FLASHS

Pros

Interview de Christian Kalb (Française des Jeux)

Publié le 02/05/2001 14:13

Interview de Christian Kalb, responsable communication à la Française des Jeux : il revient sur la qualification de son équipe pour le Tour de France.
Interview de Christian Kalb, responsable communication grand public à la Française des Jeux : il revient sur la qualification de son équipe pour le Tour de France.

Vélo 101 : Un premier commentaire sur votre participation au Tour de France ?

Christian Kalb : On est heureux. Tout d'abord merci aux organisateurs, ils ont choisi une certaine vision du cyclisme, celle que l'on partage, celle de la formation, de la jeunesse. Ce choix est concret, il souligne si besoin était les orientations qui ont été développées récemment par la Société du Tour de France et d'autres organisateurs.

Vélo 101 : Un mot sur les autres équipes retenues ?

Christian Kalb : C'est très important que BigMat Auber y soit avec nous, ils ont des valeurs et les défendent quoiqu'il en coûte. Ils seront au Tour et c'est bien. Pour les trois autres équipes, je n'ai pas de commentaires.

Vélo 101 : Votre sentiment sur les équipes non choisies ?

Christian Kalb : pas de commentaires.

Vélo 101 : Cette participation entraîne-t-elle des modifications du programme sportif ?

Christian Kalb : Notre programme sportif a toujours été de participer au Tour de France, des garçons comme Sven Montgomery ou Bradley McGee ont été réservés dans cette perspective. On n'a pas voulu hypothéquer la saison sur le choix qui a été fait aujourd'hui. Pour Marc Madiot, c'est évidemment une décision essentielle pour son avenir.

Vélo 101 : On imagine que le choix fait par la STF est un signe fort ?

Christian Kalb : Oui très fort, le cyclisme est le premier sport qui a compris l'importance du mot éthique dans ses aspects marketing et sa communication, tout ça va dans le bon sens. On dit que les coureurs français ne s'entraînent pas assez, je réfute cette idée, Frédéric Guesdon l'a dit "pour s'entraîner plus, il faut rouler la nuit".

Vélo 101 : Pour vous les choses ont évolué depuis 1998 ?

Christian Kalb : Oui tout à fait, le cyclisme a bien évolué. Les choses vont mieux, elles ne vont, malgré tout, pas très bien mais il y a un énorme effort dans l'ensemble des pays. Les choix de l'UCI, la Société du Tour, le Midi-Libre ou le Dauphiné vont dans le bons sens et c'est encourageant.

Vélo 101 : Pour la Française des Jeux, le mois de mai est important, la première étape est déjà franchie ?

Christian Kalb : Oui, puisque la décision sur l'avenir de notre partenariat sera officialisée après le Midi-Libre. De toutes les façons, nous resterons partenaires du cyclisme, sous quelle forme ? On verra, mais tous ces signes encourageants en terme d'éthique sont pour nous très porteurs et nous incitent à rester optimistes sur ce sujet.

BIKE SHOW EVENTS

INSCRIPTION EN LIGNE