FLASHS

Pros

Interview de Floyd Landis (Phonak Hearing Systems)

Publié le 11/06/2005 10:36

Interview de Floyd Landis : "la course et le classement désignent le numéro un de l'équipe, et ça se passe très bien."
Interview de Floyd Landis : "la course et le classement désignent le numéro un de l'équipe, et ça se passe très bien."

Après des années de bons et loyaux services auprès de Lance Armstrong, l'Américain Floyd Landis (Phonak Hearing Systems) a décidé après le Tour 2004 de partir chez Phonak, afin d'y rejoindre son ami Tyler Hamilton. Mais suite à la mise à l'écart de ce dernier, Landis s'est retrouvé dans une équipe décapitée, d'abord condamnée à évoluer en circuit continental puis admise in extremis pour le ProTour. L'équipe a déjà prouvé cette saison qu'elle mérite sa place. Avec un effectif solide composé de gars tels Santiago Botero, Oscar Pereiro, José-Enrique Gutierrez et donc Floyd Landis, le succès dans les courses par étapes semble assuré. L'équipe est venue sur ce Dauphiné sans leader désigné, et ce sont les prestations sur le terrain qui désigneront le numéro un de l'équipe. Le Mont Ventoux a désigné Landis comme véritable numéro un de l'équipe. L'Américain se dessine alors comme l'un des favoris au podium du prochain Tour de France.

Floyd, comment avez-vous vécu le contre-la-montre de Roanne ?
"Je vais vous dire d'abord une bonne chose : ceux qui disent qu'ils en ont gardé sous la pédale ce jour-là, ils disent n'importe quoi ! C'était vraiment dur, et si on voulait y faire un bon résultat, il fallait tout simplement tout donner. Mais j'étais très satisfait, j'ai pu tester ma forme et je suis très content."

Fort de cette expérience, il y a des choses à revoir avant les chronos du Tour ?
"Non, tout est vraiment au top. Le matériel est parfait, la position sur le vélo et la technique est au point, je peux dire que nous sommes prêts ! Nous avons un très bon groupe pour le contre-la-montre par équipes. Je croix que nous allons y faire un très bon résultat. "

Avez-vous déjà fait une reconnaissance du parcours du chrono de Saint-Etienne, pour le dernier contre-la-montre du Tour ?
"Je n'ai pas encore eu l'occasion d'y faire une reconnaissance, et je ne sais pas si je trouverai le temps de le faire. Mais je crois que le classement des cinq premiers sera déjà figé avant cette étape, je ne pense pas qu'il y aura des changements majeurs à Saint-Etienne."

Comment vivez-vous la concurrence pour la première place au sein de votre équipe ?
"Très bien ! Ce n'est pas vraiment une concurrence, nous ne le vivons pas comme ça. Santiago Botero est sorti comme l'homme fort du contre-la-montre, alors maintenant je suis prêt à me sacrifier pour lui. C'est un ami, l'entente est très bonne. La course et le classement désignent le numéro un de l'équipe, tout le monde le sait et ça se passe très bien."

L'an dernier, vous étiez à l'abri de la pression et l'obligation du résultat derrière Armstrong. Comment vous sentez-vous sur le devant de la scène ?
"L'an dernier c'était plus dur, car sur le vélo c'était Armstrong qui se cachait derrière moi, pendant que moi, j'avais le vent dans la figure ! Alors je préfère la situation actuelle, je n'ai aucun mal avec la pression sportive et médiatique. Et en plus, maintenant j'ai une équipe qui m'abrite du vent, alors les choses sont devenues plus faciles !"

Propos recueillis le 9 juin 2005 par Nico De Wee.

MAURIENNE TOURISME 3

OISANS TOURISME

INSCRIPTION EN LIGNE
samedi 08 août 2020
dimanche 09 août 2020
samedi 29 août 2020
dimanche 13 septembre 2020
vendredi 18 septembre 2020
samedi 19 septembre 2020
dimanche 20 septembre 2020
dimanche 27 septembre 2020

VOIR TOUTES LES EPREUVES