FLASHS

Pros

Paris-Nice # 2 : une étape détonante !

Publié le 11/03/2003 18:14

Vainqueur de la 2ème étape de Paris-Nice, Rebellin s'empare du Maillot Jaune. "Vino" et Frigo sont en embuscade.
Vainqueur de la 2ème étape de Paris-Nice, Rebellin s'empare du Maillot Jaune. Vinokourov et Frigo sont en embuscade.

La 2ème étape de Paris-Nice nous a apporté son lot d'enseignements. On en sait désormais plus sur les principaux favoris à la victoire finale, qui ne se sont pas épargnés aujourd'hui lors du premier rendez-vous avec la montagne. De La Clayette (Saône-et-Loire) à Saint-Etienne (Loire), on dénombre pas moins de cinq difficultés, dont un col de 1re catégorie (Croix de Chaubouret) culminant à 1201 mètres d'altitude. Le final de cette étape est rude mais le risque d'assister à une course d'attente est réel. En effet, Paris-Nice ne fait que commencer et beaucoup imaginent que la grande bagarre sera déclenchée plus tard dans la semaine.

Cela plairait en tout cas à Stuart O'Grady (Crédit Agricole), le Maillot Jaune, qui ne semble pas décidé à lâcher sa tunique de leader. Le départ donné, les Crédit Agricole se postent aux premiers rangs et donnent le rythme. La journée est douce (18°) et la "Course au soleil" semble n'avoir jamais aussi bien porté son nom. Malgré le contrôle des Crédit Agricole, quatre coureurs parviennent à s'échapper en course de route : les Espagnols David Arroyo (ONCE-Eroski) et David Cañada (Quick Step-Davitamon) et les Français Nicolas Jalabert (CSC) et Christophe Oriol (Ag2r Prévoyance). Les coureurs du Crédit Agricole accordent jusqu'à quatre minutes d'avance aux échappés, puis l'avance se réduit et passe sous la barre des deux minutes au pied de l'ultime difficulté de la journée : le col de Chaubouret.

A 35 km de l'arrivée, les favoris sont donc confinés dans une véritable course d'observation. On suspecte cependant Dario Frigo (Fassa Bortolo) d'avoir une idée derrière la tête. L'Italien fait rouler ses gregarii et se place dans les premières positions du peloton, qui s'amincit au fur et à mesure de son avancée dans la Croix de Chaubouret. Les coureurs décrochent en masse. Le Maillot Jaune O'Grady rétrograde en toute logique. Plus difficile à avaler : la défaillance de David Moncoutié (Cofidis). Grandissime favori de Paris-Nice, Moncoutié ne parvient pas à suivre la trentaine de coureurs qui composent le peloton. Il perd toute chance de bien figurer dans ce Paris-Nice et termine l'étape 13'23" après le vainqueur (84ème). Le col de Chaubouret est fatal aux autres coureurs français : Chavanel finit 26ème à 1'01", Virenque 28ème à 1'58", Casar 57ème à 4'20", Brochard 58ème à 4'20".

En tête, Arroyo, Cañada, Jalabert et Oriol sont rejoints bien avant le sommet. La voie est libre pour les favoris. A 4 km de la cime de Chaubouret, Alexandre Botcharov (Ag2r Prévoyance) attaque. Il est rejoint un peu plus haut par Volodimir Gustov (Fassa Bortolo) et Mikel Zarrabeita (ONCE-Eroski). Dans ce qui reste du peloton, Dario Frigo décide alors de prendre ses responsabilités en contre-attaquant. Il est accompagné dans son effort par Davide Rebellin (Gerolsteiner) et Alexandre Vinokourov (Telekom). Les trois poursuivants reprennent les trois de tête juste avant le sommet, et c'est un groupe de six coureurs qui entame la descente de 18 km vers Saint-Etienne, où il se présente en tête.

Des six, Vinokourov apparaît inévitablement comme le plus véloce. Ancien élève de l'EC Saint-Etienne-Loire, Vinokourov s'illustre toujours lorsque le peloton en finit chez les Stéphanois. Il se croit le plus fort et lance le sprint de loin. Mais Rebellin est vigilant et attend le dernier instant pour porter son effort, sautant sur la ligne Vinokourov et Botcharov. Cette victoire permet à Rebellin de revêtir le Maillot Jaune de leader. Ce soir, le classement général a déjà pris une forme bien structurée. Frigo et Vinokourov sont plus que jamais les grands favoris de l'édition 2003. Demain mercredi, Paris-Nice s'offre un peu de répit avec une étape promise aux sprinters : Le Puy-en-Velay-Pont du Gard (192,5 km).

Classement 2ème étape :

1. Davide Rebellin (ITA, Gerolsteiner) les 182,5 km en 5h01'14" (36,4 km/h)
2. Alexandre Vinokourov (KAZ, Telekom) m.t.
3. Alexandre Botcharov (RUS, Ag2r Prévoyance) m.t.
4. Dario Frigo (ITA, Fassa Bortolo) m.t.
5. Mikel Zarrabeitia (ESP, ONCE-Eroski) m.t.
6. Volodomir Gustov (UKR, Fassa Bortolo) à 3 sec.
7. Samuel Sanchez (ESP, Euskaltel-Euskadi) à 18 sec.
8. David Latasa (ESP, Kelme-Costa Blanca) m.t.
9. Joaquim Rodriguez (ESP, ONCE-Eroski) m.t.
10. Jörg Jaksche (ALL, ONCE-Eroski) m.t.

Classement général :

1. Davide Rebellin (ITA, Gerolsteiner) en 10h20'25"
2. Alexandre Vinokourov (KAZ, Telekom) à 3 sec.
3. Dario Frigo (ITA, Fassa Bortolo) à 13 sec.
4. Mikel Zarrabeitia (ESP, ONCE-Eroski) à 22 sec.
5. Alexandre Botcharov (RUS, Ag2r Prévoyance) m.t.
6. Volodomir Gustov (UKR, Fassa Bortolo) à 26 sec.
7. Jörg Jaksche (ALL, ONCE-Eroski) à 37 sec.
8. Joaquim Rodriguez (ESP, ONCE-Eroski) à 45 sec.
9. David Latasa (ESP, Kelme-Costa Blanca) à 46 sec.
10. Axel Merckx (BEL, Lotto-Domo) à 54 sec.

OISANS TOURISME

MAURIENNE TOURISME 3

INSCRIPTION EN LIGNE
samedi 08 août 2020
dimanche 09 août 2020
samedi 29 août 2020
dimanche 30 août 2020
samedi 05 septembre 2020
dimanche 13 septembre 2020
vendredi 18 septembre 2020
samedi 19 septembre 2020

VOIR TOUTES LES EPREUVES