FLASHS

Pros

Tro Bro Léon : Renshaw entre dans la légende

Publié le 16/04/2006 18:26

L'Australien Mark Renshaw remporte le 23ème Tro Bro Léon. Il s'impose devant Alexandr Usov et Jean-Patrick Nazon.
L'Australien Mark Renshaw remporte la 23ème édition du Tro Bro Léon. Il s'impose devant Alexandr Usov et Jean-Patrick Nazon.

Le Tro Bro Léon est une sacrée classique. Une semaine après Paris-Roubaix, l'heure de la revanche a sonné dans le Finistère, au bout du monde certes, mais ceux qui se sont donnés la peine de s'y rendre ne le regrettent pas. Et à vrai dire, peu des 136 coureurs engagés dans le petit Paris-Roubaix breton sont venus ici par contrainte. Le Tro Bro Léon n'est nullement une contrefaçon de l'Enfer du Nord, c'est un autre mythe à lui tout seul. Une légende discrète, encore trop peu connue outre-Bretagne, mais qui laisse sans voix ceux qui ont osé braver les chemins sinueux dénichés autour deLannilis par Jean-Paul Mellouët il y a vingt-deux ans. Le Tro Bro Léon appartient à une classe à part, celles des grands monuments du cyclisme, et les spécialistes Français des flandriennes le savent, eux qui se pressent ce matin au départ de la 23ème édition. Un crachin breton très matinal a humidifié les 191,7 kilomètres de routes mais le temps sera clément aujourd'hui. Pas de vent ni de pluie, seulement de la boue.

D'un avis commun, les coureurs comparent le Tro Bro Léon à Paris-Roubaix. Pas de pavés pourtant sur les routes du Finistère mais des ribinoù, de petits chemins faits de pierres et de terre. Les ribinoù, ça ne signifie rien de bien précis. C'est un peu de tout, sauf de l'asphalte. Routes étroites jonchées de petits galets, chemins sinueux couverts de graviers, envahis par les mauvaises herbes et réservant nombre de pièges. Des trous, des flaques, de la boue. Bref, un enfer à la bretonne. Le Tro Bro Léon comporte 28 kilomètres de ribinoù, répartis en vingt-trois secteurs. Mieux vaut préserver ses forces sous la grisaille finistérienne, mais Anthony Ravard (Bouygues Telecom) n'est pas du genre à attendre sagement son heure. Le Nantais affectionne le Tro Bro Léon et témoigne de sa passion pour la course en démarrant dès le 20ème kilomètre, accompagné par trois conrurrents : Cédric Hervé (Bretagne-Jean Floc'h), Sergiy Matveyev (Panaria-Navigare) et Christophe Riblon (Ag2r Prévoyance).

Les quatre échappés ne creusent pas l'écart instantanément mais insistent sur les premiers ribinoù pour porter leur avance au-delà des 2'30". Très vite, les couleurs des maillots se confondent. Le bleu, la blanc comme le rouge s'évanouissent dans la boue. Les faciès sont crottés et la souffrance se dessine bientôt sur chacun des visages pour uniformiser les sentiments. Mais malgré toute leur détermination, les quatre échappés matinaux ne seront pas en mesure de rallier l'arrivée en tête. Après avoir avalé quatorze ribinoù devant, Cédric Hervé, Sergiy Matveyev, Christophe Riblon et le très bagarreur Anthony Ravard sont rejoints à 50 kilomètres de l'arrivée. Ils sont aussitôt déposés par un peloton compact. Groupé, le paquet ne le reste guère longtemps. A l'approche du circuit final, dessiné sur 5,8 kilomètres dans un village de Lannilis noirde monde, quatre nouveaux coureurs s'échappent : Gilles Canouet (Agritubel), David Le Lay (Bretagne-Jean Floc'h), Franck Renier (Bouygues Telecom) et Staf Scheirlinckx (Jartazi-7 Mobile).

