FLASHS

Pros

Dernières brèves du cyclisme

Publié le 13/05/2003 09:49

France TV garde le Tour, Verbrugghe et Wegmann blessés, Thierry Laurent parle de dopage, Cipollini grognon.
France Télévisions garde le Tour, Verbrugghe et Wegmann blessés, Thierry Laurent parle de dopage, Mario Cipollini grognon.

Amaury Sport Organisation et France Télévisions ont prolongé hier leur partenariat pour les cinq années à venir. Le groupe France Télévisions, propriétaire de France 2, France 3 et France 5, assurera ainsi la retransmission télévisée du Tour de France jusqu'en 2008. Les responsables de France Télévisions en ont profité pour présenter leur programme pour le Tour du Centenaire : 120 heures de direct sont d'ores et déjà établies, sept étapes bénéficiant d'une diffusion en intégralité, le tout mobilisant quelques 300 journalistes et techniciens. En outre, France 2 proposera le vendredi 4 juillet, veille du départ, une émission de prime-time en direct de l'esplanade de l'Hôtel de Ville de Paris. Ce programme sera animé par Michel Drucker et réunira notamment les grands champions qui ont marqué l'épreuve, ainsi qu'une quinzaine d'invités musicaux.

Le Belge Rik Verbrugghe (Lotto-Domo) s'est luxé l'épaule gauche en tombant dans le final de la 3ème étape du Giro. Egalement blessé au genou, Verbrugghe a émis des doutes quant à sa continuité sur ce Giro. Relégué à près de dix minutes du Maillot Rose, Verbrugghe pourrait quitter la course prématurément. De son côté, le Suisse Fabian Wegmann (Gerolsteiner) a pris un congé d'une dizaine de jours après sa lourde chute dans la 3ème étape de la Course de la Paix. Wegmann pourrait souffrir d'une fracture d'un os du pied. Sa participation au Tour d'Allemagne et au Tour de Suisse n'est pour l'heure pas remise en cause. Tombés également au cours de cette chute, Rubens Bertogliati (Lampre) et Stefano Casagranda (Alessio) souffrent respectivement d'une fracture de la clavicule et d'une fracture de

L'ancien professionnel Thierry Laurent comparaît depuis hier dans le cadre de l'instruction du procès de Perpignan. Accusé d'avoir alimenté un trafic de produits dopants dans le milieu amateur entre 1997 et 2000, au même titre que 25 autres prévenus, l'ancien coureur de Festina s'est livré à coeur ouvert au journal Le Monde : "en 1996, au sein de mon équipe, on m'a proposé des amphétamines. Après un contrôle positif, j'ai fait un coup de déprime et suis tombé dans le "pot belge". Ensuite, j'ai commencé à prendre du "pot" pour aller m'entraîner et c'est devenu une dépendance. En 1997, je suis allé chez Festina et j'ai commencé un traitement à base d'EPO et de corticoïdes. En 1999, j'ai arrêté de me doper car je n'avais plus les moyens de financer les produits. Du coup, je n'ai plus eu de résultats et j'ai décidé d'arrêter ma carrière". Thierry Laurent, devenu dépendant au "pot belge", s'est alors lancé dans le trafic de produits dopants pour financer sa consommation personnelle. Le tribunal de Perpignan rendra son verdict vendredi.


© Domina Vacanze
Le champion du monde Mario Cipollini (Domina Vacanze-Elitron) est passé tout près de l'expulsion du Giro hier matin. Leader du classement de l'Intergiro (sprint-intermédiaires), le "Roi Lion" a refusé dans un premier temps de courir avec le Maillot Bleu du leader de l'Intergiro, lançant "je ne veux courir qu'avec le maillot arc-en-ciel". Menacé de disqualification, Cipollini s'est finalement conformé au règlement, endossant "contre (sa) volonté" le maillot distinctif. Toujours à la recherche d'une première victoire sur le Giro, Cipollini s'est aussi fait remarquer pour son animosité à l'égard des journalistes de la RAI. Il n'a pas hésité à asperger avec son bidon l'une des caméras de la télévision italienne.

MAURIENNE TOURISME 3

INSCRIPTION EN LIGNE
samedi 29 août 2020
dimanche 30 août 2020
samedi 05 septembre 2020
dimanche 06 septembre 2020
dimanche 13 septembre 2020
samedi 19 septembre 2020
dimanche 20 septembre 2020

VOIR TOUTES LES EPREUVES