FLASHS

Pros

Giro # 12 : Honchar n'a pas su faire la transition

Publié le 19/05/2006 17:29

L'Espagnol Joan Horrach s'impose dans la 12ème étape du Giro. Basso reste en Rose mais Honchar est le grand perdant du jour.
L'Espagnol Joan Horrach s'impose dans la 12ème étape du Giro. Ivan Basso conserve le Maillot Rose mais Serhiy Honchar est le grand perdant du jour.

Le peloton du Tour d'Italie s'approche de la montagne et d'une dernière semaine de course intransigeante. Demain et après-demain, la course rose fera son entrée dans les Alpes pour deux jours capitaux. Mais avant ce premier grand massif montagneux, il convient de quitter la Toscane et Livourne pour rejoindre la Ligurie et Sestri Levante, sur les bords de la mer Méditerranée. La douzième étape a le profil d'une étape de transition. C'est l'occasion pour les attaquants et les grands perdants d'aller chercher les miettes du festin des grands favoris. Les sprinters n'auront pas leur mot à dire aujourd'hui car les 70 derniers kilomètres sont trop escarpés. Trois côtes sont au programme du final : la côte de Biassa (3,6 km à 8,9 %) aux 70 kilomètres, la côte de Volastra (3,7 km à 7,3 %) aux 55 kilomètres et le Valico Guaitarola (9,7 km à 6,3 %), dont le sommet est situé dans les nuages, à 28 kilomètres seulement de l'arrivée.

C'est le genre d'étape qui peut sourire à un coureur Français audacieux, comme cela avait été le cas il y a un an avec Christophe Le Mével. Dans les rangs de l'équipe Crédit Agricole, William Bonnet rêve de rééditer l'exploit de son aîné. A 23 ans, le coureur Français lance l'échappée du jour au 8ème kilomètre. Quatorze coureurs prennent sa roue, parmi lesquels les Français Mickaël Delage (Française des Jeux) et Arnaud Labbe (Bouygues Telecom), mais aussi des coureurs loin au général comme Fortunato Baliani et Emanuele Sella (Panaria-Navigare), Wladimir Belli (Selle Italia-Diquigiovanni), Manuel Beltran (Discovery Channel), Patrick Calcagni (Liquigas), Addy Engels (Quick Step-Innergetic), Joan Horrach (Caisse d'Epargne-Illes Balears), Sven Krauss (Gerolsteiner), Jörg Lüdewig (T-Mobile), Jason McCarty (Phonak Hearing Systems), Manuele Mori (Saunier Duval-Prodir) et Alberto Ongarato (Team Milram).

Ils sont donc quinze à ouvrir la route du Giro à compter du 8ème kilomètre d'une étape qui en comprend 171. A 163 bornes du but, le défi est relevé mais les quinze échappés placent la barre très haut en parcourant 51 kilomètres au cours de la première heure de course. Ca va trop vite pour le peloton, qui lâche régulièrement des minutes aux éclaireurs. L'écart grimpe au-delà des sept minutes à l'abord du final accidenté, soit à 70 kilomètres de l'arrivée. La première bosse est passée sans encombre par les quinze échappés. En revanche, la seconde ascension a raison de nos trois coureurs Français. William Bonnet, Mickaël Delage et Arnaud Labbe sont tous les trois décramponnés dans la côte de Volastra, laissant leurs douze compagnons d'échappée poursuivre leur périple en tête de course et s'attaquer à la plus rude ascension de la journée : le Valico Guaitarola et ses 9,7 kilomètres à 6,3 %.

Mori et Sella échappés mais maudits par deux chutes successives.

Il devient clair que l'étape du jour reviendra à l'un des douze rescapés de l'échappée matinale. Lequel ? Cela reste à définir. Aucun des hommes de tête n'ose passer à l'offensive dans la longue ascension, montée à un bon rythme, ce qui exclut de façon naturelle les coureurs plus lourds. Le Valico Guaitarola, au sommet duquel se sont accrochés quelques nuages, choisit six hommes : Baliani, Belli, Engels, Horrach, Mori et Sella. Les six échappés franchissent le sommet les premiers. Les autres ne recolleront plus au groupe de tête. Dans le peloton, certains battus d'hier cherchent à exploiter la pente. Comme promis, Danilo Di Luca (Liquigas) place une banderille, relayé par Paolo Bettini (Quick Step-Innergetic). Malheureusement, un spectateur ayant confondu la retransmission du Giro avec une émission de télé-réalité s'avance sur la chaussée pour passer à l'écran, oubliant qu'une course se joue dans son dos. Bettini est stoppé net dans son élan. Ce n'est décidément pas son Giro.

En attendant, cet incident freine les attaquants, qui sont revus par un peloton conduit par le Team CSC. Ce sera le seul fait d'armes de la journée dans les rangs des favoris. Mais cette accélération n'est pas sans conséquences. Mal en point, l'Ukrainien Serhiy Honchar (T-Mobile) est victime d'une défaillance. Il lâche prise et finira très attardé. Troisième du classement général ce matin, il va perdre 6'38" sur le peloton aujourd'hui. Ivan Basso élimine à la pédale l'un de ses adversaires. Une belle journée pour le porteur du Maillot Rose. Pour le gain de la victoire d'étape, c'est devant que ça se passe. A 16 kilomètres de l'arrivée, Manuele Mori et Emanuele Sella attaquent dans le groupe de six et font la différence dans la longue partie descendante. Les deux Italiens s'entendent bien et collaborent immédiatement, prenant très vite une quinzaine de secondes d'avance. Les deux hommes sont partis pour se disputer l'étape, mais le sort va en décider autrement.

A 7 kilomètres de l'arrivée, Manuele Mori rate sa trajectoire. Il arrive trop vite dans un double virage assez sec, freine mais file tout droit dans le ravin, amorti par les fougères. Emanuele Sella ne peut éviter la chute. Il freine également mais passe par-dessus son guidon et vient s'encastrer à plat-ventre dans une glissière de sécurité. Il y a plus de peur que de mal pour les deux hommes, qui se relèvent mais sont évidemment rejoints par leurs poursuivants. Frustré, Mori repart de plus belle dans la descente... et rate un nouveau virage ! De nouveau, il chute, et de nouveau, Sella s'encastre dans son vélo ! Les deux hommes sont maudits. Cette fois, ils n'auront pas le temps de rentrer avant les derniers hectomètres sur Baliani, Belli, Engels et Horrach, qui s'expliquent pour la victoire d'étape au terme d'une échappée de 163 kilomètres. Le Majorquin Joan Horrach est le plus costaud. Il démarre aux 800 mètres pour venir s'adjuger l'étape sur les bords de la Méditerranée.

Demain samedi, cap sur les Alpes avec une treizième étape organisée entre Alessandria et La Thuile.

Classement 12ème étape :

1. Joan Horrach (ESP, Caisse d'Epargne-Illes Balears) les 171 km en 3h55'53"
2. Addy Engels (PBS, Quick Step-Innergetic) à 5 sec.
3. Emanuele Sella (ITA, Panaria-Navigare) m.t.
4. Manuele Mori (ITA, Saunier Duval-Prodir) m.t.
5. Fortunato Baliani (ITA, Panaria-Navigare) m.t.
6. Wladimir Belli (ITA, Selle Italia-Diquigiovanni) m.t.
7. Sven Krauss (ALL, Gerolsteiner) à 1'03"
8. Alberto Ongarato (ITA, Team Milram) m.t.
9. Jörg Lüdewig (ALL, T-Mobile) m.t.
10. Manuel Beltran (ESP, Discovery Channel) m.t.
Classement complet

Classement général :

1. Ivan Basso (ITA, Team CSC) en 44h31'52"
2. José-Enrique Gutierrez (ESP, Phonak Hearing Systems) à 2'48"
3. Paolo Savoldelli (ITA, Discovery Channel) à 3'26"
4. Emanuele Sella (ITA, Panaria-Navigare) à 4'21"
5. Wladimir Belli (ITA, Selle Italia-Diquigiovanni) à 5'31"
6. Tom Danielson (USA, Discovery Channel) à 5'38"
7. Franco Pellizotti (ITA, Liquigas) à 6'37"
8. Victor-Hugo Peña (COL, Phonak Hearing Systems) à 6'54"
9. Damiano Cunego (ITA, Lampre-Fondital) m.t.
10. Gilberto Simoni (ITA, Saunier Duval-Prodir) à 7'13"
Classement complet

Classement par points :

1. Robbie McEwen (AUS, Davitamon-Lotto) 89 pt
2. Paolo Bettini (ITA, Quick Step-Innergetic) 86 pt
3. Paolo Savoldelli (ITA, Discovery Channel) 73 pt
4. Olaf Pollack (ALL, T-Mobile) 68 pt
5. Tomas Vaitkus (LIT, Ag2r Prévoyance) 60 pt
6. José-Enrique Gutierrez (ESP, Phonak Hearing Systems) 60 pt
7. Ivan Basso (ITA, Team CSC) 58 pt
8. Stefan Schumacher (ALL, Gerolsteiner) 46 pt
9. Joan Horrach (ESP, Caisse d'Epargne-Illes Balears) 39 pt
10. Serhiy Honchar (UKR, T-Mobile) 36 pt

Classement de la montagne :

1. Ivan Basso (ITA, Team CSC) 15 pt
2. Staf Scheirlinckx (BEL, Cofidis) 13 pt
3. Damiano Cunego (ITA, Lampre-Fondital) 10 pt
4. José-Enrique Gutierrez (ESP, Phonak Hearing Systems) 9 pt
5. Juan-Manuel Garate (ESP, Quick Step-Innergetic) 9 pt
6. Fortunato Baliani (ITA, Panaria-Navigare) 8 pt
7. Sandy Casar (FRA, Française des Jeux) 7 pt
8. Rik Verbrugghe (BEL, Cofidis) 5 pt
9. Sylvain Calzati (FRA, Ag2r Prévoyance) 5 pt
10. Moises Aldape Chavez (MEX, Panaria-Navigare) 5 pt

Classement par équipes

1. Discovery Channel (USA) en 132h26'26"
2. Phonak Hearing Systems (SUI) à 7'19"
3. Liquigas (ITA) à 7'28"
4. Saunier Duval-Prodir (ITA) à 10'06"
5. Panaria-Navigare (ITA) à 11'04"
6. Team CSC (DAN) à 13'34"
7. Lampre-Fondital (ITA) à 14'32"
8. Caisse d'Epargne-Illes Balears (ESP) à 18'53"
9. T-Mobile (ALL) à 22'40"
10. Crédit Agricole (FRA) à 24'34"