Le nouveau quatuor échappé rentre en tête sur le circuit final, à boucler à quatre reprises et marqué par un ultime tronçon empierré de 700 mètres. Le peloton, réduit à une trentaine d'unités, tarde à engager la poursuite. L'écart stagne autour des 30 secondes mais fond brutalement dans l'avant-dernier tour. Canouet, le Lay, Renier et Scheirlinckx sont rejoints à 7 kilomètres de l'arrivée. Pour la première fois de son histoire, le Tro Bro Léon s'achemine vers une arrivée massive. Un peloton d'une trentaine de rescapés s'avance vers la ligne d'arrivée quand soudain, dans le dernier des vingt-trois ribinoù, l'Australien Mark Renshaw (Crédit Agricole) démarre. Fasciné par le Tro Bro depuis le succès de son ami Baden Cooke il y a plusieurs années, Renshaw saisit sa chance à 4 kilomètres du but et résiste en finisseur à ses poursuivants. Mark Renshaw s'impose sur le fil au terme d'un final très indécis. A Lannilis, il entre dans la légende en précédant Alexandr Usov (Ag2r Prévoyance) et Jean-Patrick Nazon (Ag2r Prévoyance).

Cinquième, Lilian Jégou (Française des Jeux) se maintient en tête de la Coupe de France. La huitième manche aura lieu mardi sur Paris-Camembert.

Classement :

1. Mark Renshaw (AUS, Crédit Agricole) les 191,7 km en 4h46'54" (40,1 km/h)
2. Alexandr Usov (BLR, Ag2r Prévoyance) à 1 sec.
3. Jean-Patrick Nazon (FRA, Ag2r Prévoyance) m.t.
4. Lloyd Mondory (FRA, Ag2r Prévoyance) m.t.
5. Lilian Jégou (FRA, Française des Jeux) m.t.
6. Stéphane Bonsergent (FRA, Bretagne-Jean Floc'h) m.t.
7. William Bonnet (FRA, Crédit Agricole) m.t.
8. Jean-Luc Delpech (FRA, Bretagne-Jean Floc'h) m.t.
9. Benoît Sinner (FRA, Ag2r Prévoyance) m.t.
10. Eduard Vorganov (RUS, Omnibike Dynamo Moscou) m.t.
Classement complet

Classement Coupe de France # 7 :

1. Lilian Jégou (FRA, Française des Jeux) 89 pt
2. Lloyd Mondory (FRA, Ag2r Prévoyance) 77 pt
3. Chris Sutton (AUS, Cofidis) 65 pt
4. Mark Renshaw (AUS, Crédit Agricole) 50 pt
-. Jimmy Casper (FRA, France) 50 pt
-. Leonardo Bertagnolli (ITA, Cofidis) 50 pt
-. Arnaud Coyot (FRA, Cofidis) 50 pt
-. Samuel Dumoulin (FRA, Ag2r Prévoyance) 50 pt
-. Hans Dekkers (PBS, Agritubel) 50 pt
10. Erki Pütsep (EST, Ag2r Prévoyance) 44 pt

Classement Coupe de France par équipes # 7 :

1. Crédit Agricole (FRA) 54 pt
2. Ag2r Prévoyance (FRA) 50 pt
-. Bouygues Telecom (FRA) 50 pt
4. Française des Jeux (FRA) 48 pt
5. Agritubel (FRA) 45 pt
-. Cofidis (FRA) 45 pt
7. Bretagne-Jean Floc'h (FRA) 40 pt
8. Auber 93 (FRA) 36 pt

CAMPAGNOLO

INSCRIPTION EN LIGNE
jeudi 13 mai 2021
samedi 05 juin 2021
dimanche 20 juin 2021
samedi 26 juin 2021
dimanche 01 août 2021
samedi 14 août 2021
vendredi 10 septembre 2021
dimanche 03 octobre 2021

VOIR TOUTES LES EPREUVES