FLASHS

Pros

Tour de Suisse # 6 : la résurgence d'Aebersold

Publié le 17/06/2004 18:41

Niki Aebersold remporte la 6ème étape du Tour de Suisse devant Veneberg et Beuchat. Ullrich reste en jaune.
Le Suisse Niki Aebersold (Phonak) remporte la 6ème étape du Tour de Suisse devant Veneberg et Beuchat. Ullrich reste en jaune.

C'était une grande journée de cyclisme à laquelle on inspirait au coeur de ces Alpes de Glaris. Et de se demander si le Sustenpass et le Klausenpass suffiraient à déstabiliser le "Kaizer". Un Jan Ullrich, nullement mis en défaut durant cette semaine.

L'échappée matinale, traditionnelle à toutes étapes de montagne, se dessinait dès le km 6, avant Aeschi. Stéphane Augé (Crédit Agricole), Salavatore Commesso (Saeco), Roger Beuchat (Vini Caldirola-Nobili), Niki Aebersold (Phonak), Torwald Veneberg (Rabobank) et Alexandr Bazhenov (Domina Vacanze) partaient pour une longue chevauchée. La conduite doucette du peloton leur offrit une franche marge. Les favoris avaient décidé le boycott de ce premier col et le Sustenpass allait donc s'offrir aux téméraires fugueurs. Bazhenov, Augé puis Commesso lâchaient prise à tour de rôle. Au sommet du Susten (km 91), Niki Aebersold précèdait Veneberg et Beuchat. Commesso pointait à 3'30", Augé à 4'10", Bazhenov à 8'25", et le peloton à 8'40".

Le véritable billard de cette descente allait permettre quelques numéros d'équilibriste et des pointes à 104 km/h. De retour dans la vallée, le Français Eric Leblacher (Crédit Agricole) sortait du gros du peloton. Bazhenov avait été repris, et Leblacher laissait sur place son équipier Augé. Mais Leblacher ne restait guère en chasse derrière le trio. A la succession des Sprints Post Finance après Altdorf, le peloton accusait 11 minutes de retard sur les trois. Nous étions au pied du Klausenpass, et l'un des membres de cette échappée pouvait croire en ses chances.

A la vue du Susten, on avait décelé la supériorité d'Aebersold. L'ex espoir helvétique savait son jour arrivé. Lui qui avait pensé arrêter l'an dernier, semblait survolté. Un Niki Aebersold qui n'a plus rien gagné depuis sa fabuleuse saison 1998, où il remporta notamment le titre national, le Milan-Turin, et deux étapes sur ce Tour de Suisse ; avant de se contraindre au rôle de lieutenant à la Rabobank puis chez Coast. A mi-pente, Niki déposait René Beuchat puis Torwald Veneberg. Gabarit moyen, et plutôt ramassé, Aebersold alternait position assise, et sprint en danseuse. Le peloton, lui, perdait des unités. La T-Mobile s'activait, devant un Jan Ullrich serein. La Fassa par l'intermédiaire de Massimo Codol venait leur filer un coup de main. Le groupe s'étirait et se réduisit à une vingtaine. Ullrich de se concerter avec Guerini, et voici que l'allure s'emballe. Giuseppe "Turbo" Guerini prenait les commandes, et cela lâchait. Bientôt ils ne furent que quatre coureurs à résister au duo T-Mobile : Fabian Jeker, Dario Cioni, Georg Totschnig et Txema Del Olmo. Ces six resteront ensemble jusqu'au sommet où ils aperçevaient René Beuchat, juste devant eux. Le jeune Néerlandais Veneberg était passé depuis 2'20", et Niki Aebersold depuis près de cinq.

Il ne restait plus que cette longue descente irrégulière pour ralier Linthal. Aebersold avait de la marge et ne prit pas de risque. Ullrich s'amusait avec ses camarades, et tenta même une sortie avant de se relever. Niki tenait le bon coup. A 500 mètres de la ligne, le natif de Freimettingen de se laisser aller à une démonstration de joie discontinue jusqu'à la ligne, les bras levés. Veneberg conservait sa seconde place. Beuchat règlait le goupe Ullrich. Les Phonak, malgré la victoire d'Aebersold, perdaient toute chance de victoire finale. Camenzind et Moos finissaient à plus d'une minute d'Ullrich.

Demain, la dernière occasion de titiller Ullrich dans le Liechtenstein, sur les pentes de Malbun, après 133,7 km de course.

Classement 6ème étape :

1. Niki Aebersold (SUI, Phonak Hearing Systems) les 185,4 km en 5h04'07" (35,3 km/h)
2. Thorwald Veneberg (PBS, Rabobank) à 2'51"
3. Roger Beuchat (SUI, Vini Caldirola-Nobili) à 3'00"
4. Jan Ullrich (ALL, T-Mobile) m.t.
5. Georg Totschnig (AUT, Gerolsteiner) m.t.
6. Fabian Jeker (SUI, Saunier Duval-Prodir) m.t.
7. José-Maria Del Olmo (ESP, Milaneza-Maia) m.t.
8. Dario-David Cioni (ITA, Fassa Bortolo) m.t.
9. Giuseppe Guerini (ITA, T-Mobile) m.t.
10. Alexandre Moos (SUI, Phonak Hearing Systems) à 4'13"
[Classement complet]

Classement général (m. jaune) :

1. Jan Ullrich (ALL, T-Mobile) en 25h50'32"
2. Fabian Jeker (SUI, Saunier Duval-Prodir) à 6 sec.
3. Georg Totschnig (AUT, Gerolsteiner) à 25 sec.
4. Dario Cioni (ITA, Fassa Bortolo) m.t.
5. Txema Del Olmo (ESP, Milaneza-Maia) m.t.
6. Giuseppe Guerini (ITA, T-Mobile) à 1'00"
7. Oscar Camenzind (SUI, Phonak Hearing Systems) à 1'15"
8. David Canada (ESP, Saunier Duval-Prodir) à 1'21"
9. Alexandre Moos (SUI, Phonak Hearing Systems) à 1'38"
10. Patrik Sinkewitz (ALL, Quick Step-Davitamon) m.t.

Classement par points (m. rouge) :

1. Robert Hunter (AFS, Rabobank) 56 pts
2. Robbie McEwen (AUS, Lotto-Domo) 50 pts
3. Jan Ullrich (ALL, T-Mobile) 38 pts

GP de la montagne (m. marron) :

1. Niki Aebersold (SUI, Phonak Hearing Systems) 45 pts
2. Torwald Veneberg (PBS, Rabobank) 30 pts
3. Roger Beuchat (SUI, Vini Caldirola-Nobili) 22 pts

Classement sprints Post Finance (m. gris) :

1. Robert Hunter (AFS, Rabobank) 24 pts

Classement par équipes :

1. Phonak Hearing Systems (SUI) en 77h28'05"
2. Milaneza-Maia (POR) à 10'39"
3. Fassa Bortolo (ITA) à 11'24"