se succéderont effectivement le Tour d'Allemagne, l'Eneco Tour, la Clasica San Sebastian et le Grand Prix Ouest-France à Plouay. Autant dire que le classement devrait déjà être bien ficelé avant une fin de saison qui passera par le Tour de Pologne, le Tour d'Espagne, le Championnat de Zurich, Paris-Tours et le Tour de Lombardie.
Emmené par Alejandro Valverde (Caisse d'Epargne-Illes Balears), hors jeu depuis sa fracture de la clavicule récoltée au départ du Tour de France, le classement de l'UCI ProTour ne doit pas subire de modification aujourd'hui, compte tenu de l'avance prise par le coureur Espagnol au printemps. ProTour ou non, c'est surtout une belle classique que les concurrents s'apprêtent aujourd'hui à se disputer. La Hew Cyclassics Cup a changé de nom pour prendre la dénomination de Vattenfall Cyclassics. Rien de nouveau à part ça. Le circuit est le même, si ce n'est quelques retouches apportées pour rendre la course un tout petit peu plus sélective. Mais néanmoins, c'est un parcours accessible aux sprinters qui s'offre aux concurrents, prêts à en découdre durant une longue journée en circuit de 243,2 kilomètres autour d'Hambourg, en Allemagne.

L'épreuve est marquée par plusieurs ascensions du Waseberg, une côte courte mais terriblement abrupte susceptible de faire la différence. Après 40 kilomètres, trois hommes s'extirpent de la masse. Dario Andriotto (Liquigas), Laszlo Bodrogi (Crédit Agricole) et Corey Sweet (Wiesenhof-Akud) sont les premiers animateurs de cette longue classique post-Tour de France. Les trois coureurs de tête amassent jusqu'à treize minutes d'avance, ce qui n'inquiète personne. D'ailleurs, à mi-course, l'avance d'Andriotto, Bodrogi et Sweet est déjà retombée à neuf minutes. De plus, l'échappée perd un homme après un accrochage entre Dario Andriotto et une moto de la télévision. A deux, inutile de penser aller au bout. Laszlo Bodrogi et Corey Sweet sont absorbés par le peloton à 30 kilomètres de l'arrivée. Aussitôt, une nouvelle course commence.

Le Wallon Philippe Gilbert (Française des Jeux) parvient à s'échapper dans l'avant-dernière montée du Waseberg. Il est rejoint un peu plus loin par Fabian Wegmann (Gerolsteiner) mais les deux hommes ne peuvent aller bien loin ensemble et sont repris à 18 kilomètres du but. Les attaques sont incessantes mais aucune ne prospère et c'est au sprint, entre une quarantaine de rescapés, que va se décider la 11ème édition du Vattenfall Cyclassics. Filippo Pozzato (Quick Step-Innergetic) lance le rush de loin mais est dépassé tour à tour par Erik Zabel (Team Milram) et Oscar Freire (Rabobank). Les trois coureurs jettent leur vélo au même instant, l'Espagnol coupant la ligne d'arrivée quelques millimètres plus tôt que l'Allemand et l'Italien. Sur le fil, Oscar Freire décroche un nouveau succès de prestige ce mois-ci après deux étapes du Tour de France.

Classement :

1. Oscar Freire (ESP, Rabobank) les 243,2 km en 5h30'02"
2. Erik Zabel (ALL, Team Milram) m.t.
3. Filippo Pozzato (ITA, Quick Step-Innergetic) m.t.
4. Nick Nuyens (BEL, Quick Step-Innergetic) m.t.
5. Gerald Ciolek (ALL, Team Wiesenhof-Akud) m.t.
6. Grégory Rast (SUI, Phonak Hearing Systems) m.t.
7. Samuel Dumoulin (FRA, Ag2r Prévoyance) m.t.
8. Giuliano Figueras (ITA, Lampre-Fondital) m.t.
9. Danilo Napolitano (ITA, Lampre-Fondital) m.t.
10. Manuele Mori (ITA, Saunier Duval-Prodir) m.t.