FLASHS

Pros

Amstel Gold Race : Fassa... Bartoli

Publié le 28/04/2002 17:30

La 37ème Amstel Gold Race revient à Michele Bartoli. Il s'impose devant Ivanov, Boogerd et Armstrong.
La 37ème Amstel Gold Race revient à Michele Bartoli. Il s'impose devant Ivanov, Boogerd et Armstrong.

Alors que Milan-San Remo, le Tour des Flandres et Liège-Bastogne-Liège s’étaient courus sous un soleil printanier, l’Amstel Gold Race avait plutôt des allures apocalyptiques ce matin, un peu à la manière de Paris-Roubaix. La pluie, le froid (10° au départ) et le vent ne rendaient la manche néerlandaise de la Coupe du Monde que plus difficile encore.

Parmi les 195 coureurs au départ de Maastricht, la présence de Lance Armstrong (US Postal) intriguait. Bluffeur à souhait, si bien qu’il est parfois difficile de décerner le vrai du faux chez l’Américain, Armstrong avait déclaré la veille souffrir de troubles digestifs. Etait-il réellement malade ? Personne n’osait s’avancer ouvertement, et malgré les mots du triple vainqueur du Tour de France, tous les favoris n’avaient que sa roue en tête.

Sous la pluie vive qui arrosait la course, le peloton décidait de ne pas s’opposer à la présence d’échappés à l’avant. Il laissait filer la première d’entre elle, après 18 kilomètres effectués. Six coureurs sortaient en éclaireurs. Des seconds couteaux éduqués de la même manière, dans les rudes conditions des courses nord-européennes : les néerlandais Bram De Groot (Rabobank) et Bram Schmitz (Bankgiroloterij-Batavus), les allemands Thorsten Rund (Team Coast) et Stefan Kupfernagel (Phonak), le Belge Thierry De Groote (Collstrop-Palmans) et le Norvégien Björnar Vestöl (EDS-Fakta).

Lance Armstrong fait rouler ses hommes à 60 km de Maastricht

Ces six-là avaient de toute manière peu de chances de rentrer à Maastricht avant le peloton. Autant les laisser rêver un peu. Le rêve se maintenait jusqu'à mi-course. La pluie cessait tout juste de laisser le peloton en paix mais les côtes, régulières (33 répertoriées soit 45 km d'ascension) et pentues (6 % en moyenne), harassaient Rund et Vestöl. Devenus inefficaces depuis plusieurs kilomètres, ne prenant plus de relais, les deux coureurs en difficultés étaient définitivement abandonnés par leurs compagnons d'échappée à 110 km du but.

De Groot, De Groote, Schmitz et Kupfernagel poursuivaient ensemble l'aventure entamée au matin. Ils maintenaient une avance supérieure à sept minutes pendant quelques temps. Mais malgré le retour du soleil, les jambes commençaient à grincer telle une mécanique mal huilée. L'eau semblait s'être infiltrée dans les jambes des hommes de tête et chaque tour de pédale devenait un calvaire. A son tour, Thierry De Groote craquait. Il laissait sa place à l'avant à un coureur sorti en contre peu avant : Stefan Van Dijck (Lotto-Adecco).

Van Dijck apportait un peu de sang neuf à cette échappée, mais la conviction n'y était plus à l'avant et le peloton, toujours compact, se rapprochait sous l'impulsion des maillot bleus de... l'US Postal. Les équipiers de Lance Armstrong prenaient la course à leur compte à 60 km de l'arrivée, et le fait de voir George Hincapie effectuer sa part de travail dans la poursuite ne permettait aucun doute : c'était bien pour Armstrong que roulait l'US Postal. Sacré bluffeur, va !

