FLASHS

Pros

Tour de Lombardie : la dernière à Bartoli

Publié le 19/10/2002 18:20

Le 96ème Tour de Lombardie revient à Michele Bartoli. Paolo Bettini remporte la Coupe du Monde 2002.
Le 96ème Tour de Lombardie revient à Michele Bartoli. Paolo Bettini remporte la Coupe du Monde 2002.

Six jours après le championnat du monde victorieux de Mario Cipollini, le gratin du cyclisme se retrouve une dernière fois cette saison pour disputer le Tour de Lombardie, la dernière classique de l'année. La fin de la saison se ressent dans le comportement des coureurs. Trop longue pour des sportifs qui ont commencé à courir dès le début du mois de janvier, on note des forfaits de dernière minute sur le Tour de Lombardie. Le champion du monde Mario Cipollini (Acqua e Sapone) pose un lapin aux organisateurs. Richard Virenque en fait de même alors que son leader Johan Museeuw (Domo-Farm Frites), 2ème à 9 points au classement de la Coupe du Monde, n'a même pas daigné participer à la 10ème et dernière manche.

Il est vrai que Johan Museeuw n'a que peu de chances de devancer son rival Paolo Bettini (Mapei-Quick Step) sur ce dernier épisode. En quinze ans de carrière, son unique résultat sur la classique lombarde fait état d'une 13ème place en 1996. A l'inverse, le palmarès de Paolo Bettini indique une 21ème place en 1998, une 9ème en 1999, une 10ème en 2000 et une 20ème en 2001. Le leader de la Coupe du Monde a donc presque coupe gagnée au départ de "la Lombardie", longue de 251 km et au profil digne d'une belle étape de montagne du Giro. Le départ est donné à Cantu sous un ciel ensoleillé. Mais le peloton est fatigué.

Personne ne s'oppose à la première échappée, lancée au 15ème kilomètre par sept coureurs : Enrico Cassani (Domo-Farm Frites), Kim Kirchen, Paolo Tiralongo (Fassa Bortolo), Bram De Groot (Rabobank), Alexandr Shefer (Alessio), Guido Trenti (Acqua e Sapone) et Jens Voigt (Crédit Agricole). Le groupe de tête s'entend bien et passe sans encombre les sommets du Madonna del Ghisallo (km 70) et du Colle del Gallo (km 160). Néanmoins, le peloton comporte encore des coureurs assoiffés de victoire. Les équipiers roulent pour réduire la différence, qui n'est plus très conséquente au pied du Selvino (km 180). Les sept échappés sont en sursis et cela ennuie beaucoup Paolo Tiralongo, qui a encore de la force à revendre. L'Italien décide donc d'abandonner ses compagnons d'échappée à 4 km du sommet du Selvino, soit à 65 km de Bergame.

Tiralongo signe le dernier grand raid de la saison : 201 km d'échappée

Paolo Tiralongo franchit le sommet du Selvino avec 1'10" d'avance sur un premier peloton. Le groupe poursuivant ne cesse de se modifier avec la nature du terrain. Des coureurs font l'élastique, parmi lesquels Paolo Bettini, Danilo Di Luca (Saeco-Longoni Sport) et Michele Bartoli (Fassa Bortolo). Mais finalement, un peloton d'une quarantaine de coureurs finit par se former à la poursuite de Tiralongo. L'Italien Alessandro Guerra (Index-Alexia Alluminio) est le premier à revoir l'échappé solitaire. Il contre-attaque et se joint à l'homme de tête au pied du Berbenno, à 42 km de l'arrivée. Le peloton n'est plus loin et une accélération de Francesco Casagrande (Fassa Bortolo) permet un regroupement général à 35 km du but. Tiralongo est revu après 201 km d'échappée. Il signe le dernier grand raid de la saison.

Le Berbenno escaladé, il ne reste plus pour le peloton qu'à plonger sur Bergame. Dans la descente, Massimo Codol (Lampre-Daikin), Cédric Vasseur (Cofidis) et Alexandre Vinokourov (Telekom) sont les plus actifs. Ils s'échappent quelques kilomètres mais sont repris par le peloton juste avant d'aborder la dernière difficulté du Tour de Lombardie, le Colle Aperto, un mur pavé conduisant à la ville-haute de Bergame, où est traditionnellement jugée l'arrivée. Après l'échappée de Tiralongo et les accélérations de Casagrande, la Fassa Bortolo emmène le peloton à vive allure dans le Colle Aperto. Pablo Lastras (iBanesto.com) se détache un court instant mais les Fassa Bortolo veillent et c'est un groupe d'une quinzaine de coureurs qui se présente dans la dernière ligne droite.

Francesco Casagrande lance le sprint pour son leader Michele Bartoli. Vainqueur mercredi de Milan-Turin, mais aussi ces trois dernières semaines du Tour d'Emilie et d'une étape du Tour de Lucques, Michele Bartoli conclut sa saison 2002, gâchée par une grave chute dans le Giro, sur un succès d'envergure au Tour de Lombardie. Il devance au sprint Davide Rebellin (Gerolsteiner) et Oscar Camenzind (Phonak). Du très beau monde ! Un peu en retrait tout au long de la journée, Paolo Bettini termine tout de même bien placé. Présent tout du long de la saison dans les classiques de la Coupe du Monde (1er de Liège-Bastogne-Liège, 2ème du Championnat de Zurich, 4ème de la Hew Cyclassics Cup, 7ème de la Clasica San Sebastian, 8ème de l'Amstel Gold Race, 16ème du Tour des Flandres, 19ème de Paris-Tours), Paolo Bettini inscrit logiquement son nom au palmarès de la Coupe du Monde. Il devance Johan Museeuw et Michele Bartoli.

Classement :

1. Michele Bartoli (ITA, Fassa Bortolo) les 251 km
2. Davide Rebellin (ITA, Gerolsteiner) m.t.
3. Oscar Camenzind (SUI, Phonak) m.t.
4. Marco Serpellini (ITA, Lampre-Daikin) m.t.
5. Francesco Casagrande (ITA, Fassa Bortolo) m.t.
6. Danilo Di Luca (ITA, Saeco-Longoni Sport) m.t.
7. Dario Frigo (ITA, Tacconi Sport) m.t.
8. Vladimir Duma (UKR, Panaria-Fiordo) m.t.
9. Alexandre Vinokourov (KAZ, Telekom) m.t.
10. Manuel Beltran (ESP, Team Coast) m.t.

Coupe du Monde 2002 :

1. Paolo Bettini (ITA, Mapei-Quick Step)
2. Johan Museeuw (BEL, Domo-Farm Frites) 270 pts
3. Michele Bartoli (ITA, Fassa Bortolo) 238 pts

Sport 101 Facebook V4

Instagram Vélo101

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 03 février 2019
samedi 09 février 2019
samedi 23 février 2019
samedi 02 mars 2019
samedi 09 mars 2019
dimanche 10 mars 2019
dimanche 07 avril 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES

Fenioux déc18-janv19
Sportour déc-janv19