FLASHS

Pros

Dernières brèves du cyclisme

Publié le 14/03/2003 00:05

L'UCI réagit sur le port du casque, Pantani gracié, assemblée générale de la FFC, Zülle en contact avec la CSC.
L'UCI réagit sur le port du casque, Pantani gracié, assemblée générale de la FFC, Zülle en contact avec la CSC.

Doit-on rendre le port du casque obligatoire ? Tel est le thème sur lequel l'Union Cycliste Internationale a promis de réfléchir dans les semaines à venir. Profondément affectée par le décès accidentel d'Andreï Kivilev, l'UCI devrait rapidement réunir les différentes parties du milieu cycliste pour définir de nouvelles règles quant au port du casque. Déjà rassemblés en 1991 pour statuer sur la question, les coureurs avaient rejeté en masse l'obligation de porter le casque. Souhaitons qu'il en soit différemment avec la génération actuelle, et qu'elle privilégie la sécurité et la vie à l'esthétique et au confort. Actuellement, le port du casque est obligatoire dans toutes les autres catégories. Il l'est également pour les professionnels en Belgique et aux Pays-Bas.

On va enfin savoir si Marco Pantani (Mercatone Uno-Scanavino) est sur la voie du retour. Condamné l'an dernier pour possession de produits dopants, l'Italien a été gracié de ses deux derniers mois de suspension par le Tribunal Arbitral du Sport, auquel il avait fait recours. Le TAS a ramené la suspension du "Pirate" de huit à six mois. Cela signifie que Marco Pantani sera en mesure de reprendre la compétition dès lundi prochain. Sitôt la nouvelle communiquée, Manuela Ronchi s'est précipité vers son téléphone pour joindre Pantani en Espagne. Après un soupir de soulagement, Marco a souri et déclaré, selon des propos rapportés par son site Internet : "eh bien maintenant, on va enfin pouvoir établir un programme ! Il est important pour moi de retrouver la compétition. Il me reste seulement un peu d'amertume, parce que j'aurais bien aimé courir le tout début de saison. Mais maintenant, il est important de repartir, de se fixer un programme et de travailler avec d'excellentes intentions."

La Fédération Française de Cyclisme a tenu son assemblée générale annuelle à Paris le dimanche 2 mars dernier. Sous le haut patronat de Jean Pitallier, son président, la FFC a dressé un bilan positif de l'année 2002, tant sur le plan sportif (22 titres et 59 podiums mondiaux et européens) que financier (22 000 euros d'excédent au terme de l'année 2002 et un budget de 12,46 millions d'euros pour l'année 2003). Par ailleurs, la FFC a accordé l'organisation des championnats de France de l'Avenir 2004 à Brignoles et 2005 à Pont-du-Fossé. Les championnats de France de cyclo-cross 2004 se tiendront dans le Limousin. Pour finir, la FFC a dressé la liste des clubs français. Cette saison, on comptera donc 20 clubs de Division Nationale 1, 22 clubs de Division Nationale 1 Espoirs, 74 clubs de Division Nationale 2 et 1 club de Division Nationale Dames.

Une semaine après la mise à pied de l'équipe Team Coast, les mauvaises nouvelles s'accumulent pour le groupe allemand. Jan Ullrich, on l'a dit, a donné deux semaines à sa formation pour que les soucis soient réglés et menace déjà d'aller voir ailleurs. Une idée mise en pratique par Alex Zülle. Le Suisse, qui effectue sa dernière saison dans les pelotons, vient d'entamer des négociations avec... la CSC. Alex Zülle et Bjarne Riis devraient se rencontrer samedi dans un hôtel de Nice pour discuter d'un éventuel changement d'équipe. La formation Phonak serait également sur les rangs pour accueillir le Suisse. De son côté, l'équipe allemande essaie de résoudre les problèmes. La société russe Itera se serait dite prête à rejoindre Team Coast en tant que co-sponsor. Mais les discussions aboutiront-elles ?