Michele Bartoli conclut en beauté un début de saison tonitruant des Fassa Bortolo

A l'avant, on comptait encore sur un ralentissement du peloton, mais c'était peine perdue. Dans le Gulperbergweg, 26ème des 33 bosses, l'usure gagnait Van Dijck et Kupfernagel. Seuls les deux néerlandais, De Groot et Schmitz, poursuivaient leur chemin. Pas pour longtemps, car les impressionnants US Postal menaient la chasse avec vigueur. Au moment voulu, c'est-à-dire dans l'une des plus raides côtes du parcours, le Eyserbosweg, Lance Armstrong contrait une attaque de Michael Boogerd (Rabobank), suivi par Michele Bartoli et Serguei Ivanov (Fassa Bortolo). Le quatuor s'élançait très fermement à la poursuite des deux derniers rescapés de l'échappée matinale, qu'il rejoignait et dépassait immédiatement dans le Fromberg, à 33 km du but. Pour De Groot et Schmitz, la journée se résumait par 200 km d'échappée.

A moins de 30 km de Maastricht, Boogerd, Bartoli, Ivanov et Armstrong se retrouvaient ainsi en petit comité. L'échappée décisive était royale et ne laissait à personne le soin de revenir sur elle. Et pourtant, les multiples attaques de Sergueï Ivanov et de Michele Bartoli, toutes contrées par un Lance Armstrong surpuissant, ne ralentissaient pas l'échappée et lui permettait même de s'assurer suffisamment d'avance pour se disputer le sprint final.

Le dernier kilomètre était le témoin d'un long moment de neutralisation entre les quatre de tête, et ce sont finalement les Fassa Bortolo qui lançaient le sprint. Le plus fort des deux, Michele Bartoli, venait s'imposer devant son coéquipier Ivanov, le Néerlandais Boogerd et l'Américain Armstrong, tandis que le peloton en finissait moins d'une minute après, emmené par Oscar Freire (Mapei-Quick Step). Bartoli apportait un succès en Coupe du Monde à Fassa Bortolo, ce qui n'était que mérite après le début de saison tonitruant réalisé par l'équipe de Giancarlo Ferretti, vainqueur à plus de 700 reprises depuis ses débuts comme directeur sportif.

Et alors que Bartoli savourait sa victoire dans la dernière classique de printemps, beaucoup de regards se tournaient déjà vers les prochaines courses par étapes. Lance Armstrong répondait déjà présent.

Classement :

1. Michele Bartoli (ITA, Fassa Bortolo)les 254,4 km en 6h49'17" (37,3km/h)
2. Sergueï Ivanov (RUS, Fassa Bortolo) m.t.
3. Michael Boogerd (HOL, Rabobank) m.t.
4. Lance Armstrong (USA, US Postal) m.t.
5. Oscar Freire (ESP, Mapei-Quick Step) à 52 sec.
6. Peter Van Petegem (BEL, Lotto-Adecco) m.t.
7. Jo Planckaert (BEL, Cofidis) m.t.
8. Paolo Bettini (ITA, Mapei-Quick Step) m.t.
9. Erik Zabel (ALL, Telekom) m.t.
10. Nico Mattan (BEL, Cofidis) m.t.

Classment Coupe du Monde # 5 :

1. Johan Museeuw (BEL, Domo-Farm Frites) 170 pts
2. Paolo Bettini (ITA, Mapei-Quick Step) 134 pts
3. Peter Van Petegem (BEL, Lotto-Adecco) 121 pts
4. Mario Cipollini (ITA, Acqua e Sapone) 120 pts
5. Andrea Tafi (ITA, Mapei-Quick Step)109 pts
6. Michele Bartoli (ITA, Fassa Bortolo) 100 pts
7. George Hincapie (USA, US Postal) 88 pts
8. Jo Planckaert (BEL, Cofidis) 83 pts
9. Fred Rodriguez (USA, Domo-Farm Frites) 79 pts
10. Oscar Freire (ESP, Mapei-Quick Step) 76 pts

Instagram Vélo101

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 16 décembre 2018
dimanche 03 février 2019
samedi 09 février 2019
samedi 23 février 2019
samedi 02 mars 2019
samedi 09 mars 2019
dimanche 10 mars 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES

Sportour déc-janv19
Fenioux déc18-janv19