FLASHS

Pros

Paris-Nice # 1 : Nazon grippe Boonen

Publié le 12/03/2007 17:34

La 1re étape de Paris-Nice revient au sprint à Jean-Patrick Nazon. L'Ecossais David Millar conserve le Maillot Jaune.
La 1re étape de Paris-Nice revient au sprint à Jean-Patrick Nazon. L'Ecossais David Millar conserve le Maillot Jaune de leader au général.

A la sortie de la capitale, Paris-Nice met dès aujourd'hui le cap sur le sud. La première étape en ligne de la course au soleil prend sa source à Cloyes-sur-le-Loir (Eure-et-Loir), une petite commune de 2700 habitants inhabituellement animée par le Grand Départ de l'épreuve française. Cette première étape ralliera Buzançais (Indre) au terme d'une course de 186 kilomètres sillonnant des routes planes comme le dos de la main à travers l'Eure-et-Loir, le Loir-et-Cher, l'Indre-et-Loire et l'Indre. Cette première étape en ligne ne présente aucune difficulté, ni topographique ni climatique. A quoi bon aller chercher le soleil au sud cette année puisque les rayons lumineux trônent déjà dans le ciel bleu, dénué du moindre cumulus. Il en sera ainsi toute la journée, en l'absence du moindre courant d'air. Voilà donc une étape plus que jamais destinée aux sprinters et à un premier duel entre Daniele Bennati et Tom Boonen.

Le champion belge, pourtant, est l'objet de nombreuses interrogations ce matin. Depuis plusieurs jours, il souffre de maux de dos. A cela s'ajoute un état grippal contracté ce week-end à Paris. Tom Boonen (Quick Step-Innergetic) n'est pas au meilleur de sa forme, en atteste sa modeste performance dans le prologue d'Issy-les-Moulineaux, qui écarte pratiquement toutes chances de le voir ravir le Maillot Jaune cette année. L'ancien champion du monde s'élance tout de même ce matin dans une course très vite scellée. Sans attendre en effet, Romain Feillu (Agritubel) déclenche la bagarre dès le baisser du drapeau. De bagarre, il n'en est guère question en réalité puisque l'échappée du jour se constitue dans la foulée. Trois coureurs décident d'accompagner le vice-champion du monde Espoirs, les Français Hervé Duclos-Lassalle (Cofidis) et Christophe Laurent (Crédit Agricole) et l'Espagnol Ivan Velasco (Euskaltel-Euskadi).

Le peloton refuse d'engager la bataille de si bonne heure et accorde donc leur bon de sortie aux quatre audacieux. Très vite, le quatuor de tête creuse l'écart pour s'octroyer un avantage de l'ordre de 10'30" après 50 kilomètres parcourus. Puis les Saunier Duval-Prodir du leader David Millar se massent en tête de peloton pour commencer à gommer tout doucement la différence. Malgré une entente irréprochable, Hervé Duclos-Lassalle, Christophe Laurent, Romain Feillu et Ivan Velasco ne luttent pas à armes égales avec le peloton, au sein duquel les équipes de sprinters viennent bientôt prêter main forte à la formation Saunier Duval. Le final de l'étape ne favorise pas les échappés. Les longues lignes droites à travers la verte campagne offrent un point de mire aux chasseurs, qui rejoignent les animateurs de l'étape du jour à 2500 mètres de la ligne d'arrivée. Duclos-Lassalle, Laurent, Feillu et Velasco auront accompli une fugue de 183 kilomètres.

Restés discrets une bonne partie de la journée, les Quick Step se mettent alors en tête de préparer le sprint pour Tom Boonen, peut-être revigoré. Sous la flamme rouge, le Belge est parfaitement emmené. C'est malheureusement sans compter avec une épingle à cheveu placée à 900 mètres du but, et qui désorganise la formation Quick Step dans son travail préparatoire. Tom Boonen perd les roues de ses équipiers. A Buzançais, il n'y aura aucune formation pour lancer le sprint. Cela engendre un bref moment de flottement à 400 mètres de la ligne d'arrivée. En embuscade, Jean-Patrick Nazon (Ag2r Prévoyance) décide de jouer son va-tout. Il profite de l'hésitation de ses adversaires pour flinguer le long des barrières. L'effet de surprise lui permet d'obtenir aussitôt une dizaine de mètres d'avance. Juste de quoi tenir en échec le reste du peloton. Tom Boonen l'a compris et se rassoit aux 100 mètres, laissant Jean-Patrick Nazon à son bonheur.

David Millar conserve sans souci le Maillot Jaune de leader avant la deuxième étape, demain mardi, entre Vatan et Limoges (177 km).

Classement 1re étape :

1. Jean-Patrick Nazon (FRA, Ag2r Prévoyance) les 186 km en 4h29'39" (41,4 km/h)
2. Sebastian Siedler (ALL, Team Milram) m.t.
3. Mathew Hayman (AUS, Rabobank) m.t.
4. Daniele Bennati (ITA, Lampre-Fondital) m.t.
5. Vicente Reynes (ESP, Caisse d'Epargne) m.t.
6. Igor Astarloa (ESP, Team Milram) m.t.
7. Murilo Fischer (BRE, Liquigas) m.t.
8. Tom Boonen (BEL, Quick Step-Innergetic) m.t.
9. Guennadi Mikhailov (RUS, Astana) m.t.
10. Jérôme Pineau (FRA, Bouygues Telecom) m.t.
Classement complet

Classement général :

1. David Millar (GBR, Saunier Duval-Prodir) en 4h35'40"
2. Roman Kreuziger (TCH, Liquigas) à 1 sec.
3. Luis-Leon Sanchez (ESP, Caisse d'Epargne) à 2 sec.
4. Alberto Contador (ESP, Discovery Channel) m.t.
5. Sébastien Joly (FRA, Française des Jeux) m.t.
6. Levi Leipheimer (USA, Discovery Channel) à 3 sec.
7. Francisco-José Ventoso (ESP, Saunier Duval-Prodir) à 4 sec.
8. Thomas Lövkvist (SUE, Française des Jeux) m.t.
9. Remmert Wielinga (PBS, Saunier Duval-Prodir) m.t.
10. Joost Posthuma (PBS, Rabobank) à 5 sec.

Maillon_Octobre 2019

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE