FLASHS

Pros

Interview de Pierre Rolland (Crédit Agricole)

Publié le 29/02/2008 00:05

Interview de Pierre Rolland : "ma victoire d'étape au Tour du Limousin l'an passé m'a donné la confiance, c'est un bon point."
Interview de Pierre Rolland (Crédit Agricole): "ma victoire d'étape au Tour du Limousin l'an passé m'a donné la confiance, c'est un bon point."

"Une première année chez les grands ponctuée de deux succès dont une victoire d'étape sur le Tour de Limousin constitue un bilan très positif pour un jeune de 21 ans". On appréciera le juste des propos tenus par Serge Beucherie à l'égard d'un coureur qui apprend si vite qu'on peut déjà le classer parmi les Français les plus complets du peloton international. La présence très remarquée de Pierre Rolland (Crédit Agricole) dans le final du Tour du Haut Var (9ème sur la ligne à Draguignan), où il a protégé la fugue de Thor Hushovd puis celle d'Alexandre Botcharov, autorise le coureur orléanais à viser certaines Coupes de France, comme Cholet-Pays de Loire, et des étapes de moyenne montagne sur les courses par étapes relevées.

Pierre, on vous sent en confiance pour la saison après vos
deux victoires la saison dernière...
"C'est sûr que ma victoire sur le Tour du Limousin m'a fait énormément plaisir. Un grand moment dans ma jeune carrière. On va essayer de continuer. Cela m'a donné la confiance. Un bon point pour une première année pro."

N'avez-vous pas ressenti une certaine frustration lors de l'avant-dernière étape du Tour Down Under, quand une cassure a fait perdre le maillot de leader à Mark Renshaw ?
"Oui et non. Ca fait partie de la course. Mark a quand même rempli son rôle. Nous aussi. Tout le monde s'y est mis. Il n'a pas manqué beaucoup. On aurait bien aimé ramener le maillot jusqu'au soir du dernier jour. Mais bon...

Vous deviez faire la découverte du Tour d'Italie cette saison et tout est tombé à l'eau...
"C'est juste. C'était prévu et cela devait être mon premier Grand Tour. Il y aura quand même peut-être le Tour d'Espagne pour essayer de rattraper cela."

Avez-vous la possibilité d'accrocher la sélection pour le Tour de France ?
"Non, pas vraiment. Je ne suis pas sélectionné et il faudrait un chambardement énorme pour en faire partie. C'est comme cela. Peut-être l'année prochaine."

Une appréciation sur Julien Simon, votre nouveau coéquipier, issu comme vous de la structure de Stéphane Heulot et Lilian Lebreton, le SuperSport 35-ACNC ?
"Je n'ai pas encore eu l'occasion de le croiser. C'est un hasard. La saison commence tout juste. Je n'ai fait que passer au sein de l'équipe de Stéphane Heulot, alors que Julien est un Breton de l'Ile-et-Villaine. Pas moi."

Propos recueillis à Draguignan par Jean-François Modery le 24 février 2008.

MAURIENNE TOURISME 3

INSCRIPTION EN LIGNE
samedi 29 août 2020
dimanche 30 août 2020
samedi 05 septembre 2020
dimanche 06 septembre 2020
dimanche 13 septembre 2020
samedi 19 septembre 2020
dimanche 20 septembre 2020

VOIR TOUTES LES EPREUVES