FLASHS

Pros

Dernières brèves du cyclisme

Publié le 24/03/2002 00:37

Un Tour 2003 aux allures de Tour 1903, fracture pour Dekker, Milan-San Remo : déclarations, Primavera Rosa.
Un Tour 2003 aux allures de Tour 1903, fracture pour Dekker, Milan-San Remo : déclarations, Primavera Rosa.

Le Tour de France 2003, qui fêtera le centenaire de l’épreuve, intrigue de plus en plus d’amateurs de cyclisme, qui souhaitent vraiment voir la 90ème édition se distinguer des autres. C’est promis, le Tour 2003 sera unique puisqu’il devrait s’arrêter dans les six villes qui ont fait sa légende : Paris, Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux et Nantes. Jean-Marie Leblanc, directeur de la Société du Tour de France, a en effet confirmé ces souhaits dans une interview qu’il a accordé au journal France Soir. ''Il y a toujours autant d'engouement malgré les affaires de dopage qui nous ont fait mal ces dernières années et malgré la concurrence d'autres sports. Pour le Tour 2003 qu'on va construire au mois de mai, j'ai entre 90 et 100 candidatures de la France et de l'étranger. Cela veut dire que l'on va faire deux fois plus de déçus que de satisfaits''. Déçus ? Le mot est sans doute trop fort. Le Tour 2003 aura un air de Tour 1903 : le public ne pourra être que satisfait !

Le Néerlandais Erik Dekker (Rabobank) s’est fait mal, hier, en tombant dans Milan-San Remo. Pris dans une chute dans le final de l’épreuve italienne, il s’est retrouvé à terre sous un amas de vélos. Resté plusieurs minutes allongé, on lui a diagnostiqué en fin d’après-midi une fracture composée du fémur gauche. C’est un gros coup dur dans la saison de Dekker, qui ne pourra pas défendre son titre de lauréat de la Coupe du Monde, contraint de déclarer forfait pour toute la campagne des classiques.

Plusieurs coureurs ont réagi hier après la victoire de Mario Cipollini (Acqua e Sapone) dans Milan-San Remo. Le vainqueur a expliqué qu’il "pensait à Milan-San Remo depuis toujours. C’était un rêve ! Tout du long de l’épreuve, j’étais vraiment concentré pour garder ma position. Du coup, je n’ai pas vu la chute de Zabel. C'est seulement dans la montée de la Cipressa que je me suis rendu compte que le peloton était réduit. Je n'étais pas très bien dans la Cipressa, j'étais mieux dans le Poggio même si je souffrais. Mais personne n'a fait la différence. Au sprint, je suis parti tôt car j'avais peur que quelqu'un anticipe. Dans les derniers mètres, j'ai même eu peur d'être remonté".
Une peur inutile vu l’impression faite par Cipollini à ses adversaires. "C'était difficile car le vent soufflait de face, racontait par la suite Markus Zberg (Rabobank), deuxième. J'ai tenté de prendre la roue de Cipollini mais d'autres que moi ont eu la même idée. Je me suis retrouvé plusieurs fois dans le vent. C'était impossible de dépasser "Cipo" dans ces conditions".
Oscar Freire (Mapei-Quick Step), quatrième, semblait pourtant être le plus dangereux adversaire de Mario Cipollini dans le dernier kilomètre. Mais le destin en a voulu autrement. "J’avais choisi la roue de Mario dans le dernier kilomètre. J’étais idéalement placé, mais un écart de Paolo Lanfranchi m’a fait perdre plusieurs places. Je suis déçu car j’étais dans une excellente forme".
Son coéquipier Paolo Bettini, l’un des plus farouches attaquants, repris à 900 mètres de l’arrivée, résumait la situation ainsi : "J’ai essayé tout ce qui était possible pour faire la différence dans le Poggio. Figueras et moi y avons cru jusque dans les dernières minutes. Si Di Luca avait été là, avec nous, les choses auraient sans doute été différentes".
Mais l’Italien avait été victime d’une chute bien avant que la grande bagarre ne commence. A cette bagarre n’assistait pas non plus Laurent Jalabert (CSC-Tiscali), contraint d’abandonner pour la première fois dans Milan-San Remo : "Jusqu'au pied du Bric Berton, cela allait. J'ai compris dans cette première montée que mes jambes étaient bien fatiguées et j’ai dû abandonner. Je vais passer des examens en début de semaine pour voir s'il y a une explication à cette fatigue. Mais, pour l'instant, mon programme n'est pas modifié".

Deuxième l’an passé de la Primavera Rosa, le Milan-San Remo féminin disputé en tant que troisième manche de la Coupe du Monde dames, la Néerlandaise Mirjam Melchers (Team Farm Frites-Hartol) avait une revanche à prendre hier. La course se déroulait en prélude à l’épreuve hommes, sur les 118 derniers kilomètres, soit entre Varrazze et San Remo. Suffisamment pour faire la différence. Dans le Poggio, c’est Nicole Brandli (Acca Due O Pasta Zara Lorena) qui passait à l’action, imitée par Nicole Cooke (Deia-Pragma-Colnago). Un groupe de tête se constituait alors. Et malgré les nombreuses tentatives d’échappée dans les cinq derniers kilomètres de l’épreuve, c’est groupé que se présentait le peloton. Au cours du sprint final, une chute perturbait les sprinteuses, permettant à Mirjam Melchers de s’imposer légèrement détachée devant Diana Ziliute (Acca Due O Pasta Zara Lorena) et Chantal Beltman (Acca Due O Pasta Zara Lorena). Quatrième de la Primavera, la Française Virginie Moinard faisait sensation tandis que l’Allemande Petra Rossner conservait la tête du classement de la Coupe du Monde. La prochaine manche de la Coupe du Monde se déroulera le 17 avril avec la Flèche Wallonne.

Classement :

1. Mirjam Melchers (HOL, Team Farm Frites-Hartol) les 118 km en 2h55’31" (40,3 km/h)
2. Diana Ziliute (LIT, Acca Due O Pasta Zara Lorena) m.t.
3. Chantal Beltman (HOL, Acca Due O Pasta Zara Lorena) m.t.
4. Virginie Moinard (FRA, France) à 2 sec.
5. Andrea Bosman (HOL, Power-Plate-Bik) m.t.
6. Luisa Tamanini (ITA, Team 2002) m.t.
7. Vera Carrara (ITA, Itera Team) m.t.
8. Tanja Schmidt-Hennes (ALL, Nürnberger Versicherung) m.t.
9. Nicole Brandli (SUI, Acca Due O Pasta Zara Lorena) m.t.
10. Susanne Ljungskog (SUE, Vlaanderen-T-Interim) à 9 sec.

Classement Coupe du Monde # 3 :

1. Petra Rossner (ALL) 150 pts
2. Mirjam Melchers (HOL) 128 pts
3. Rochelle Gilmore (AUS) 100 pts
4. Hanka Kupfernagel (ALL) 62 pts
5. Diana Ziliute (LIT) 50 pts
6. Susanne Ljungskog (SUE) 40 pts
7. Priska Doppmann (SUI) 35 pts
8. Chantal Beltman (HOL) 35 pts
9. Hayley Rutherford (AUS) 34 pts
10. Alison Wright (AUS) 30 pts