FLASHS

Pros

Dernières brèves du cyclisme

Publié le 31/05/2002 00:05

Pantani va monter une équipe, Savoldelli-Hamilton : le match du Giro, Marc Streel bientôt papa, Magnien blessé.
Pantani va monter une équipe, Savoldelli-Hamilton : le match du Giro, Marc Streel bientôt papa, Magnien blessé.


© Mercatone Uno
Loin d'être abattu après son cuisant échec dans le Giro, qu'il n'a pu terminer, l'Italien Marco Pantani (Mercatone Uno) s'est déjà penché sur ses futurs projets : monter une nouvelle équipe professionnelle en 2003. "Mon équipe Mercatone Uno n'est pas invitée pour le Tour de France puisque je ne suis plus compétitif, a expliqué Pantani hier matin avant de rentrer chez lui à Cesenatico. Je ne comprends pas ce qui s'est passé sur ce Giro. Je m'étais entraîné davantage que pour les autres Tours d'Italie. Mes tests indiquaient que le moteur était bon. J'aurais peut-être dû subir des tests psychiques. Pour faire ce métier, la sérénité est indispensable et je n'étais pas dans cette situation. C'est d'ailleurs à cause de mes absences dans les grandes courses que la Mercatone Uno va se retirer."
L'équipe au maillot jaune ne fera plus partie du peloton en 2003, et c'est donc ceci qui pousse Pantani à "travailler pour reconstruire une nouvelle équipe avec un nouveau sponsor. Les tifosi croient toujours en moi." A 32 ans, le dernier coureur à avoir réalisé le doublé Giro-Tour (1998) a par ailleurs assuré qu'il poursuivrait sa carrière l'an prochain : "le vélo m'a tout donné et j'ai une dette envers lui", a-t-il conclu.

Grand bénéficiaire de la 17ème étape, qui restera comme la plus belle du 85ème Giro, l'Italien Paolo Savoldelli (Index-Alexia Alluminio) devrait finalement inscrire son nom au palmarès du Tour d'Italie, trois ans après y avoir pris la 2ème place. Une belle revanche pour un coureur que l'on a souvent dit maudit dans le Giro : "je suis passé si souvent près du Maillot Rose..., a-t-il déclaré une fois la tunique de leader enfilée. Je finissais par ne plus y croire. Je ne pensais pas finir si bien le Giro. Je craignais de payer les efforts des premières journées. Au départ de l'étape, j'étais tranquille, sans stress. Dans la première étape des Dolomites, je m'étais déjà rendu compte que mes jambes tournaient bien. J'ai progressé en montagne par rapport à 1999, mais je suis sans doute moins fort dans les contre-la-montre."
Le match du Giro oppose désormais Tyler Hamilton (CSC-Tiscali) à Paolo Savoldelli. Tout devrait se décider dans le chrono de 42,9 km, demain. Au classement général, 1'28" séparent l'Italien de l'Américain. Rappelons que dans le chrono en côte de dimanche, Savoldelli avait cédé 1'36" à Hamilton en l'espace de 30,3 km. "Dans le chrono, je peux faire bien comme mal. C'est en tous les cas un mois dont je me souviendrai. Le 7 mai, c'était mon anniversaire (NDLR : il a soufflé ses 29 bougies). Le matin, j'ai perdu mon portefeuille. Le soir, ma compagne m'a annoncé qu'elle était enceinte".

Les coureurs du Giro sont décidément bien gâtés cette année et les faire-parts de naissance circulent dans tout le village. Après Denis Zanette, Robbie McEwen et Pavel Tonkov, le Belge Marc Streel (Landbouwkrediet-Colnago) devrait à son tour devenir papa ces jours-ci. Auteur d'une longue échappée solitaire en début de Giro, Streel était tombé depuis dans les profondeurs du classement général. C'est donc sans remords qu'il a quitté précipitamment le Giro pour assister à la naissance de son enfant.

Contraint à l'abandon après sa chute sur le Tour de Belgique, la semaine dernière, le Français Emmanuel Magnien (Bonjour) souffre d'une fracture du scaphoïde. S'il devrait néanmoins pouvoir prendre part au Tour de France en juillet, le dernier vainqueur de Paris-Bruxelles sera bien absent du Tour d'Allemagne la semaine prochaine, où il s'était grièvement blessé il y a trois ans.
INSCRIPTION EN LIGNE