FLASHS

Pros

Dernières brèves du cyclisme

Publié le 01/06/2005 01:42

Bricaud stagiaire à la FDJ, Cipollini interrogé, Colombia veut intégrer le ProTour, Bergès en équipe de France.
Thierry Bricaud stagiaire à la FDJ, Mario Cipollini interrogé, Colombia veut intégrer le ProTour, Emilien-Benoît Bergès en équipe de France.

L'ancien directeur sportif de l'équipe Bonjour puis Brioches La Boulangère, le sympathique Thierry Bricaud, reprendra du service en fin de semaine au sein de la formation Française des Jeux. Le technicien a été appelé en renfort par Marc Madiot après le départ de Jean-Cyril Robin et effectuera un premier stage à l'occasion du Critérium du Dauphiné-Libéré. Après une première prise de contact avec les coureurs lors d'un stage organisé à l'Alpe-d'Huez, Thierry Bricaud épaulera Marc Madiot sur les routes du Dauphiné avec l'espoir d'être embauché pour de bon dans l'équipe Française des Jeux, qui comprend déjà trois autres directeurs sportifs avec Martial Gayant, Franck Pineau et Yvon Madiot. L'ancien bras droit de Jean-René Bernaudeau avait été écarté de l'équipe vendéenne après le remodelage du groupe à l'automne dernier. Pendant dix mois, il a donc profité de sa famille et devrait passer un Master de préparation physique à l'Insep en septembre prochain. Agé de 36 ans, Thierry Bricaud a réalisé une très belle carrière amateur, remportant une étape de la Course de la Paix en 1991 et le Tour de Vendée en 1995 mais n'est jamais passé professionnel.

Les carabiniers italiens ont invité Mario Cipollini a s'expliquer dans le cadre du différend qui avait opposé Lance Armstrong à Filippo Simeoni l'été dernier. Interrogé à Florence, l'ancien champion du monde a été entendu pendant une heure. Quelle est le rapport entre Cipollini et cette affaire ? Tout simplement le maillot Domina Vacanze, que Mario Cipollini et Filippo Simeoni partageaient l'an passé. Leur ancien manager Vincenzo Santoni, lui aussi interrogé par les enquêteurs, a accusé Lance Armstrong d'avoir exercé des pressions sur Mario Cipollini l'année dernière afin que le sprinter empêche son gregario de disputer le Tour de France. Les policiers ont souhaité en savoir plus sur ces agissements et ont donc écouté Mario Cipollini hier à Florence. Aucun détail n'a été communiqué sur le déroulement de l'entretien. Menée par le parquet de Lucques, cette enquête doit permettre de déterminer si Lance Armstrong s'est rendu coupable de "violence privée" l'an dernier sur les routes du Tour de France.

Nul ne sait encore si de nouvelles équipes feront leur entrée dans le ProTour l'an prochain mais l'Union Cycliste Internationale a procédé à une nouvelle collecte de dossiers. Les équipes désirant obtenir une licence UCI ProTour pour la saison 2006 avaient jusqu'à hier pour déposer un dossier de candidature. Et, petite surprise, la formation italo-colombienne Colombia-Selle Italia a présenté une demande de licence à l'UCI. Dans la foulée de la troisième place de son Vénézuélien José Rujano au Giro et des deux victoires d'étapes d'Ivan Parra dans les Dolomites, l'équipe de Gianni Savio semble avoir trouvé un nouveau sponsor suffisamment riche pour lui permettre d'accéder à l'élite. "Il n'y a pas d'équipes sud-américaines membres du ProTour pour des raisons essentiellement économiques, nous confiait récemment le manager du groupe sponsorisé par le ministère des sports colombien. Le sport professionnel subit la situation économique des pays d'Amérique du Sud. C'est à l'image de la conjoncture actuelle."

Le jeune Emilien-Benoît Bergès (RAGT Semences) ne découvrira pas le Tour de France cette année, son équipe n'ayant pas été retenue par l'organisation, mais disputera en revanche les Jeux Méditerranéens au sein de l'équipe de France Espoirs. Le sélectionneur national Bernard Bourreau a sélectionné le jeune coureur après son excellent comportement sur le Tour de Belgique et portera le maillot de l'équipe de France du 26 juin au 3 juillet, tant dans l'épreuve contre-la-montre que dans la course en ligne. "Ce n'est pas une véritable surprise, a commenté Emilien-Benoît Bergès. Ca fait quatre ans que je porte le maillot tricolore et je suis en très bons termes avec Bernard Bourreau. En début de saison, déjà, nous avions évoqué cette possibilité, sous réserve bien entendu que je me montre. C'est chose faite avec cette sixième place au chrono du Tour de Belgique. J'avais déjà porté ce maillot tricolore l'an dernier aux Championnats d'Europe et j'espère bien, sous ces couleurs, tirer encore mon épingle du jeu." Avant cela, Emilien-Benoît Bergès visera une place dans les cinq premiers du Championnat de France du contre-la-montre.

Sport 101 Facebook V4

INSTAGRAM

La Drômoise
INSCRIPTION EN LIGNE
samedi 28 septembre 2019
dimanche 29 septembre 2019
dimanche 13 octobre 2019
samedi 19 octobre 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES