FLASHS

Pros

Tour de Suisse # 5 : Hunter, la métamorphose du Springbok

Publié le 16/06/2004 18:21

Nouveau succès de Robert Hunter lors de la cinquième étape du Tour de Suisse. Jan Ullrich en demeure le leader.
Nouveau succès du Sud-Africain Robert Hunter (Rabobank) lors de la 5ème étape du Tour de Suisse. Jan Ullrich en demeure le leader.

Septembre 1999, un jeune néo-pro de 22 ans remporte l'étape de Benidorm sur la Vuelta. Si son nom, Hunter, peut paraître commun, sa nationalité l'est beaucoup moins : sud-africain. On détecte chez cet enfant de Johannesbourg, une classe au-dessus de la moyenne. D'un petit gabarit, Rob respire le punch, et va très vite au sprint. Il remporte d'ailleurs le classement des sprints intermédiaires de cette édition du Tour d'Espagne. La Lampre le protège, et Robert poursuit son apprentissage, en gagnant ici et là (notamment deux étapes aux Pays-Bas en 2000), avant un nouveau succès espagnol, à Albacete en 2001. Son passage à la grande Mapei en 2002 reste paradoxal. Certes Hunter l'emporte à quatre reprises, mais dans des courses secondaires, et ne dispute plus les grandes épreuves. La multinationale fermant, Rob s'exile à la Rabobank et, quand il est épargné par des pépins physiques, vient servir parfois de lanceur à Oscar Freire.

Mais Hunter a retrouvé la motivation et la condition cet hiver. Dès le début de saison, il domine le Tour du Qatar enlevant deux tronçons et le général. Robert se fond alors en équipier de luxe, puis pause avant de rebondir pour juin et juillet. Ses qualités de "coureur complet" sont supérieures à la plupart des autres finisseurs, et Hunter de le démontrer sur ces routes helvétiques. Lundi, au Juraparc, Robert se retrouvait échappé avec Rast, Van Goolen, Ongarato et Wuyts. Il les lâcha dans la montée du Mont Orzeires.

Aujourd'hui, la nouvelle star de la Rabobank a suivi ce même principe gagnant. Cette-fois ci, ils ne sont que deux à partir avec le Sud-Africain : le Danois Michael Blaudzun (Team CSC) et le... Brésilien Murilo Fischer (Domina Vacanze), et que vive l'internationalisation du cyclisme. Au km 38, les trois téméraires obtenaient l'autorisation du peloton. A Munsingen, au km 99, l'ardoisier leur tendait un 10' encourageant. L'étape ne comportait rien de vraiment effrayant. Et même la montée vers Adelboden n'était en fait qu'un bon faux-plat. Hunter, Fischer et Blaudzun parvenaient à conserver cet acquis, et à la banderole des 30 derniers km, le 10'05 sonna comme un gage de réussite.

La Saunier Duval et la T-Mobile commençaient à accélèrer beaucoup trop tard. Une nouvelle chute ternissait ce TDS. Gianni Faresin frappait un poteau. L'Italien était évacué en ambulance. La lente ascension débutait après Frutigen. Aux 10 km, il leur restait 6'56 de crédit pendant que Zülle tirait la troupe. La pluie faisait son apparition et la Vini Caldirola prenait les commandes. Plus haut, Hunter commençait à faire souffrir les pauvres Fischer et Blaudzun. Une première accélération aux 7 km les mettait en difficulté. Aux 5000 mètres, Robert Hunter validait son effort. Le Sprinbok partait engranger un second succès... en montagne. Vêtu de gris du classement des sprints Post Finance, Robert jubilait. Il pouvait voir ensuite sur le podium, la vie en orange et bleu Rabo, avant bientôt, le rouge du challenge par points. Murilo Fischer prenait la seconde place à une trentaine de secondes. Blaudzun la troisième. Jan Ullrich, escorté par Botero, Nardello puis Guerini, allait monter tranquillement ; force tranquille. Personne d'ailleurs n'essayera de l'inquièter dans cette montée roulante.

Demain, l'étape-reine dans les Alpes de Glaris. Sur 185 km, les coureurs devront franchir le Sustenpass (2224 m) et le Klausenpass (1948 m) avant l'arrivée dans la vallée à Linthal.

Classement 5ème étape :

1. Robert Hunter (RSA, Rabobank) les 161 km en 3h45'16"
2. Murilo Fischer (BRE, Domina Vacanze) à 35 sec.
3. Michael Blaudzun (DAN, Team CSC) à 37 sec.
4. Kim Kirchen (LUX, Fassa Bortolo) à 4'30
5. Fabian Jeker (SUI, Saunier Duval-Prodir) m.t.
6. Georg Totschnig (AUT, Gerolsteiner) m.t.
7. Jose Maria Del Olmo (ESP, Milaneza-Maia) m.t.
8. Bobby Julich (USA, Team CSC) m.t.
9. Massimiliano Gentili (ITA, Domina Vacanze) m.t.
10. Axel Merckx (BEL, Lotto-Domo) m.t.
[Classement complet]

Classement général (m. jaune) :

1. Jan Ullrich (ALL, T-Mobile) en 20h43'25"
2. Oscar Camenzind (SUI, Phonak Hearing Systems) à 2 sec.
3. Fabian Jeker (SUI, Saunier Duval-Prodir) à 6 sec.
4. Steve Zampieri (SUI, Vini Caldirola-Nobili) à 7 sec.
5. David Cañada (ESP, Saunier Duval-Prodir) à 8 sec.
6. Bobby Julich (USA, Team CSC) à 24 sec.
7. Kim Kirchen (LUX, Fassa Bortolo) à 25 sec.
8. Alexandr Kolobnev (RUS, Domina Vacanze) m.t.
9. Dario Cioni (ITA, Fassa Bortolo) m.t.
10. Georg Totschnig (AUT, Gerolsteiner) m.t.

Classement par points (m. rouge) :

1. Robert Hunter (AFS, Rabobank) 56 pts
2. Robbie McEwen (AUS, Lotto-Domo) 50 pts
3. Olaf Pollack (ALL, Gerolsteiner) 36 pts

GP de la montagne (m. noir) :

1. Martin Elmiger (SUI, Phonak Hearing Systems) 17 pts
2. Michael Blaudzun (DAN, Team CSC) 15 pts
3. Robert Hunter (AFS, Rabobank) 13 pts

Classement sprints Post Finance (m. gris) :

1. Robert Hunter (AFS, Rabobank) 24 pts

Classement par équipes :

1. Phonak Hearing Systems (SUI) en 62h07'18"
2. Fassa Bortolo (ITA) à 48 sec.
3. T-Mobile (ALL) à 5'17"