FLASHS

Pros

Paris-Nice # 5 : in memoriam

Publié le 14/03/2003 18:43

Pour Andreï Kivilev, Alexandre Vinokourov remporte la 5ème étape de Paris-Nice. Il s'empare du Maillot Jaune.
Pour Andreï Kivilev, Alexandre Vinokourov remporte la 5ème étape de Paris-Nice. Il s'empare du Maillot Jaune.


© Telekom
Un baiser vers le ciel. Un geste vers le paradis. Aucun rictus ne transparaît sur le visage d'Alexandre Vinokourov (Telekom) au moment où il coupe la ligne en vainqueur. Le Kazakh n'exprime aucune joie. Il libère seulement par son geste l'image d'Andreï Kivilev, placardée dans son esprit depuis mercredi matin. Alexandre et Andreï étaient arrivés en France ensemble à l'EC Saint-Etienne-Loire. Ils y avaient noué des liens très forts et avaient très vite connu une réussite comparable. Alexandre et Andreï ne courraient pas dans la même équipe mais ne manquaient jamais une occasion
d'être ensemble, lorsque leur chemin se croisait. Mardi, quelques minutes avant la chute mortelle de Kivilev, les deux Kazakhs avaient discuté ensemble.

Ils avaient évoqué leurs objectifs pour Paris-Nice et s'étaient promis de se livrer bataille en arrivant sur Saint-Etienne. Vinokourov avait accroché le bon train et terminé 2ème, surpris de ne pas avoir vu Kivilev à l'oeuvre. Puis il avait appris pour Andreï : la chute, le traumatisme crânien, le coma, et l'annonce de son décès le lendemain matin. Alexandre hésita à poursuivre mais il fallait continuer, comme l'aurait souhaité Andreï, et gagner pour lui. Telle était devenue la raison d'être de Vinokourov sur ce Paris-Nice. 2ème du classement général, Alexandre héritait avec étonnement du Maillot Jaune, ce matin à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône).

Le premier fait notable de cette 5ème étape, c'est en effet le forfait de Dario Frigo (Fassa Bortolo). Malade toute la nuit, l'Italien n'a plus de forces pour continuer. Il renonce à reprendre la route et laisse partir le peloton pour l'une des plus difficiles étapes de l'épreuve. D'Aix-en-Provence au Mont Faron (Var), le peloton doit escalader six petits cols. Santiago Perez (Phonak) et Frank Vandenbroucke (Quick Step-Davitamon) croient pouvoir tenir toute la journée devant et attaquent au km 25. Ils réalisent la majeure partie de cette étape ensoleillée en tête mais cèdent à 23 km du Mont Faron, soit après une fugue de 104 km.

Quatre coureurs se détachent alors dans la côte de Saint-Anne-d'Evenos : Laurent Brochard (Ag2r Prévoyance), Sandy Casar (FDJeux.com), Alexandre Moos (Phonak) et Rui-Miguel Sousa (Milaneza-MSS). Le Mont Faron (5,5 km à 8,9 %) se profile, et Brochard se défait immédiatement de ses adversaires. Casar le garde en point de mire tandis que le peloton reprend Moos et Sousa. Le peloton n'est pas loin et les favoris s'observent. A 1500 mètres du sommet, Alexandre Vinokourov n'en peut plus d'attendre. Il se dresse sur ses pédales et lance un sprint endiablé. Ses adversaires sont cloués sur place. A vive allure, "Vino" reprend Casar puis Brochard dans le dernier kilomètre. La ligne d'arrivée est en vue. Sans se retourner, Vinokourov se redresse alors et envoie un baiser vers le ciel. Comme en 2002, il triomphe au sommet du Mont Faron et s'empare du Maillot Jaune. Mais aujourd'hui, la victoire était sentimentale. Demain samedi, la 6ème étape conduira la course de Toulon à Cannes (194,5 km).

Classement 5ème étape :

1. Alexandre Vinokourov (KAZ, Telekom) les 152,5 km en 3h46'22" (40,4 km/h)
2. Gilberto Simoni (ITA, Team Saeco) à 7 sec.
3. David Moncoutié (FRA, Cofidis) m.t.
4. Carlos Sastre (ESP, CSC) m.t.
5. Laurent Brochard (FRA, Ag2r Prévoyance) à 11 sec.
6. Davide Rebellin (ITA, Gerolsteiner) m.t.
7. David Bernabeu (DAN, Milaneza-MSS) à 13 sec.
8. Samuel Sanchez (ESP, Euskaltel-Euskadi) à 19 sec.
9. Mikel Zarrabeitia (ESP, ONCE-Eroski) m.t.
10. Ivan Parra (COL, Kelme-Costa Blanca) à 21 sec.

Classement général :

1. Alexandre Vinokourov (KAZ, Telekom) en 14h26'10"
2. Mikel Zarrabeitia (ESP, ONCE-Eroski) à 43 sec.
3. Davide Rebellin (ITA, Gerolsteiner) à 54 sec.
4. Jörg Jaksche (ALL, ONCE-Eroski) à 55 sec.
5. Claus-Michael Möller (DAN, Milaneza-MSS) à 1'31"
6. Volodymir Gustov (UKR, Fassa Bortolo) à 1'41"
7. Sylvain Chavanel (FRA, Brioches La Boulangère) à 1'47"
8. David Bernabeu (ESP, Milaneza-MSS) à 1'51"
9. Oscar Pereiro (ESP, Phonak) à 2'04"
10. Samuel Sanchez (ESP, Euskaltel-Euskadi) à 2'11"